Quelle place pour les activités de nature dans les modes de vie contemporains

Co-organisée par Irstea Bordeaux et Bordeaux Sciences Agro, la 9e édition des conférences MMV (Managing and Monitoring of Visitors in recreational and protected areas) réunira du 28 au 31 août scientifiques, gestionnaires et associations. 

Il est de plus en plus commun de passer du temps dans un environnement naturel, que ce soit pour se reposer, faire du sport ou se divertir. Ces activités diverses, que l’on regroupe souvent sous le terme d’« outdoor », ont lieu dans des espaces plus ou moins sensibles, constamment réinventés, qui nécessitent des modes de gestion adaptés. Une telle gestion se base en outre sur une observation fine des comportements et des attentes des acteurs. Ces deux thématiques, l’observation et la gouvernance, constituent les axes fédérateurs du cycle de conférences MMV Managing and Monitoring of Visitors in recreational and protected areas qui, depuis 2002, rassemble une large communauté internationale de participants aux horizons variés.

L'édition 2018 à Bordeaux

Cette année, la neuvième édition de la conférence est co-organisée par l’unité Environnement Territoires et Infrastructures (ETBX) d’Irstea Bordeaux et par Bordeaux Sciences Agro. Le thème principal retenu est « Espace, pratiques récréatives et développement territorial », qui propose de considérer ces espaces naturels non comme de simples infrastructures conçues et aménagées pour accueillir du public, mais également comme des lieux qui se définissent au travers des relations sociales qui y prennent place. 200 participants de 31 nationalités seront présents pour échanger autour de la thématique des loisirs de nature, et 4 visites de terrains seront organisées afin de valoriser le travail des gestionnaires locaux.

L’expertise Irstea au cœur de la discussion

Jeoffrey Dehez et Ludovic Ginelli du centre de Bordeaux organisent des sessions sur l’économie des loisirs et les inégalités environnementales. Participent également des chercheurs des centres de Clermont-Ferrand et Grenoble, et les travaux de nos étudiants seront mis en valeur dans plusieurs sessions.

Enfin, Valérie Deldrève, directrice de recherche à Irstea Bordeaux, co-présentera la séance plénière Recreational uses through the prism of Environmental Justice. Docteure en sociologie, ses recherches s’inscrivent en sociologie de l’environnement et portent principalement sur des problématiques d’accès et de préservation des sites et ressources naturelles et notamment les enjeux qu’ils soulèvent en termes de participation, d’inégalités et de justice environnementale.

Pour en savoir plus