Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

SPEE

Contrôle des écoulements et des transferts en lien avec la consommation énergétique et la qualité des produits réfrigérés.
Le TR SPEE ambitionne une meilleure maîtrise des procédés, des équipements, des écoulements et des transferts physiques, appliqués majoritairement à l’alimentaire mais aussi à d’autres secteurs économiques (froid, climatisation, médical, environnement,…).

La prise en compte de la dimension environnementale, réduction de la consommation énergétique et émission de gaz à effet de serre, est au cœur de cette ambition. Les travaux visent aussi à comprendre les mécanismes gouvernant les transformations au sein de la matière, avec pour objectif final de piloter le procédé pour la qualité.

Contexte et enjeux de société

Avec un cœur de compétences ciblé sur les Sciences pour l'Ingénieur, le TR SPEE s'intéresse aux écoulements, aux transferts et aux transformations de la matière, avec pour objectif final de développer des approches intégratives et innovantes, tant au niveau du design et de la conception des équipements (interactions produit / équipement / procédé) qu'au niveau de la commande et du contrôle de la chaîne de production (amélioration des performances énergétiques des procédés sous contrainte de respect de la qualité des produits traités, par exemple).
Les principaux secteurs concernés sont actuellement l’agroalimentaire et le froid, avec des prolongements dans d’autres secteurs d’application.
Le TR dispose d’une forte culture de transfert des savoirs vers les entreprises, culture qu’il a forgée au travers d’études spécifiques, du dépôt de brevets et de la négociation de licences ou de cession de savoir-faire.
Les travaux conduits au sein du TR contribuent au développement d'outils permettant une meilleure maîtrise de l'empreinte environnementale des chaînes de production (réduction des émissions de GES et approches de type ACV). Ils sont basés sur une approche intégrée de la qualité, dans ses enjeux économiques, sanitaires, énergétiques, et avec des implications de qualité de vie (qualité nutritionnelle, organoleptique, conditions de travail).

Unités de recherche