Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Un outil de chaulage des boues plus efficace

Offre technologique Brevet

 Type de partenariat

  • Licence

La France produit 1.1 Mt de matières sèches de boues résiduaires dont 60 % sont valorisées en agriculture, généralement après chaulage, ce qui permet de stabiliser biologiquement les boues.

 

Source : Réseau SATT -   https://vimeo.com/119233839

 

 

 

 

 

Source : Réseau SATT
(https://vimeo.com/119233839)

 

 

Description technique

Cette étape est souvent grossière, les mélanges obtenus insuffisamment stables et un surdosage est fréquent pour éviter les reprises de fermentation. Ce procédé, qui s’appuie sur la technologie d’extrusion bivis corotatives, permet un mélange plus intime, avec moins de chaux (la concentration de chaux peut être divisée par deux) tout en respectant les normes sanitaires, pour un coût moins élevé. La tenue en tas est également améliorée.

Avantages

Sanitaires et logistiques :

  • Nécessite moins de chaux (respect des normes sanitaires)
  • Mélanges boue/chaux de très haute qualité (forte intimité et donc meilleure siccité)
  • Bonne tenue en tas des boues chaulées et volume diminué du fait d’une addition moindre de chaux

Applications potentielles

  • Traitement des eaux usées : chaulage des boues résiduaires pour des petites et moyennes stations d’épuration

Stade de développement

  • Prototype pré-industriel

Propriété intellectuelle

  • FR2940800 - Procédé de chaulage des boues

Equipe(s) de recherche

Jean-Christophe Baudez, Irstea Clermont-Ferrand/Montoldre, UR TSCF, jean-christophe.baudez@irstea.fr

Contact 

Véronique Vissac-Charles / Valorisation – Transfert - dvt@irstea.fr