Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Station d’expérimentation Irstea à Saint-Seurin-sur-l’Isle

La station d'expérimentation de Saint-Seurin-sur-l’Isle est une structure d’appui pour les recherches sur le fonctionnement et la restauration des populations de poissons migrateurs amphihalins.

L’esturgeon européen Acipenser sturio a donc été la première espèce étudiée, avec l’aide d’un esturgeon d’élevage utilisé comme modèle biologique, l’esturgeon sibérien Acipenser baerii. Les recherches conduites sur cette dernière espèce ont parallèlement permis le développement d’une filière spécifique de production d’esturgeon d’élevage puis de caviar d’élevage, susceptible de faciliter le transfert de la demande sur ces produits des stocks très menacés d’esturgeons des différentes espèces en milieu naturel vers la production aquacole.

Face à l’effondrement de la population de l’esturgeon européen constaté dans les années 1960, qui s’est poursuivi malgré la protection totale de l’espèce en 1982, il est apparu que seul la maîtrise de la reproduction artificielle de cette espèce, basée sur des captures accidentelles de géniteurs, pourrait permettre une restauration de la population sauvage. La rareté des captures déclarées a conduit, à partir des années 1990, à acclimater des juvéniles pour permettre l’obtention en stations de géniteurs, malgré la difficulté et la durée de cette phase d’élevage, grâce aux installations de la station.

 

En 1995, cette station a cependant permis, grâce à la capture simultanée de 2 géniteurs, la réalisation d’une première production de 23 000 larves d’esturgeons européens par reproduction artificielle, ayant permis un premier élevage expérimental et le renforcement du stock acclimaté. Depuis 2007, la station maîtrise la reproduction artificielle de l’espèce à partir d’individus sauvages puis d’individus élevés en captivité. Au total, plus d’1,5 million de jeunes esturgeons ont pu être relâchés dans le milieu naturel, permettant le repeuplement des fleuves d’Europe de l’Ouest et une meilleure connaissance de l’espèce par le suivi des spécimens relâchés.

À partir des années 2000, la station de Saint-Seurin a pris une véritable vocation « multimigrateurs », en permettant le développement de recherches sur d’autres espèces de poissons migrateurs, sur des phases plus ou moins longues de leur cycle et en appui aux observations conduites en milieu naturel :

  • anguille européenne Anguilla anguilla avec des recherches sur le comportement migratoire, les techniques de marquage, d’âgréage et d’étude des histoires de vie, les dynamiques de répartition spatiale, les stades d’argenture et la qualité des futurs reproducteurs
  • grande alose Alosa alosa avec des recherches sur la reproduction artificielle de l’espèce et l’élevage larvaire, les préférences d’habitats et le marquage des juvéniles, l’âgréage et les changements de milieu
  • lamproies marine Petromyzon marinus et fluviatile Lampetra fluviatilis avec des recherches sur les préférences d’habitat larvaire et les critères de différenciation spécifique.

Le développement de la station se poursuit actuellement en associant de nouveaux partenaires scientifiques avec le renforcement et la sophistication des équipements, permettant une meilleure maîtrise des conditions d’observation, d’environnement et d’élevage. Cela lui confère une dimension nouvelle, en la promouvant comme l’un des équipements majeurs pour la recherche expérimentale sur les poissons migrateurs amphihalins aux échelles européenne et internationale.


La station possède une cryobanque de semences d'esturgeons européens. Cela permet de :

  • préserver la souche sauvage, la génétique à long terme des espèces menacées
  • optimiser les croisements lors des reproductions
  • diffuser plus facilement les produits sexuels




 

La station de recherche en quelques mots

  • La station est agréée pour l'expérimentation animale sous le N° A33-478-001.
  • Depuis 1996, la station fait partie du GDSAA "Groupement de Défense Sanitaire Aquacole d'Aquitaine".
  • Adhérent à la Charte AquaREA® créée sous l’impulsion du GDSAA, et sur la base du programme AREA (Agriculture Respectueuse de l’Environnement en Aquitaine) du Conseil régional d’Aquitaine
  • Elle dispose d'un capacitaire sur place.
  • L'ensemble des personnels dispose d'une habilitation pour l'expérimentation.

Accueil de scolaires.

La station expérimentale accueille régulièrement des scolaires.

Voici un exemple de visite effectuée en 2012.

Moyens techniques :

Structures dédiées aux élevages (A. sturio)

Bâtiment sturio 1 (dispositifs en circuits fermés) :

  • 5 bassins dédiés aux reproductions
  • 4 bassins de grossissement (vol. total 80 m3)
  • 1 infirmerie
Station d'expérimentation - Sturio 1 © Irstea, Romain Tillaut

Bâtiment sturio 2 (dispositifs en circuits fermés) :

11 bassins (vol. total 330 m3) dédiés à la conservation des géniteurs et immatures

Station d'expérimentation - Sturio 2 © Irstea, E. Rochard

Halle Alosa (prégrossissement et grossissement  en eau de rivière) :

  • 20 bassins de 2 à 6 m de diamètre
  • Structures dédiées aux expérimentations
Station d'expérimentation - Alosa © Irstea, A. Marquot

Halle Anguilla :

  • 3 salles d’expérimentation
  • 1 zone de production de proies
  • 1  salle de chirurgie
  • 1 salle de quarantaine
Station d'expérimentation - Anguilla © Irstea, Romain Tillaut

Bâtiment Palaemon :

  • 3 anneaux de vitesse (dispositifs scola)
  • 1 salle technique de pilotage des automates
Sation d'expérimentation - Palaemon © Irstea, Romain Tillaut

Halle Lampétra  :

9 bassins pour les expérimentations en eau de rivière

Sation d'expérimentation - Lampetra © Irstea, A. Marquot

Bâtiment Liza :

  • 1 écloserie équipée d’incubateurs et d’auges pour l'élevage larvaire et de  bassins d’un diamètre de 2 m
  • 2 systèmes d’élevage automatisés
  • 2 laboratoires équipés de matériels de mesures
Sation d'expérimentation - Liza © Irstea, Romain Tillaut

Halle Salmo :

  • 3  rivières artificielles
  • 1 raceway pour la production de proies naturelles
  • 8 raceways en béton pour la conservation des modèles biologiques
Sation d'expérimentaion - Salmo © Irstea, Romain Tillaut

Approvisionnement en eau :

L’approvisionnement est assuré par :

  • L’eau de la rivière (1000 m3/h) – T°C : de 5 à 26°C
  • Pompage d’eau profonde (200 m3/h) à 18°C
  • Stockage d’eau de mer (90 m3)

Plan de la Station

Station d'expérimentation - système hydraulique © Irstea, R. Fraty

SCOLA

SCOLA : Structure expérimentale d'étude du COmportement LArvaire
Grâce à cette structure, des études sont menées sur les jeunes stades de poissons migrateurs : anguilles, aloses, esturgeons...
Une nouvelle génération de la structure expérimentale SCOLA est en cours de réalisation pour améliorer la compréhension des processus de dispersion et de sédentarisation de ces jeunes stades.

 

 

 

Contact

Station d'expérimentation Saint-Seurin-sur-l'Isle
Moulin de la logerie 
33, rue Alfred de Vigny
33660 Saint-Seurin-sur-l'Isle
Tél : (+33) 05 57 49 67 59
Fax : (+33) 05 57 49 66 01

Responsable de la station : Patrick Chèvre (+33) 05 57 49 67 59

Accès à la station

plan de l'itinéraire pour se rendre à la station