Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Interactions Forêt ONgulés Activités humaines

Contexte

Les populations du cerf élaphe (Cervus elaphus) et du chevreuil (Capreolus capreolus) connaissent un fort développement numérique et géographique en France depuis les années 1970. Après une longue période de restauration des populations avec des effets mineurs et généralement très localisés sur le milieu forestier, ces récentes augmentations suscitent de nouvelles questions. Notamment, quels effets ces populations ont-elles sur la diversité végétale du sous-bois et sur les essences forestières en particulier ? Quels sont les moyens à mettre en œuvre pour contribuer à une meilleure maîtrise des effectifs. La progression simultanée des populations de sanglier (Sus scrofa) en forêt est préoccupante et nous amène à intégrer cette espèce dans nos recherches.

Problématiques

Les travaux de recherche de l’équipe FONA visent à étudier les effets directs et indirects des ongulés sauvages (principalement le cerf élaphe, le chevreuil et le sanglier) et dans une moindre mesure ceux des rongeurs (micromammifères et le castor) sur les écosystèmes forestiers. Ces travaux contribuent à produire des bases scientifiques pour une meilleure gestion des populations d’ongulés sauvages et de leurs habitats prenant en compte à la fois les conséquences socio-économiques des impacts et l’ensemble des services rendus à l’homme par les ongulés sauvages.
 
Notre ambition à terme est de consolider notre approche sur l’empreinte écologique des ongulés sauvages au sein de mosaïques paysagères, en intégrant les attentes sociétales à l’échelle d’entités territoriales cohérentes ; notre objectif consiste à mieux définir les circonstances dans lesquelles les ongulés sauvages contribuent au maintien du fonctionnement et à la biodiversité des écosystèmes terrestres et à leur restauration.
 
Notre ambition se décline principalement sous ces 4 points :
 
  • Comment adapter le renouvellement de la forêt en présence d’ongulés sauvages dans un contexte de changement climatique ?
  • Quels sont les effets des ongulés sauvages sur le fonctionnement et la biodiversité des écosystèmes forestiers ?
  • Quels sont les mécanismes par lesquels les ongulés sauvages modifient la dynamique des écosystèmes ?
  • Quels outils d’aide à la gestion proposer pour mieux gérer les populations d’ongulés sauvages et leurs effets sur le milieu ?
 

Principaux projets

Le renouvellement de la forêt en présence d’ongulés sauvages

Jeune femelle de chevreuil consommant des rameaux de charme

Ce programme de recherche vise à étudier finement les effets des herbivores sur les paramètres démographiques (survie, croissance) de certaines essences forestières lors de la phase de régénération, en lien avec les itinéraires pratiqués et les facteurs abiotiques et biotiques. À terme, ces investigations nous permettront d’alimenter des modèles de dynamique des peuplements forestiers afin d’améliorer leur résistance et leur tolérance à l’herbivorie. Ce programme a pour objectif également d’affiner les outils d’aide à la gestion existants et d’en développer de nouveaux qui répondent mieux aux attentes des propriétaires forestiers en termes d’atténuation des impacts, de suivis des dégâts et d’indicateurs de pressions sur le renouvellement forestier à des échelles multiples (peuplement, massif, région forestière…). L’ambition à long-terme de nos travaux de recherche sur le renouvellement forestier vise à améliorer les connaissances actuelles et à développer des méthodes originales afin d’assurer le renouvellement de la forêt sans recourir aux clôtures et à la protection individuelle des plants tout en maintenant les populations d’ongulés sauvages à des niveaux satisfaisants pour les autres usagers de la forêt.

 

Pour en savoir plus :

Responsable scientifique : Anders Mårell

Projets associés 
  • Diagnostic de l’impact des cervidés sur l’avenir des peuplements forestiers sur le Massif du Donon, projet Donon (2009-2012
  • Oak Pine Tree Mixture experiment, projet OPTMix (2011-),  http://optmix.irstea.fr/

Les effets des ongulés sauvages sur le fonctionnement et la biodiversité des écosystèmes forestiers

photo forêt

Les ongulés sauvages influent sur le fonctionnement et la biodiversité des écosystèmes terrestres. Leur incidence s’observe sur des milieux aussi diversifiés que les prairies, les forêts ou la toundra. Nos travaux s’intéressent aux effets directs de l’herbivorie sur la démographie des plantes (espèces modèles : anémone, ronce, chênes, …), sur la dynamique des communautés végétales (plantes vasculaires et bryophytes de la flore spontanée du sous-bois) et sur la sylviculture (régénération forestière). Ils sont mis en œuvre au travers de dispositifs expérimentaux de mise en défens (enclos/exclos), d’observations de gradients d’herbivorie spatiaux et/ou temporels (naturels et simulés) et de la modélisation. Les conséquences indirectes de l’herbivorie sur les interactions plantes-plantes (compétition, facilitation) sont également abordées dans le contexte du changement des pratiques sylvicoles, du changement climatique ou de la surabondance d’animaux. Nous abordons aussi les répercussions de ces effets directs et indirects sur d’autres composantes de l’écosystème, en particulier l’avifaune.

Pour en savoir plus

Responsables scientifiques :Anders Mårell et Christophe Baltzinger

Projets associés
  • Research Group on Introduced Species (RGIS), projet Haïda Gwaii (2005-201x) :http://rgis.cefe.cnrs.fr/
  • Gestion, Naturalité et Biodiversité, projet GNB (2009-) : http://gnb.irstea.fr/
  • Diagnostic de l’impact des cervidés sur l’avenir des peuplements forestiers sur le Massif du Donon, projet Donon (2009-2012)
  • Oak Pine Tree Mixture experiment, projet OPTMix (2011-) : http://optmix.irstea.fr/
  • Dynamique spatiale et temporelle d'engrillagement en Sologne et services écosystémiques, projet DYSPERSE (2012-2015) : http://dysperse.irstea.fr/
  • Contribution des ongulés au fonctionnement de l’écosystème et aux services rendus à Chambord, projet COSTAUD (2015/6-2018)

Les ongulés sauvages, des ingénieurs de l’écosystème

Bien que les situations de forte abondance induisent des effets néfastes sur la dynamique des écosystèmes, les ongulés sauvages jouent un rôle primordial pour le maintien des grands espaces naturels terrestres en contribuant de façon différenciée selon leurs caractéristiques : taille, stratégie alimentaire, morphologie ou bien comportement. Les ongulés sauvages interagissent avec leur habitat de manières diverses et variées ; nous nous intéressons aux différents mécanismes par lesquels les ongulés sauvages modifient la dynamique des écosystèmes, principalement les forêts tempérées de plaine. Leurs incidences sur l’écosystème sont principalement consécutives à leur position au sein de la chaîne alimentaire : comme consommateurs de plantes et comme proies pour les grands prédateurs. Mais, ils sont aussi susceptibles, par exemple, de modifier leur environnement par le transport de la matière d’un milieu à un autre.

C’est pourquoi, nous les considérons comme des ingénieurs de l’écosystème. Par ailleurs, en piétinant ou en retournant la litière ou bien en se vautrant, ils modifient les propriétés physiques du sol, tandis que l’excrétion de matières fécales et d'urine affecte le cycle des nutriments et la chimie du sol. Nos travaux montrent également que les ongulés sauvages participent à la dispersion des graines par un transport externe (épizoochorie) ou par ingestion (endozoochorie). Toutes ces activités concourent à façonner l’environnement en induisant des effets directs et indirects sur la structure, la composition et la diversité de la végétation, et d’autres composants de l’écosystème.

Pour en savoir plus

Responsable scientifique : Christophe Baltzinger

Projets associés
  • Dispersion des plantes par les ongulés sauvages : approche comparative de trois vecteurs le cerf, le chevreuil et le sanglier, projets DIPLO 1 (2009-2011) et DIPLO 2 (2012-2014)
  • Dynamique spatiale et temporelle d'engrillagement en Sologne et services écosystémiques, projet DYSPERSE (2012-2015) : http://dysperse.irstea.fr/
  • Contribution des ongulés au fonctionnement de l’écosystème et aux services rendus à Chambord, projet COSTAUD (2016-2018)

Transfert et expertise

Nos recherches contribuent au développement d'outils d’aide à la gestion (indicateurs). Ces outils sont en particulier utilisés par les chasseurs et les forestiers pour gérer durablement les populations d’ongulés sauvages et évaluer leurs effets et impacts sur le milieu. Ils permettent de décrire de façon relativement objective une situation ou une tendance : évolution de la pression d'herbivorie sur la flore (indice de consommation), impact des cervidés sur les peuplements en régénérations (diagnostic sylvicole), etc.
Ils peuvent être utilisés et intégrés dans des démarches participatives. Par exemple, en cas de divergences dans l’appréciation de dégâts forestiers entre sylviculteurs et chasseurs, la mise en œuvre d’un diagnostic sylvicole partagé par les protagonistes peut s’avérer une méthode efficace pour aboutir au consensus.
 
Nous participons également à la mise au point des Indicateurs de Changement Ecologique (cf. colloque ICE à Chambord, http://www.colloque-grandgibier-ice.com/).
 
Les travaux sur la dispersion des graines par les ongulés sauvages participent aux réflexions sur les continuités écologiques, et viennent en appui aux politiques publiques pour la mise en place de la Trame Verte et Bleue. 
 
Pour en savoir plus
Responsables scientifiques : Jean-Pierre Hamard et Agnès Rocquencourt
Projets associés
  • Observatoire national des dégâts de cervidés en forêt, projet Observatoire (1998-2004)
  • Diagnostic du renouvellement des peuplements forestiers, projet Sylviculture régulière (2006-2010), projet Sylviculture irrégulière (2011-2014), http://agriculture.gouv.fr/Equilibre-foret-gibier-Les-degats
  • Diagnostic de l’impact des cervidés sur l’avenir des peuplements forestiers sur le Massif du Donon, projet Donon (2009-2012)
  • Définition d’un protocole visant à la mise en place d’un observatoire de l’équilibre sylvo-cynégétique dans le Parc National des Cévennes (2010-2012)
  • Analyse du processus de pilotage de l'équilibre forêt-cervidés en Seine-Maritime, projet EquiForCe 76 (2015-2016)

Thème de recherche

Systèmes écologiques terrestres : dynamiques, vulnérabilités et ingénierie

Unités de recherche

Ecosystèmes forestiers

Composition de l'équipe

Animateur chercheurs/ingénieurs

Techniciens
/Assistants ingénieurs

Doctorants

Anders MÅRELL

 

 

Christophe BALTZINGER
Jean-Pierre HAMARD
Agnès ROCQUENCOURT

Yves BOSCARDIN
Adélie CHEVALIER
Cédric PATINAUD

Ushma SHUKLA

 

Thèses soutenues depuis 2005 et thèses en cours 

 

Thèses en cours

  • Ushma SHUKLA - L'épizoochorie par les ongulés sauvages et la réponse des plantes aux environnements changeants

Thèses soutenues

  • Lisa LAURENT -  (2016). Apports d’une approche écosystémique à l’étude de la dynamique des communautés végétales forestières : vers une prise en compte des interactions écologiques multiples – Doctorat en Ecologie, Université d’Orléans
  • Marie BALTZINGER  -  (2016). Political Ecology des engrillagements de Sologne : Tentative de défragmentation du paysage écologique, politique et disciplinaire – Doctorat en Ecologie, Université de Toulouse
  • Mélanie PICARD – (2014). Influence de la dispersion endozoochore sur la composition des communautés végétales : une approche fonctionnelle basée sur trois ongulés sauvages – Doctorat en Ecologie, Université d’Orléans
  • Simon CHOLLET – (2012). De la mise en évidence à la gestion de l’effet de cerf - Leçons pratiques et théoriques fournies par l’introduction du cerf à queue-noire sur Haïda Gwaii. Doctorat en « Biologie des populations et Ecologie », Université de Montpellier.
  • Vincent BOULANGER - (2010). Pression d'herbivorie et évolution des communautés végétales - Influence à court et moyen termes des populations de cervidés sur la diversité des communautés végétales en forêt.  Doctorat spécialité "Biologie végétale et forestière" de l'École doctorale RP2E, Université de Nancy

Publications récentes

2015

  • Albert, A., Auffret, A., Cosyns, E., Cousins, S., D'hondt, B., Eichberg, C., Eycott, A., Heinken, T., Hoffmann, M., Jaroszewicz, B., Malo, J., Mårell, A., Mouissie, M., Pakeman, R., Picard, M., Plue, J., Poschlod, P., Provoost, S., Schulze, K.A., Baltzinger, C. (2015). Seed dispersal by ungulates as an ecological filter: a trait-based meta-analysis. Oikos. doi:10.1111/oik.02512
  • Albert, A., Mårell, A., Picard, M., Baltzinger, C. (2015). Using basic plant traits to predict ungulate seed dispersal potential. Ecography 38:440-449.
  • Bideau, E., Maublanc, M.L. Picot, D., Hamard, J.P., Ballon, P., Gerard, J.F. (2015). Short-term browsing by roe deer has little effect on survival and growth of sessile oak seedlings. Scandinavian Journal of Forest Research. doi: 10.1080/02827581.2015.1054873
  • Boulanger, V., Baltzinger, C., Said, S., Ballon, P., Picard, J.F., Dupouey, J.L. (2015). Decreasing deer browsing pressure influenced understory vegetation dynamics over 30 years. Annals of Forest Science 72:367-378.
  • Picard, M., Papaïx, J., Gosselin, F., Picot, D., Bideau, E., Baltzinger, C. (2015). Temporal dynamics of seed excretion by wild ungulates: implications for plant dispersal. Ecology and Evolution.

2014

  • Boulanger, V., Said, S., Baltzinger, C., Dupouey, J.L. (2014). Effets des populations de cervidés sur la biodiversité végétale. Enseignements de deux suivis à moyen terme (10 et 30 ans). Faune sauvage 303:36-41.
  • De Frenne, P., Coomes, D.A., De Schrijver, A., Staelens, J., Alexander, J.M., Bernhardt Römermann, M., Brunet, J., Chabrerie, O., Chiarucci, A., Den Ouden, J., Eckstein, R.L., Graae, B.J., Gruwez, R., Hedl, R., Hermy, M., Kolb, A., Mårell, A., Mullender, S.M., Olsen, S.L., Orczewska, A., Peterken, G., Petrík, P., Plue, J., Simonson, W.D., Tomescu, C.V., Vangansbeke, P., Verstraeten, G., Vesterdal, L., Wulf, M., Verheyen, K. (2014). Plant movements and climate warming: intraspecific variation in growth responses to non-local soils. New Phytologist 202:431-441.

2013

  • Ballon, P., Klein, F., Picard, O. (2013). L'équilibre forêt-cervidés en question? Forêt Entreprise 210 :6-10.
  • Chollet, S., Baltzinger, C., Le Saout, S., Martin, J.L. (2013). A better world for bryophytes? A rare and overlooked case of positive community-wide effects of browsing by overabundant deer. Ecoscience 20:352-360.
  • Chollet, S., Baltzinger, C., Ostermann, L., Saint Andre, F., Martin, J.L. (2013). Importance for forest plant communities of refuges protecting from deer browsing. Forest Ecology and Management 289:470-477.
  • Gautier, G., Ballon, P., Hamard, J.P., Redon, M. (2013). Un observatoire de l'équilibre sylvo-cynégétique dans le Parc National des Cévennes. Forêt Entreprise 212:50-53.
  • Klein, F., Ballon, P. (2013). Revue des modalités de gestion des populations d'ongulés sauvages en Europe. Forêt Entreprise 210:56-59.
  • Mårell, A., Hamard, J.P., Said, S. (2013). Diagnostics et suivis de l'impact des ongulés sur la régénération et la flore forestière. Forêt Entreprise 210:18-22.
  • Schwoerer, M.L., Hamard, J.P., Pellerin, M. (2013). L'expérience de l'observatoire de l'équilibre cerf-forêt du massif du Donon. Forêt Entreprise 210:38-42.

2012

  • Ballon, P., Ginelli, L., Vollet, D. (2012). Les services rendus par la chasse en France : Regards croisés en écologie, économie et sociologie. Revue Forestière Française 64:305-318.
  • Ballon, P., Gosselin, F. (2012). Les indicateurs forestiers sur la voie d'une gestion durable? Revue Forestière Française 64:547-550.
  • Chevrier, T., Saïd, S., Widmer, O., Hamard, J.P., Saint Andrieux, C., Gaillard, J.M. (2012). The oak browsing index correlates linearly with roe deer density: a new indicator for deer management? European Journal of Wildlife Research 58:17-22.
  • Mårell, A., Ballon, P., Hamard, J.P., Boulanger, V. (2012). Les dispositifs de type enclos-exclos : des outils au service de la gestion et de la recherche. Revue Forestière Française 64:139-150.
  • Mårell, A., Pellerin, M., Rocquencourt, A. (2012). Mesure et suivi de l'empreinte écologique des ongulés sauvages sur la végétation forestière. Revue Forestière Française 64:711-721.
  • Peyron, J.L., Ballon, P. (2012). Evaluation et paiement des services écosystémiques. Compte-rendu de l'atelier 2. Revue Forestière Française 64:417-423.
  • Picard, M., Baltzinger, C. (2012). Hitch-hiking in the wild: should seeds rely on ungulates? Plant Ecology and Evolution 145:24-30.

2011

  • Boulanger, V., Baltzinger, C. Saïd, S., Ballon, P., Ningre, F., Picard, J.-F., Dupouey, J.-L. (2011). Deer-mediated expansion of a rare plant species. Plant Ecology 212, 307-314.
  • Boulanger, V., C. Baltzinger, S. Saïd, and J. L. Dupouey. (2011). Relations cervidés - végétation forestière : Apports des suivis temporels. Forêt Wallonne 110:22-32.
  • Cassagne, N., Pimont, F., Dupuy, J.-L., Linn, R.R., Mårell, A., Oliveri, C., Rigolot, E. (2011). Using a fire propagation model to assess the efficiency of prescribed burning in reducing the fire hazard. Ecological Modelling 222:1502-1514.
  • Flament, C., Hamard, J.P., 2011. Observatoire du Donon : Diagnostic de l’impact des cervidés sur l’avenir des peuplements forestiers - Base de travail pour la gestion. Rapport final, 58 p. + annexes.
  • Hamard J.P., Ballon P. (2011) Appréciation de l’impact des cervidés sur l’avenir des peuplements forestiers : de nouvelles méthodes de diagnostic à la disposition des gestionnaires. Forêt entreprise n° 197, 60-64.

2010

  • Ballon P, Hamard J.P. (2010) Effets passés et actuels des populations de cervidés sur les taillis avec réserves, apports de la photo-interprétation. Revue Forestière Française, 2, 107-123.
  • Boulanger V. (2010) Pression d'herbivorie et dynamique des communautés végétales : influence à court et moyen termes des populations de cervidés sur la diversité des communautés végétales en forêt. Doctorat, Université Henri Poincaré, Nancy, 282 p.
  • Hamard J.P. ; Ballon P. (2010) - Guide pratique d’évaluation des dégâts en milieu forestier. 32 p + annexes téléchargeables sur le site du MAAPRAT à l’adresse suivante : http://agriculture.gouv.fr/sections/thematiques/foret-bois/gestion-durable/la-gestion-durable-des-forets
  • Maillard D., Gaillard J.M., Hewison M., Ballon P., Duncan P., Loison A., Toîgo C., Baubet E., Bonenfant C., Garel M., Saint Andrieux C. (2010) Ungulates and their management in France, in European Ungulates and their management in the 21 st Century / Edited by Marco Apollonio, Reidar Andersen and Rory Putman, Cambridge University Press, chapter 20, pp 441-474.
  • Morsdorf M., Mårell A., Koetz  A., Cassagne N., Pimont B., Rigolot E., Allgöwer C., (2010) Discrimination of vegetation strata in a multi-layered Mediterranean forest ecosystem using height and intensity information derived from airborne laser scanning. Remote Sensing of Environment 114 1403–1415.

2009

  • Archaux, F., Boulanger, V., Camaret, S., Corcket, E., Dupouey, J.-L., Forgeard, F., Heuzé, P., Lebret-Gallet, M., Mårell, A., Payet, K., Ulrich, E., Antonetti, P., Behr, P., Bourjot, L., Brêthes, A., Chevalier, R., Dobremez, J.-F., Dumas, Y., Dumé, G., Forêt, M., Kieffer, C., Mirlyaz, W., Picard, J.-F., Richard, F., Savoie, J.-M., Seytre, L., Timbal, J., Touffet, J. & Triesch, S. (2009) RENECOFOR - Dix ans de suivi de la végétation forestière : avancées méthodologiques et évolution temporelle de la flore (1994/95-2005), Office National des Forêts, Direction Technique et Commerciale Bois, Fontainebleau, France.
  • Ballon P., Hamard J.P., Pesme X (2009) A propos des fortes populations d’ongulés dans le massif forestier du Cosson. État des lieux et perspectives. Actes du colloque SFER Chasse, territoires et développement durable : Outils d’analyse, enjeux et perspectives. 25-26 mars 2009, ENITA de Clermont-Ferrand, 13 p.
  • Boulanger V., Baltzinger C., Saïd S., Ballon P., Picard J.F., Dupouey J.L. (2009) Ranking temperate woody species along a gradient of browsing by deer. Forest Ecology and Management 258 (2009), 1397-1406.
  • Dambrun S., Ballon P., Eymard D. (2009) La gestion de la faune sauvage peut-elle contribuer à une dynamique de développement territorial ? Illustration à partir du Cerf sur le massif de la Pinatelle (Cantal). Revue d’Auvergne, Numéro spécial : Développement, attractivité et ingénierie des territoires. Des enjeux de recherche pour l’action et la formation, pp 47-53.
  • Duncan P, Pellerin M, Gaillard J. M. Pettorelli N., Klein F., Saïd S., Delorme D., Van Laere G., Widmer O., Ballon P., Delcros P. (2009) Impact des tempêtes de 1999 sur les relations entre forêt et chevreuils et conséquences pour la gestion de ces ongulés. In La forêt face aux tempêtes, éditions Quae, chapitre 9, pp 121-130.
  • Mårell A., Archaux F., Korboulewsky N. (2009) Floral herbivory of the wood anemone (Anemone nemorosa L.) by roe deer (Capreolus capreolus L.). Plant species Biology, 24, 209-214.  

2008

  • Adrados C., Baltzinger C., Janeau G., Pepin D. (2008) Red deer resting places characteristics obtained from GPS data in a forest habitat. European Journal of Wildlife Research 54 (3), 487-494.
  • Ballon P., Hamard J.-P. (2008) Contributions pour obtenir un équilibre entre les populations de cervidés et le milieu forestier. Sinfotech – Les fiches savoir-faire. Irstea, 4p.
  • Hamard, J.P., (2008) Impact des abroutissements de cervidés sur les régénérations naturelles de chênes : Développement d'un outil de diagnostic et d'aide à la gestion sylvicole de ces peuplements. Mémoire pour l'obtention du Diplôme de l'École Pratique des Hautes Études - Section des Sciences de la Vie et de la Terre. 112 p.
  • Klein F., Rocquencourt A., Ballon P. (2008) Pour un meilleur équilibre sylvo-cynégétique. Des pratiques sylvicoles favorables aux cervidés. Brochure ONCFS, Irstea, 54p.
  • Pépin, D., Adrados, C., Janeau, G., Joachim, J., & Mann, C. (2008) Individual variation in migratory and exploratory movements and habitat use by adult red deer (Cervus elaphus L.) in a mountainous temperate forest. Ecological Research, 23, 1005-1013.
  • Stroh N., Baltzinger C., Martin J.L. (2008) Deer prevent western red cedar (Thuya plicata) regeneration in old-growth forests of Haïda Gwaii: is there a potential for recovery? Forest Ecology and Management 255(12), 3973-3979.

2007

  • Baltzinger, C. (2007) Les effets des cervidés et du sanglier sur la biodiversité : des recommandations de gestion des populations. Rendez-vous Techniques de l'ONF 16:48-51.
  • Morellet N., Gaillard J. M., Hewison A.J.M., Ballon P., Boscardin Y., Duncan P., Klein F., Maillard D. (2007) Indicators of ecological change : new tools for managing populations of large herbivores. Journal of applied ecology , 44, 634-643.