Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

La DCE, une bonne nouvelle pour les rivières ?

Demandez à vos parents ou enseignants s'ils ont entendu parler de la Directive cadre européenne sur l'eau, encore appelée DCE. Il est fort probable que cette directive leur soit totalement inconnue.

Il s'agit d'un texte réglementaire européen qui promet un meilleur avenir à tous les milieux aquatiques du continent. Votée en 2000, la DCE oblige les 23 états membres de l'Union Européenne à atteindre d'ici 2015 le bon état écologique de toutes les rivières, mais aussi de tous les lacs, estuaires, etc. 
En France, les chercheurs d'Irstea travaillent activement à la mise en œuvre de cette directive. Ils mettent au point des outils, comme les indicateurs biologiques, afin d'évaluer la qualité des milieux aquatiques. Dans les endroits les plus dégradés, l'étape suivante consiste à réparer les dégâts par des actions de restauration. Dans le cas des rivières par exemple, la restauration est délicate car il s'agit d'un milieu vivant qui interagit avec de nombreux paramètres du milieu (le débit, la hauteur d'eau, la nature du lit, la chimie de l'eau, la qualité des berges, etc.). Les outils développés servent à estimer si les actions entreprises sont efficaces. 

Redonner un espace de liberté à la rivière est une des priorités DCE.