Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Plateforme de recherche et développement sur les filtres plantés de végétaux pour le traitement des eaux et des boues - REFLET.

La plateforme de recherche  et développement REFLET, située à Lyon, permet de proposer aux bureaux d’études, entreprises, maitres d’ouvrages, des outils spécifiques pour développer et valider des systèmes végétalisés pour le traitement des eaux usées, des boues et des rejets urbains de temps de pluie (effluents réels).

Menées par une équipe de recherche spécialisée à différentes échelles d’études (laboratoires, pilotes, prototype semi-industriel, ou à taille réelle), cette plateforme permet de mener des travaux originaux et novateurs où la compréhension fine des processus sert des objectifs opérationnels.

Équipements

La plateforme, sur différents sites géographique de la métropole Lyonnaise, propose différentes échelles d’études :

Laboratoire de caractérisation physique et hydrodynamique des milieux poreux (Centre Irstea Lyon- Villeurbanne)

Un banc de respirométrie solide pour mesurer les cinétiques biologique (Centre Irstea Lyon- Villeurbanne)

4 Colonnes de laboratoire (0,1 m²) pour l’étude fine des mécanismes en conditions contrôlées (Hall de la Feyssine)

4 pilotes de 2 m² pour l’étude des processus en conditions réelles (Hall de la Feyssine)

9 prototypes de taille semi-industrielle (20 m²) pour l’étude des systèmes en conditions réelles (Craponne)

La validation en taille et conditions réelles est également proposée, avec une métrologie  adaptée. En effet, les équipements de métrologie mis en œuvre permettent de mesurer en continu aussi bien des paramètres chimiques (DCO, MES, NH4, NO3, oxygène, potentiel redox…) que des paramètres physiques (débit, teneur en eau, pression capillaire…).

La métrologie développée à Irstea a pris trois directions novatrices :

  1. la mesure en continu (sondes ions spécifiques, spectrophotométrie in-situ, débitmétrie, …),
  2. l’introduction de capteurs à l’intérieur des massifs filtrants (potentiel redox, teneur en eau, concentration en oxygène, …),
  3. les mesures ciblées de processus spécifiques.

La plateforme s’appuie sur le laboratoire LAMA pour l’analyse des paramètres physicochimiques classiques ainsi que les métaux et micropolluants organiques) et le laboratoire EMHA pour les mesures des communautés microbiennes (PCR-DGGE, PCR-RISA, qPCR).

Applications

Exemple pour le développement de techniques de traitement : 

  • Optimisation des filtres plantés à écoulement vertical non saturé/saturé pour les eaux usées domestiques en milieu tropical (projet ATTENTIVE)
  • Développement de filtres plantés à écoulement vertical pour le traitement des surverses de déversoir d’orage (projet SEGTEUP puis ADEPTE)
  • Développement d’outils de dimensionnement et de gestion via la modélisation
  • Utilisation de modèles dynamiques (hydrus/CW2D) pour améliorer les dimensionnements des techniques
  • Développement de modèles spécifiques (BIO_PORE, COMSOL) pour représenter le colmatage des ouvrages en collaboration avec l’UPC
  • Développement de modèle simplifié (ORAGE) pour l’aide au dimensionnement

Partenariats

Plusieurs partenariats sont en cours aussi bien avec des industriels (F.E.VE, COTRAM) que des organismes institutionnels (agences de l’eau, Onema, Offices de l’eau de Martinique, Guadeloupe …) et l’enseignement supérieur (INSA de Lyon, Université Fédéral de Santa Catarina, Brésil).

Contact : Pascal Molle