Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Pôle ONEMA-Irstea

Le laboratoire d'hydroécologie quantitative fournit un appui scientifique et technique aux politiques publiques pour la gestion durable et équilibrée des écosystèmes d’eau courante, en particulier pour la mise en œuvre de la Directive Cadre Européenne sur l’eau. Dans ce cadre un "Pôle études et recherches hydroécologie des cours d'eau" a été mis en place avec la signature d'une convention entre l'ONEMA et Irstea.

Vous trouverez également sur le site extranet HYDROECO des informations, documents, et données qui sont dédiés aux travaux en hydromorphologie (Syrah_CE, Aurah_CE).

Les enjeux environnementaux couvrent ici la restauration du bon état écologique , défini comme « la qualité de la structure et du fonctionnement des écosystèmes aquatiques », mais aussi la protection et la conservation des milieux non dégradés.

Cadre d’étude

Les objets d’étude sont les cours d’eau du territoire métropolitain, avec une approche transposable aux départements d’outre mer.
Dans un cours d’eau, co-existent trois composantes majeures : l’hydromorphologie, la chimie et la biologie. Ces trois compartiments interagissent entre eux. Ils sont caractéristiques du fonctionnement d’un cours d’eau et peuvent être influencés par diverses pressions anthropiques. L’approche scientifique du laboratoire analyse les interactions entre ces compartiments, crée des modèles pour mieux comprendre le fonctionnement des cours d’eau afin de proposer des outils d’évaluation des états écologiques, de diagnostic et de restauration efficaces.
L’analyse se fait à plusieurs échelles (du local au régional) tant pour tenir compte de l’ensemble des paramètres qui influencent le cours d’eau que pour fournir des recommandations à différentes échelles de prise de décision et de gestion.
Pour atteindre les objectifs fixés, trois orientations principales ont été définies :

  • Étudier la structure et le fonctionnement des milieux en fonction de leurs caractéristiques naturelles et des pressions anthropiques, replacées dans le contexte des changements globaux.Un des axes de travail majeur est d’approfondir les connaissances sur les impacts écologiques combinés des pressions et altérations physiques et chimiques, sur la base d’une typologie des milieux dans un cadre physique naturel.
  • Produire des outils et des recommandations pour l’aide à la décision et à la prescription, directement utilisables par les acteurs chargés de la gestion de l’eau et des milieux aquatiques. Le développement de quatre types d’outils est visé :
  1. ​Les modèles de référence qui permettent de déterminer les peuplements ou les caractéristiques biologiques attendus en fonction du milieu naturel considéré,
  2. les modèles d’extrapolation spatiale qui simulent un état écologique probable à partir d’indicateurs de pression,
  3. les modèles de diagnostic qui identifient l’influence relative des différentes pressions et permettent de hiérarchiser les causes d’altérations à différentes échelles,
  4. les modèles d’aide à la gestion qui évaluent l’effet probable de différents scénarios de restauration.
  • Former et informer sont aussi des missions fortes du pôle. Un effort important de transfert des connaissances, concepts, méthodes est réalisé. Ces transferts de connaissances sont accompagnés de documents adaptés aux différents publics concernés. Ils aident à la mise en œuvre opérationnelle des outils produits, en tenant compte des composantes économiques et sociétales. Il s’agit entre autres de déterminer les actions nécessaires pour atteindre ou maintenir le bon état écologique et pour trouver la combinaison d’actions la plus efficiente.

Ces différents axes de recherche et de développement d’outils nécessitent la récolte et la gestion d’un ensemble de données nécessaires pour construire les différents modèles. Dans ce but, le laboratoire développe en propre ou en collaboration, des outils puissants de gestion, manipulation et analyse de données spatialisées de toute nature, issues des réseaux de surveillance des milieux aquatiques et des multiples sources publiques.

Projets nationaux

Les publications du laboratoire

Cliquez pour accéder aux publications

Composition de l'équipe

Jérémy Piffady
Responsable du laboratoire 
 

Scientifiques

  • André Chandesris (accéder à sa page personnelle)
    IDAE (Ingénieur divisionnaire agriculture environnement) Régionalisation, hydroécorégions, SIG, hydromorphologie

  • Florent Cossalter (CDD)
    Ingénieur en hydromorphologie fluviale

  • Martial Ferreol (accéder à sa page personnelle)
    Ingénieur d'études Irstea Traitement, analyse, et structuration de base de données

  • Mathieu Floury (CDD)
    Ingénieur en hydroécologie quantitative

  • Marie-Line Merg (Doctorante)
    Intéractions entre régimes climatiques et hydromorphologie : mieux prévoir les effets des changements globaux sur les communautés de macroinvertébrés

  • Yves-Marie Peres (CDD)
    Apprenti Licence professionnelle Conception de solutions décisionnelles

  • Jérémy Piffady
    IPEF - Ingénieur des ponts, des eaux et des forêts

  • Yves Souchon
    Directeur de recherche Irstea
    Hydroécologie, Hydromorphologie, Relations pressions anthropiques/effets écologiques dans les bassins versants (CV)

  • Thierry Tormos
    Ingénieur de recherche Onema - Télédétection, SIG, Modélisation spatialisée

  • Laurent Valette
    Ingénieur d'études Irstea SIG Géomatique et hydromorphologie

  • Kris Van-Looy (accèder à sa page personnelle)
    Chercheur sénior (accueil haut niveau Irstea 2010-2012)

  • Bertrand Villeneuve
    Ingénieur d'études Irstea, analyse de données hydroécologiques (accèder à sa page personnelle)