Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

L'eau en jeu

© Irstea Casden 2014 - Design : Alexandre Cheyrou

Avec Irstea et son partenaire la Casden, venez jouer et explorer la gestion de l’eau autour d’un dispositif unique de jeu participatif : "L’eau en jeu®".

Chez soi, en ville, aux champs, dans les rivières et sur le territoire : comment mieux utiliser l’eau et la partager au bénéfice de tous et de l’environnement ?

Le matériel

  • une boite de jeu avec plus de 2 000 éléments, des manuels et une clé USB contenant les fichiers du jeu, des vidéos tutorielles et du matériel pédagogique complémentaire
  • un site collaboratif donnant accès aux documents de la clé USB, à un espace de partage de projets pédagogiques, à un blog collectif et à un forum
  • une communauté d’usagers animée via le site web

Publics

"L’eau en jeu®" est modulable et adapté à des classes du CE2 à la terminale, en séances isolées ou au sein d’un projet pédagogique.

Parmi les disciplines mobilisées : physique, SVT, mathématiques, éducation à l’environnement et au développement durable, géographie et éducation civique, technologie.

"L’eau en jeu®" est diffusé par la Casden auprès de ses sociétaires, personnels de l’Éducation nationale. 5 000 boites de jeu sont disponibles. En savoir plus.

Le dispositif pédagogique "L’eau en jeu®" comporte 2 jeux de rôle sur table :

  • l’eau dans le bassin versant
  • l’eau à la maison et dans le quartier.

Les maires d’un bassin versant utilisent l’eau de la rivière. Les habitants utilisent l’eau de la ville. L’eau circule sous la forme de billes.

L'eau en jeu dans le bassin versant

L'eau en jeu © Irstea Casden 2014 - Design : Alexandre CheyrouLe plateau représente un bassin, traversé par une rivière munie d’un barrage et possédant une nappe souterraine. Les joueurs sont des maires qui choisissent des activités dans leur commune et souhaitent y gérer l’eau au mieux. Des cartes représentent des activités et équipements ayant des besoins en eau différents.

En option : des cartes prenant en compte les coûts et revenus, la pollution, l’emploi et la population, le bien-être et le risque d’inondation. On peut aussi introduire dans le jeu un gestionnaire du barrage qui décide des lâchers et des ventes d’eau, et un gestionnaire de bassin qui est responsable du bon état de la rivière.

 

 

L'eau à la maison et dans le quartier

L'eau en jeu © Irstea Casden 2014 - Design : Alexandre CheyrouLe plateau représente un quartier d’une zone urbaine traversée par un réseau de distribution et d’assainissement d’eau. Les joueurs sont soit des habitants qui choisissent des équipements pour leur habitation, soit des gestionnaires qui aménagent des espaces publics. Des cartes représentent des équipements avec des besoins et des rejets d’eau.

En option : des cartes prenant en compte le coût, le bien-être, le temps libre disponible. On peut aussi introduire dans le jeu un gestionnaire qui décide des aménagements et de l’entretien des réseaux d’eau et un conseil municipal en charge de la gestion municipale et des espaces publics.

 

 

Conseils pratiques

  • Pour chaque jeu, des tableaux d’événements (canicule, inondation, pollution de l’eau, installation d’une base nautique, etc.) permettent d’introduire de l’inattendu ou des aspects non abordés par le jeu.
  • En fonction du temps disponible, des objectifs pédagogiques poursuivis, du niveau des élèves, il est possible de jouer selon différentes modalités : jeu individuel autour de postes de jeu isolés, circulation des ressources entre les postes de jeu assemblés en plateau, prise en charge de la gestion de la rivière ou du réseau d’eau par les élèves, élaboration de plan d’action ou de conseil de quartier, modélisation d’un territoire et création de nouvelles cartes. Ces modalités se combinent avec différents niveaux de complexité, selon le nombre de ressources intégrées au jeu : eau, argent, pollution, bien-être, emploi, temps libre…
  • Des fiches infos-débats fournissent des éléments pédagogiques pour différents thèmes liés à la gestion de l’eau et proposent des idées pour les aborder à travers des débats ou des jeux. Des manuels et des fiches aide-mémoire aident l’enseignant à animer le jeu.
  • Qui a gagné ? Il n’y a pas de règles de victoire ou de défaite prédéfinies. En effet, "L’eau en jeu®" combine des indicateurs de réussite collectifs (préservation de la ressource en qualité et quantité) et individuels (trésorerie, niveau de satisfaction). L’après-jeu sera l’occasion de discuter de questions de justice économique, sociale et environnementale.

"L’eau en jeu®" a été développé au sein de l’Unité mixte de recherche Gestion de l'eau, Acteurs et usages (G-EAU) par des chercheurs du centre Irstea de Montpellier. Ce jeu résulte de la méthode "CREA-WAG" issue du programme scientifique "Wat-A-Game" qui propose des outils et méthodes avancés (modélisation participative, jeux de rôle, planification) pour l’appui à la gestion participative de l’eau dans les territoires.

Un projet de recherche d’utilité sociale sur l’apprentissage et le changement des pratiques. Pour y contribuer, les enseignants et élèves sont invités à utiliser les suivi-évaluation proposés en ligne.

Inspiré de kits méthodes et jeux utilisés pour l’aide à la décision publique et la participation "réelles" à la gestion de l’eau, en France et à l’étranger. Il permet d’engager des projets ouverts vers les acteurs territoriaux (associations, élus, gestionnaires, cadre E3D) et de soutenir des partenariats autour de visites de terrain et de création de modèles locaux de territoire.