Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Centre d'Antony

Le Centre d'Antony est l'une des 9 implantations métropolitaines d'Irstea. Les équipes de recherche du centre apportent leurs compétences dans les domaines des eaux continentales et des eaux usées, de la gestion des déchets, du génie des procédés frigorifiques et de la chaîne du froid, de la sécurité et des performances des agroéquipements.

En témoigne le pilotage du projet Biorare, un des cinq projets retenus au niveau national dans le cadre de l’appel à projets « Biotechnologies et bioressources » des Investissements d’Avenir. Ce succès renforce la reconnaissance obtenue dans le Contrat de projets État-Région 2007-2013 sur la thématique des bioprocédés (laboratoire LABE). Le centre participe également au pôle de compétitivité AdvanCity sur la ville et la mobilité durables. Il est membre de deux domaines d’intérêt majeur labellisés par la Région (Réseau de recherche sur le développement soutenable et Astréa sur les agrosciences et la gestion des ressources) ainsi que du pôle Sciences et technologies du vivant et de l’environnement. Depuis 2010, le centre d’Antony coordonne le projet européen Frisbee (la chaîne du froid du futur). Sa contribution au projet de référentiel d’écostations d’épuration, sous le pilotage de la Région Île-de-France et de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, illustre son engagement auprès des décideurs publics.

9 thèses ont été soutenues en 2010 par des étudiants travaillant au centre d'Antony.

Focus recherche

Une modélisation fiable des stations d’épuration

La modélisation du fonctionnement des stations d’épuration des eaux usées représente un challenge d’autant plus important pour les collectivités territoriales, que le choix du modèle et son calage sont complexes. La thèse d’Hélène Hauduc, à Antony, dresse un état de l’art des sept modèles de boues activées (dits modèles biocinétiques) les plus utilisés dans le monde afin d’aider les gestionnaires de station à dimensionner leur ouvrage, piloter les procédés et corriger les dysfonctionnements. Elle fournit aussi des éléments pour lever les obstacles à un recours plus généralisé aux modèles de fonctionnement des stations d’épuration biologique.

Un guide de modélisation

Ce travail intègre de nombreuses avancées réalisées à Irstea sur la modélisation du fonctionnement des stations d’épuration, qui permet de tester rapidement différents scénarios. Synthèse des connaissances sur la question, un guide de modélisation a été rédigé par un groupe de travail de l’IWA (International Water Association) auquel a participé activement Sylvie Gillot d'Irstea. Document de référence, il propose un protocole en cinq étapes pour mener un projet de modélisation fiable dans tous les cas de figure.

Thèmes de recherche

Unités de recherche

Information scientifique et technique à Antony

 

Informations pratiques