Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

ARCEAU

L'eau est l'un des quatre éléments primordiaux des mythes antiques, composante sous trois états de l'hydrosphère planétaire et constituant de tout être vivant. Onde des poètes, H20 des chimistes et flotte du vulgaire, l'eau est à la fois boisson, milieu de vie aquatique, de natation et de nautisme, miroir et animatrice visuelle et sonore du paysage, moyen de défense ou de répression, puissance qui fait tourner les moulins et les turbines.

Elle sert à désaltérer, à mouiller, à dissoudre, à délayer, à laver, à mettre en nage, à faire flotter ou voguer, à cuire, à chauffer, à arroser, à éteindre les incendies, à soigner les curistes, à peindre l'aquarelle, mais aussi à inonder et noyer, à pousser Archimède, à réfléchir Narcisse, à sauver Moïse, à perdre Ophélie.

Pour l'Homme, l'eau est au centre d'une double crainte paradoxale : d'en manquer et qu'elle inonde… Elle est ainsi au cœur des activités de recherche du TR ARCEAU qui couvrent l'étude du cycle de l'eau, la connaissance et la gestion des ressources, des aléas et des risques associés (inondation, sécheresse, pollution) et l'évaluation de l'impact du changement global.

Unités de recherche

Équipe

Laboratoire de chimie des milieux aquatiques (LAMA)

Enjeux de société

Les équipes constitutives du Thème de Recherche ARCEAU focalisent leurs travaux de recherche sur la connaissance et la gestion des ressources en eau et sur l'étude des aléas liés à l'eau, afin de répondre à quatre classes d’enjeux :

  • l’évaluation et le suivi de l’évolution des ressources en eau et de leur variabilité ;
  • le diagnostic et la thérapeutique des risques affectant les bassins versants ;
  • l’optimisation de l’allocation et de la gestion des ressources existantes ;
  • l'anticipation des effets du changement global (i.e. changement climatique mais aussi changements de l’occupation du sol et des pressions humaines sur le territoire).

Le thème de recherche veut ainsi contribuer à une meilleure gestion des risques liés à l'eau et, plus globalement, à une meilleure gestion des risques induits sur l’homme et ses activités. Le TR propose pour cela des méthodes - notamment en appui à l’action publique - et des logiciels pour améliorer la gestion des ressources en eau et des risques associés en tenant compte des contraintes territoriales, environnementales et sociétales.

Questions scientifiques

Les équipes du TR travaillent pour apporter des réponses concrètes à un certain nombre de questions scientifiques :

  • Comment les bassins versants fonctionnent-ils ?

Comprendre le fonctionnement des bassins versants, qui transforment les sollicitations climatiques de l'environnement en flux d'eau, de sédiments et de polluants agricoles

  • Comment représenter au mieux un fonctionnement complexe au travers d'une modélisation mathématique ?

Concevoir des modèles mathématiques pour comprendre mais aussi pour prévoir

  • Comment concevoir des outils d'aide à la gestion ?

Concevoir des outils pour gérer les transferts d'eau, aussi bien dans les rivières que dans les canaux d’irrigation et sur les versants

  • Comment évaluer les aléas hydrométéorologiques et hydroclimatiques ?

Prévoir crues et étiages en temps réel, à diverses échéances

Prédéterminer les aléas de crue et de sécheresses

  • Comment contrôler les pollutions diffuses d’origine agricole ?

Comprendre comment les bassins versants transfèrent les polluants agricoles

Concevoir des aménagements permettant d'atténuer l'effet des pollutions diffuses

Sites scientifiques des équipes de recherche

Équipements