Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Centre d'Aix-en-Provence

Le centre d'Aix est focalisé sur les risques naturels et la vulnérabilité des écosystèmes.

Le centre d’Aix-en-Provence réalise des recherches en appui aux politiques publiques et en partenariat avec des acteurs socio-économiques dans le domaine des risques en relation avec les pratiques de gestion des écosystèmes terrestres et aquatiques et avec certains ouvrages, équipements et technologies en interaction avec ces écosystèmes (barrages, digues, systèmes d’irrigation, centrales nucléaires).

Ses activités sont en partie marquées par son implantation en territoire méditerranéen et sud-alpin, territoire caractérisé par une forte pression anthropique et un contexte de changement climatique qui impactent une biodiversité exceptionnelle.

Les disciplines mises en œuvre sont l’écologie, la mécanique, le génie civil, la statistique et l’hydrologie.

Des hommes, des compétences éprouvées et des équipements scientifiques performants

Irstea est implanté au Tholonet, à proximité d'Aix-en-Provence, où il regroupe 80 permanents, dont 42 ingénieurs et chercheurs. En outre, il accueille chaque année une quinzaine de doctorants (voir la page thèses) et une trentaine de stagiaires de l'enseignement supérieur.
 Le centre d'Aix-en-Provence, c'est aussi :

  • des ressources propres (contrats) de 1 730 000 € en 2010, en progression de 18 % par rapport à 2008,
  • un laboratoire de mécanique des sols,
  • un laboratoire de recherche d'essais des matériels d'irrigation (LERMI),
  • un laboratoire d'hydrobiologie et des équipements de terrain,
  • un bassin versant de recherche et d'expérimentation : Réal Collobrier (Var),
  • une installation d'essais au champ pour asperseurs sur le domaine du Merle (ENSA de Montpellier) développée en partenariat avec ARVALIS - Institut du végétal,
  • un centre de documentation et une photothèque « forêt méditerranéenne et incendie »,
  • un système d'information géographique sous Arc Info et sous stations graphiques.

Une implantation régionale affirmée et une activité internationale multiforme

Le centre d'Aix-en-Provence participe activement à la construction du futur PRES Provence Méditerranée, voulu par les trois universités d'Aix et de Marseille, dont la fusion créera une des plus importantes universités françaises.

De plus, avec l'ensemble de ses unités de recherche, il est largement impliqué dans la fédération de recherche ECCOREV (écosystèmes continentaux et risques environnementaux), qui fédère une trentaine d'entités ou universités du Sud de la France, ainsi que dans deux pôles de compétitivité : Risques et Eau.

Irstea est membre du Labex OT-Med

500 000 mesures ont été effectuées sur les arbres durant six ans pour évaluer les effets du changement climatique en Provence.

Par ailleurs, les équipes développent une activité diversifiée à l'international, soit dans des partenariats scientifiques européens, soit en appui à l'ingénierie française à l'étranger, soit enfin sous forme de coopération technique. Notre position géographique, tout comme la similitude des besoins de recherche sur le pourtour du bassin méditerranéen expliquent la variété et l'ancienneté de nos relations avec les pays du Maghreb et du Moyen-Orient, notamment dans les domaines de l'irrigation, des risques liés aux feux de forêts ou à l'eau.

 

Focus recherche

Analyse des risques et de la fiabilité des ouvrages hydrauliques

Le centre d’Aix mène des travaux sur les méthodologies d’analyse de risques et de fiabilité des ouvrages hydrauliques, préoccupations constantes des ingénieurs et gestionnaires concernés par leur conception, leur construction et leur fonctionnement. Dans ce cadre, l’évaluation de la sûreté d’un 
barrage ou d’une digue nécessite la prise en compte de l’ensemble des défaillances potentielles susceptibles de se produire dans les ouvrages ainsi que l’évaluation de leurs probabilités d’occurrence.

Modéliser les incertitudes

Les chercheurs d'Irstea travaillent donc à élaborer des modèles de comportement des ouvrages hydrauliques pour représenter les scénarios de défaillance. La mise au point de ces modèles (dits modèles de sûreté de fonctionnement) permet l’évaluation probabiliste des risques de rupture
 par la théorie de la fiabilité. Les travaux d'Irstea à Aix sont valorisés par des études innovantes appliquées à des ouvrages existants, telles que des études de dangers de barrages et de digues.

Unités de recherche

Thèmes de recherche

Information scientifique et technique à  Aix-en-Provence

 

Informations pratiques