Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Espace Presse

Bienvenue sur l'espace presse !

Vous y retrouverez les actualités scientifiques et institutionnelles, communiqués, dossiers ainsi que les derniers numéros d'Info médias qui vous sont destinés. L'ensemble des informations et supports produits par Irstea également à portée de clic.

7 établissements publics de recherche, d'expertise et/ou d'évaluation des risques dans les domaines de la santé et de l’environnement s'engagent en faveur de l’ouverture de leurs travaux à la société

L’Anses, le BRGM, l’Ifsttar, l’INERIS, l’IRSN, Irstea et Santé publique France, ont signé ce jour une charte de l’ouverture à la société. Ces sept établissements publics remplissent tous, au-delà de leur diversité, une mission d’intérêt général commune : évaluer les risques dans les domaines de la santé et de l’environnement et les moyens de les réduire, dans une perspective d’aide à la décision. Par la signature de cette charte, ils affirment ou réaffirment leur volonté commune de dialogue avec les acteurs de la société civile dans le cadre de leurs activités d’expertise et/ou de recherche.

Consulter le communiqué de presse du 09/12/2016

Innover pour mieux qualifier l’environnement 

Bilan de 5 ans de collaboration entre chercheurs et entrepreneurs

50 projets ont été mis en œuvre depuis 5 ans dans le cadre du dispositif Captiven (Capteur et données pour la qualité environnementale des eaux et sols), réunissant les instituts Carnot BRGM, l’Ifremer EDROME et Irstea. Objectif : transmettre les innovations portant sur la surveillance des risques naturels, l’évaluation des impacts des changements globaux, la gestion des ressources naturelles et l’appui aux écoprocédés aux entreprises (PME, TPE et ETI). Un bilan de Captiven sera présenté le 30 novembre lors du salon Pollutec à Lyon.
 

Pollutec 2016 : Démonstrations, tables rondes,...tous nos experts sur le traitement et la valorisation des eaux usées et des déchets en seul lieu !

Du 29 novembre au 2 décembre 2016 au salon Pollutec, venez rencontrer les experts d’Irstea et découvrir leurs derniers résultats dans le domaine du traitement de l’eau (épuration, valorisation des eaux usées, …)  et des déchets (méthanisation, compostage, traitement…). Nos chercheurs des centres Irstea de Lyon, Rennes et Montpellier seront présents pour répondre à vos questions. Démonstrations, tables rondes, dernières offres technologiques, capteurs, prototypes 

Consulter l'invitation presse du 23/11/2016

Le lancement de la chaire d’entreprises en agriculture numérique "AgroTic

Le 16 novembre, à l’occasion du salon Agri Connect à Montpellier, les établissements d’enseignement supérieur et de recherche agronomiques, Montpellier SupAgro et Bordeaux Sciences Agro, ainsi qu’Irstea, ont annoncé le lancement de la chaire d’entreprises en agriculture numérique "AgroTic" soutenue par SupAgro Fondation.

Consulter le dossier de presse du 16/11/2016

Co-construire la recherche avec les Régions pour le développement durable des territoires

Depuis 20 ans, le programme PSDR (Pour et Sur le Développement Régional ) favorise les coopérations entre chercheurs et acteurs du développement territorial. Pour sa 4e génération, PSDR4 (2016-2020) a retenu 33 projets dans 10 régions françaises avec un accent particulier sur l’innovation et l’agro-écologie. L’ensemble des acteurs du PSDR4 se rassemble pour une Ecole-Chercheurs, organisée par l’Inra et l’Irstea, à Toulouse le 15 novembre 2016, puis du 16 au 18 novembre à Aspet. 

Consulter le communiqué de presse du 15/11/2016

CentraleSupélec et Irstea signent un Accord-Cadre pour renforcer leur coopération  dans le domaine de la recherche environnementale
 

CentraleSupélec et Irstea ont signé un Accord-Cadre afin de renforcer leur coopération dans le domaine interdisciplinaire de la recherche environnementale destiné à gérer leurs actions communes de collaboration et de valorisation.
 

Mieux prévenir les crues rapides: Irstea primé pour sa méthode

Le 17 octobre lors des ateliers PREVIRISQ INONDATIONS 2016 , Irstea a reçu un prix  mention spéciale « Recherche et Développement » de l’AFEPTB  et du MEEM pour sa mise en œuvre opérationnelle de la méthode AIGA de détection des pluies extrêmes et d’anticipation des crues rapides sur les bassins versants non équipés en stations de mesure. 

Consulter le communiqué de presse du 17/10/2016

Spectrométrie et tri des déchets - Du laboratoire à l’industrie :Irstea primé pour ses travaux de recherche appliquée

Le mercredi 5 octobre 2016 à l’occasion des Rendez-vous Carnot, Irstea a été récompensé par le Prix FIEEC(1) de la Recherche appliquée saluant son travail de recherche partenariale sur la spectrométrie proche infrarouge (SPIR) avec la société Pellenc ST.

Consulter le communiqué de presse du 5/10/2016

Faire rimer respect de la biodiversité et sécurité

Depuis 2007 et le Grenelle de l’environnement, les différents acteurs du territoire (collectivités territoriales, Etat, établissements publics, etc.) travaillent à l’intégration de la biodiversité dans les décisions d’aménagement du territoire, en s'attachant à la préservation et à la bonne circulation des espèces animales et végétales pour assurer leur survie et leur adaptation aux changements climatiques.

La Fondation pour la recherche sur la biodiversité, dont Irstea est un des membres fondateurs, organise un petit-déjeuner presse à Paris le vendredi 8 juillet 2016 à 9h30 sur le thème "Intégrer les infrastructures de transport dans les territoires vivants", en écho à la conférence internationale lIENE1. Sylvie Vanpeene, chercheuse en écologie à Irstea, sera présente pour expliquer l’impact des infrastructures de transport sur les continuités écologiques. Elle présentera les résultats d’un programme expérimenté et porté par le Conseil général de l’Isère sur la mise en place de détecteurs à faune depuis 2012 sur 4 routes départementales majeures.

Télécharger l'invitation presse du 1/07/2016

Risque incendie de forêt : recherche et expertise pour mieux prévenir et gérer durablement les feux de forêt

Chaque année, le risque incendie de forêts est à son maximum de mi-juin à mi-septembre. Ainsi près de 60 000 feux de forêts sont recensés tous les ans en Europe, soit une moyenne de 500 000 ha brûlés par an, principalement dans les pays de la rive nord de la Méditerranée. Sur notre territoire sont concernées essentiellement les régions de la moitié Sud du pays: PACA, Corse, Languedoc-Roussillon, Drôme Ardèche et Aquitaine. En juin 2016, on recense déjà deux feux importants qui ont brûlé 150 ha dans les Bouches du Rhône et plus de 120 ha dans les Pyrénées Orientales.
Pour atténuer durablement le nombre, l’intensité et la sévérité des incendies en France, et particulièrement en zone méditerranéenne, une approche globale de la gestion des territoires et de la prévention des feux s’avère indispensable.
Il s’agit donc de mener une lutte contre le feu avec une vision d’ensemble :

  1. Comprendre son fonctionnement, notamment dans les zones d’interface forêt-habitation et à proximité des routes où démarrent la majorité des feux
  2. Concevoir des outils et des méthodes de prévention en prenant en compte la vulnérabilité des bâtis, pour l’ensemble des acteurs de terrain : les gestionnaires en charge d’aménager le territoire et gérer les infrastructures, les services opérationnels de lutte incendie, les forestiers et la population vivant en zone à risque ;
  3. Anticiper les effets du changement global (changement climatique et changements liés à l’action humaine) sur le risque incendie et améliorer la résilience de la forêt.

Ce sont les 3 axes complémentaires de développement des travaux des scientifiques d’Irstea à Aix-en-Provence.

Télécharger la note presse du 29/06/2016

Prévention du risque inondation en zone urbaine : quand l'expertise française s'exporte au Brésil

Imperméabilité croissante des sols, urbanisation sauvage sur des zones reconnues inondables : le risque inondation (crues torrentielles, inondations urbaines et glissements de terrain) s'accroît dans la région de São Paulo. Pour mieux anticiper le risque, un nouveau radar "high-tech" dénommé HYDRIX ® et développé par la société française NOVIMET, a été inauguré le 15 juin en plein coeur de la capitale économique bréisilienne avec l'Université de São Paulo (USP) et la Fondation du centre de la technologie hydraulique (FCTH). Cette nouvelle génération de radar météorologique doté du logiciel breveté ZPHI® permet de mesurer les précipitations à très fine échelle avec une précision inégalée. Associé aux modèles de prévision des crues d'Irstea, spécialement adaptés pour l'occasion, cet outil va permettre d'améliorer la gestion du risque inondation en ville au Brésil.

Télécharger le communiqué de presse du 15/06/2016

Secrets d'insectes : 1001 curiosités du peuple à 6 pattes

Qui n’a jamais été réveillé par un moustique ou envahi par une horde de fourmis dans la cuisine? Ou chercher la nuit ces petits points luisants dans les buissons et admirer la beauté des papillons ? Les insectes sont tout autour de nous, plus d’un million d’espèces sont répertoriées dans le monde ! Il représente la classe la plus vaste du monde animal. Et leur succès repose sur d’exceptionnels trésors d’inventivité. Le saviez-vous : premiers animaux à conquérir les airs, les insectes ont inventé la reproduction par clonage, les antibiotiques, le braconnage, l’antigel, les flashs de lumière froide pour communiquer, l’élevage de pucerons ou encore la culture des champignons pour se nourrir. Vous les trouvez toujours sans intérêt ?

Passionné et fasciné par ces insectes, Christophe Bouget, ingénieur et docteur en écologie à Irstea, nous révèle avec humour et précision les secrets de ces insectes dans l’ouvrage grand public Secrets d’insectes paru aux éditions Quae. Christophe Bouget dépeint une galerie de portraits d’insectes aux moeurs, aux caractéristiques et aux exploits les plus spectaculaires. Un livre qui fourmille d’exemples, illustré de dessins en noir et blanc de Gérald Goujon, où l’on découvre que ces insectes très ingénieux sont aussi utiles à l’Homme. L’ouvrage est le fruit d’années de recherches et d’observations du peuple à 6 pattes.

Télécharger le communiqué de presse du 27/04/2016

Impact cumulé des retenues d'eau : une étude inédite pour éclairer le débat

La construction de nouvelles retenues est encadrée depuis 2006 par la loi sur l’eau et les milieux aquatiques et nécessite selon les cas, une déclaration ou une autorisation impliquant de mener une étude d’impact du projet, évaluant ses effets cumulés. Cependant, la question de l’impact cumulé d’ouvrage de stockage d’eau sur un même bassin versant est mal appréhendée. Il n’existe pas pour l’instant de méthodologie adaptée au niveau national. Les bureaux d’étude et services de l’Etat font ainsi face à un manque d’outils et de méthodes opérationnels pour instruire les projets de nouvelles retenues. Dans ce contexte, le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer (MEEM) a commandité une expertise collective auprès d’Irstea, en partenariat avec l’Inra et l’Onema en 2013.

Télécharger l'invitation presse du 19/04/2016

Inauguration du site expérimental "Biostation Clos de Hilde" - Améliorer la qualité des eaux en sortie de station d'épuration

Produits industriels, détergents, cosmétiques, médicaments, hormones … ces nombreux micropolluants issus des activités humaines sont déversés dans les réseaux d’assainissement vers les 18 880 stations d’épuration que compte la France. Elles sont considérées comme une des principales sources émettrices de micropolluants vers les milieux aquatiques. Même à des concentrations très faibles, certains polluants auraient des effets sur la qualité des milieux aquatiques mais également sur la santé humaine. Plus de 110 000 substances ont été recensées par la réglementation européenne.

Une étude, coordonnée par Irstea, a permis de mettre en évidence que, sur une centaine de micropolluants quantifiés en entrée de station d’épuration, environ la moitié était éliminée des eaux usées. Fort d’une expertise de 10 ans dans l’évaluation des procédés d’assainissement des petites et moyennes collectivités, Irstea et l’Onema ont décidé de lancer un site expérimental dédié à l’étude d’aménagement de « Zone de rejets végétalisée » à proximité de la station d’épuration pour améliorer la qualité de l’eau.

Télécharger l'invitation presse du 4/04/2016

[Irstea au Salon international de l'agriculture 2016] Recherche et Innovation : en route pour l’agriculture de demain ! Pour une agriculture compétitive et durable dans les territoires

A horizon 2025 et dès aujourd’hui, un défi est lancé à l’agriculture et à l’ensemble de ses acteurs : nourrir la planète – et nourrir notamment 2 milliards d’hommes supplémentaires d’ici le milieu du siècle -, réduire son empreinte environnementale et participer à la lutte contre le changement climatique via l’agro-écologie. Dans les territoires, en lien avec les agriculteurs et les acteurs économiques et publics, les chercheurs d’Irstea participent au défi. En accompagnant le changement de pratiques agricoles, dans un souci de triple performance économique, environnementale et sociale, leurs travaux donnent à voir ce que sera l’agriculture de demain.
Après le rapport sur les agroéquipements, Jean-Marc Bournigal, président d’Irstea, a remis avec François Houllier (président de l’INRA), Philippe Lecouvey (DG de l’ACTA) et Pierre Pringuet (président du CA d’AgroParisTech) aux ministres de l’Agriculture, de la Recherche et du Numérique, le rapport Agriculture Innovation 2025 présentant une véritable stratégie pour faire de l’agriculture un secteur de développement innovant en France.
Petit tour des propositions sur les domaines d’expertise d’Irstea.

Télécharger le Save the date du 27/01/2016

Télécharger le dossier de presse

Comprendre le risque avalanche pour mieux s’en protéger

En ce début d’année 2016, on recense déjà 11 avalanches en France avec un bilan lourd : 12 morts et 7 blessés. Tristes actualités pour nous rappeler que le risque zéro n’existe pas et que nous devons continuer à poursuivre les efforts de recherche pour comprendre les avalanches et mieux s’en protéger. Depuis plus de 40 ans, Irstea participe par ses travaux à une meilleure connaissance de ces phénomènes et des enjeux afin d’aider les pouvoir publics et acteurs socio-économiques dans leurs réflexions et décisions pour aménager le territoire.
L’objet des recherches d’Irstea est de comprendre et d’identifier le phénomène des avalanches et ses caractéristiques, de connaître les vulnérabilités (activités touristiques, agricoles ou encore habitations, routes...) vis-à-vis de ce phénomène afin d’évaluer le risque et d’améliorer les outils techniques de réduction du risque. Irstea dispose pour cela de dispositifs expérimentaux en laboratoires et en milieux naturels.

Télécharger le communiqué de presse du 19/01/2016.