Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Qu'est-ce que l'IBGN ?

Des centaines, voire des milliers d’invertébrés, animaux sans squelette interne, vivent dans la rivière. La plupart de ces animaux sont visibles à l’œil nu, mais beaucoup vivent cachés sous les pierres ou dans les sédiments.

Les scientifiques analysent leur anatomie, leur forme, leur cycle de reproduction, leur mode d'alimentation ou de respiration qu’ils corrèlent avec la qualité physique et chimique du cours d’eau.

L'analyse des communautés d'invertébrés a donné lieu à l'indice IBGN (pour Indice biologique global normalisé) utilisé depuis plus de 30 ans dans le réseau de surveillance des rivières en France. À l'instar du système d'évaluation scolaire, une note de 1 à 20 est attribuée aux rivières en fonction de leur qualité écologique. Cette note est établie en fonction de la présence ou de l'absence de groupes faunistiques indicateurs (des larves d'insectes principalement) et de la richesse globale en invertébrés. On distingue 9 groupes indicateurs. Le groupe 9 concerne des familles d'invertébrés qui vivent dans une eau de très bonne qualité. À l’opposé, dans le groupe 1, on trouve celles qui supportent les milieux perturbés.

Il faut cependant noter que l'absence d'espèces les plus sensibles aux perturbations physiques et chimiques n'est pas forcément signe de mauvaise qualité. Les conditions du milieu peuvent par exemple ne pas leur convenir (turbulence, nature du lit, climat, etc.).

Le saviez-vous ?

C'est à l'équipe de J. Verneaux, chercheur au CTGREF (qui précédait le Cemagref devenu aujourd'hui Irstea) que l'on doit la mise au point de l'IBG en 1967, puis sa normalisation en 1982. Cet indice, qui évalue l'aptitude globale d'une rivière à héberger des êtres vivants, est aujourd'hui le plus utilisé en France. 

Perle ou mouche des pierres (groupe indicateur 9) : cette larve d'insecte de grande taille (30 mm) vit dans des eaux bien oxygénées de très bonne qualité. Son corps très aplati épouse les pierres dans le courant.

 

 

 

 

 

La larve de chironome (groupe indicateur 1) ressemble à un petit ver rouge de 15 à 25 mm. Elle abonde dans les zones sans courant, où elle vit au fond de l'eau dans la vase.