Irstea s’engage pour une meilleure évaluation de la recherche

Depuis le 18 septembre dernier, Irstea est signataire de la Déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche (DORA, Declaration on Research Assessment). Ce texte cherche à améliorer l’évaluation de la recherche scientifique, notamment en diminuant le poids du facteur d’impact des journaux scientifiques (Journal Impact Factor).

Le facteur d’impact des revues scientifiques, qui estime leur visibilité, est souvent utilisé comme paramètre principal pour comparer la production scientifique des individus et des institutions. Il présente pourtant un certain nombre de lacunes en tant qu'outil d'évaluation. La DORA propose donc aux organismes de financement, aux institutions et aux scientifiques eux-mêmes de prendre en compte la qualité du contenu des articles plutôt que la notoriété de la revue dans laquelle ils sont publiés. Elle préconise également de reconnaître la valeur des autres produits de la recherche – données, logiciels, propriété intellectuelle…- afin d’évaluer la recherche en fonction de ses mérites propres. Dans ce but, 18 recommandations sont formulées pour améliorer la pertinence de l’évaluation, et encourager le développement de nouveaux indicateurs relatifs à l’importance et à l’impact des produits de la recherche.

En devenant signataire, Irstea réaffirme que ses principes en termes d’évaluation (indicateurs bibliographiques, recrutement, évaluation périodique...) sont en phase avec la déclaration.

Initiée par des scientifiques et éditeurs de journaux scientifiques, la « Déclaration de San Francisco » a déjà été signée par plus de 530 organisations mondiales et 12500 signataires individuels. En France, Irstea est le 6e Etablissement Public à Caractère Scientifique et Technologique (EPST) signataire, après l’Inra, le CNRS, l’Inserm, Inria et l’IRD. 

En savoir plus