Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Equipe G2DR - Géomécanique, Génie Civil, Décision, Risque

L’équipe Géomécanique Génie Civil Décision Risque de l’unité de recherche Risques, ECOsystèmes, Vulnérabilité, Environnement, Résilience d’IRSTEA constitue en Région PACA l’essentiel des forces académiques sur la Géomécanique, le Génie Civil et l’Aide à la Décision, dans les thématiques des systèmes environnementaux, des ouvrages hydrauliques et des risques.

L’équipe Géomécanique Génie Civil Décision Risque constitue une des deux équipes du Thème de Recherche RIVAGE - risques liés aux phénomènes gravitaires rapides, sûreté des ouvrages hydrauliques et vulnérabilité des enjeux - d’IRSTEA. Elle est évaluée dans le cadre de ce thème de recherche (appréciation 2012 de l’AERES).

Objectifs et approches

Les recherches menées dans l’équipe Géomécanique Génie Civil Décision Risque relèvent du champ général de la Mécanique, du Génie Civil et de l’Aide à la Décision et s’appuient à la fois sur l’expérimentation et sur la modélisation, aussi bien à l’échelle du matériau, des ouvrages et des systèmes environnementaux. 

Les domaines de recherche concernent :

  • Les risques environnementaux et technologiques :
    • performance, fiabilité et sûreté de fonctionnement des systèmes environnementaux - systèmes d’endiguements, aménagement à l’échelle des bassins versants et des territoires - et des ouvrages hydrauliques - barrages et digues fluviales et maritimes - soumis aux aléas naturels.
    • aide à la décision, systèmes à base de connaissances, gestion des risques, vulnérabilité des territoires liés aux systèmes environnementaux.
  • Le comportement mécanique et l’auscultation en service :
    • comportement mécanique et modélisation des ouvrages: instabilités granulaires, érosion, liquéfaction, résistance au cisaillement des sols grossiers.
    • méthodes et des outils pour l’auscultation, le diagnostic et la maintenance des systèmes environnementaux et des ouvrages hydrauliques.

Organisation de l’équipe Géomécanique Génie Civil Décision Risque

L’équipe Géomécanique Génie Civil Décision Risque est forte de 38 collaborateurs titulaires ou sous-contrat, incluant 19 ingénieurs-chercheurs dont 4 HDR et 5 docteurs, 11 doctorants, 3 post-doctorants et 5 personnels techniques.

Ses recherches sont structurées autour de trois axes scientifiques :

Axe 1 - Géomécanique : cet axe comporte des recherches visant  à améliorer la compréhension des phénomènes physiques s’opérant au sein des géomatériaux. Il conduit des recherches expérimentales en géomécanique relatives aux instabilités et à l’érosion. Il développe des modélisations numériques multi-physiques et multi-échelles. Les questions scientifiques ouvertes étudiées sont celles de l’érosion, de la liquéfaction, des instabilités mécaniques dans les géomatériaux, y compris sous sollicitations dynamiques (sismiques notamment).

Cet axe s’appuie sur une plateforme de recherche expérimentale en géomécanique spécialisé dans l’étude de l’érosion et des instabilités dans les géomatériaux. Ce Plateau de recherche expérimentale unique en France et en Europe est labélisé « fiabilité mesure ».

Axe 2 – Génie Civil : cet axe comporte des recherches en sûreté de fonctionnement et  des développements de modèles mécano-fiabilistes.  Il conduit des recherches en modélisation numérique avancée des géo-structures. Il développe des méthodes et des outils pour l’auscultation, le diagnostic et la maintenance des systèmes environnementaux et des ouvrages hydrauliques. Les questions ouvertes sont l’évaluation de la fiabilité des systèmes en tenant compte de la variabilité spatio-temporelle des propriétés de résistance et de sollicitation, la modélisation numérique à l’échelle de l’ouvrage et l’analyse de l’auscultation et du comportement des structures.

Axe 3 – Aide à la Décision : cet axe développe des méthodes d’aide à la gestion intégrée des risques et d’analyse des liens entre l’information et la décision. Il conduit des cadres d’aide à la décision dans un contexte incertain et territorial et développe des systèmes pour capitaliser et partager l’information. Il propose des modèles pour caractériser et prendre en compte la fiabilité des données et pour la modélisation des raisonnements experts. Les questions ouvertes sont celles de la gestion intégrée des risques des systèmes environnementaux hydrauliques à l’échelle des territoires et la représentation de l’information.

 

À partir de ses travaux de recherche, l’équipe Géomécanique Génie Civil Décision Risque conduit un important volet de valorisation, à travers des expertises scientifiques et techniques au bénéfice des services de l’État, des collectivités territoriales et des bureaux d'étude.  Elle a des liens historiques étroits avec le ministère chargé de l’environnement et sa direction générale de la prévention des risques autour de l’appui scientifique et technique pour le contrôle de la sécurité des ouvrages hydrauliques. L’équipe Géomécanique Génie Civil Décision Risque conduit également des actions de valorisation industrielle à travers des transferts de savoir-faire, des brevets et des aides à la création de Start-Up.

Formation

L’accueil des doctorants se fait dans le cadre des formations doctorales d’Aix Marseille Université, auxquelles les chercheurs sont rattachés :

  • L’école doctorale SPI Mécanique n°353
  • L’école doctorale Environnement n°251

Les partenaires de l’équipe Géomécanique Génie Civil Décision Risque

La grande majorité des projets de recherche de l’équipe Géomécanique Génie Civil Décision Risque se fait dans un cadre collaboratif avec des partenaires. Ces partenaires sont le plus souvent membre de structures fédératives auxquelles l’équipe Géomécanique Génie Civil Décision Risque participe activement. Ces structures, de par les membres qui les composent, peuvent avoir un rôle fédérateur au sein d’Aix Marseille Université, dans la région PACA, en France ou en Europe. Elles accompagnent l’émergence, le développement et la diffusion des connaissances et des compétences des membres. Pour certaines, elles permettent aussi le financement de projets collaboratifs.

Le réseau partenarial de l’équipe Géomécanique Génie Civil Décision Risque est le suivant :

Fédération de Recherche Fabri de PEIREC

 

La Fédération de recherche Fabri de Peiresc regroupe des laboratoires de recherche autour des thématiques de la Mécanique et l’Énergétique au sens large. Son objet est donc la science du mouvement et de la déformation (Mécanique) associée à celle des sources et du transfert (Énergétique),

Fédération de recherche ECCOREV

 

ECCOREV est une fédération de recherche fondée sur la thématique des "écosystèmes continentaux et risques environnementaux" appliquée plus particulièrement aux territoires de la région méditerranéenne. Elle fédère des laboratoires de sciences dures mais également des unités spécialisées dans les domaines des sciences humaines et sociales, qui enrichissent, de leurs compétences en économie, en droit et en sociologie de l’environnement, le champ des recherches.

Labex OT-Med

The research of OT-Med is focused on global change and natural hazards in the Mediterranean basin and semi-arid regions of Sahel.
GIS MRGENCI
 
Le GIS MRGenCi un espace où peuvent émerger et se développer des collaborations de recherche à l'initiative de tous les organismes ayant à résoudre des questions relatives à la gestion et à la maîtrise des risques dans les secteurs de la construction et de l'aménagement.
CFBR
 
Le CFBR a pour mission de favoriser le progrès dans la conception, la construction, l’entretien et l’exploitation des barrages y compris les usines quand elles sont intégrées aux barrages.
ALERT Geomaterials
Fédère 30 universités européennes dans le domaine de la modélisation numérique et expérimentale des géomatériaux et géo-structures
ICOLD
 
La CIGB aspire à être la principale organisation professionnelle mondiale engagée pour le développement de l’art et la science de l’ingénierie des barrages. La CIGB soutient le développement durable ainsi que la gestion raisonnée des ressources mondiales hydrauliques et hydroélectriques.