Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Centre de Clermont-Ferrand

Centre Irstea de Clermont-Ferrand - Site d'Aubière

Le centre de Clermont-Ferrand bénéficie d’une localisation bi-site : Aubière, sur le campus universitaire des Cézeaux, et Montoldre, où résultats académiques et réalités de terrain peuvent être confrontés. Les recherches conduites concernent les technologies et systèmes d’information pour les agrosystèmes, la modélisation des systèmes complexes et les dynamiques territoriales des espaces ruraux.
Ses chercheurs sont sollicités pour leurs capacités d’expertise par la sphère publique.

Le centre agit également en interconnexion avec le secteur économique : ses recherches sont vectrices d’innovation. Fort d’une réelle reconnaissance régionale, fruit de son implication, il pratique une recherche pluridisciplinaire en faveur du développement des territoires.

Le Centre est implanté sur deux sites

Site de recherche et d'expérimentation à Montoldre

Irstea mène en Auvergne des recherches autour de deux axes :

  • sur des innovations technologiques pour l'agriculture raisonnée et pour l'environnement
  • avec les acteurs du développement régional et de l'aménagement du territoire dans le devenir des territoires ruraux, fournit des outils et des méthodes d'aide à la décision, réalise des essais et des actions de normalisation et apporte sa capacité d'expertise.

 

Technologies, systèmes d'information pour les agrosystèmes - Modélisation des systèmes complexes - Dynamiques territoriales des espaces ruraux

  • les technologies et systèmes d'information pour les agrosystèmes :

Les travaux conduits visent, en couplant des approches modèles et simulation/expérimentation à des fins de développement technologique, à fournir des outils pour une agriculture compétitive respectueuse de l'environnement. Les activités concernent les technologies de la mobilité (pour la sécurité et la qualité du travail des machines), les technologies d'épandage (organiques et minéraux), les technologies pour la perception et la caractérisation de l'environnement, les systèmes d'acquisition et de gestion de l'information.

  • la modélisation des systèmes complexes :

Il s'agit là de comprendre et d'anticiper les dynamiques de l'environnement, en utilisant les modèles individus-centrés, dans le cadre d'une double modélisation. Les méthodes développées cherchent alors à définir des politiques d'action permettant de maintenir ou d'améliorer viabilité ou résilience du système.

  • les dynamiques territoriales des espaces ruraux :

Les recherches contribuent à la compréhension des transformations en cours dans les espaces ruraux et participent également à l'accompagnement des acteurs qui les produisent. À partir des caractéristiques des espaces, de l'émergence de nouveaux usages et activités, des choix organisationnels des acteurs locaux, du type d'intervention publique, peuvent être évaluées les conséquences pour le développement territorial, mobilisant plusieurs disciplines, notamment en sciences humaines et sociales.

  • Quelques chiffres

Le centre, fort de ses 86 agents permanents (dont 63 ingénieurs/chercheurs), „„environ 23 doctorants et post-doctorants par an, accueille également chaque année 15 scientifiques, „„30 CDD et 40 stagiaires de l’enseignement supérieur et dispose de „„9,34 millions d’euros de budget annuel en 2013 dont 2,3 millions d’euros de ressources propres.

  • Equipements et compétences spécifiques

Il possède divers équipements spécifiques : ferme de calcul, laboratoire de génie logiciel, laboratoire de rhéologie des matériaux, plateformes de recherche et d'expérimentation pour les épandages et la mobilité en milieu naturel, chambre anéchoïde, exploitation agricole et ateliers de prototypage mécanique.

La sphère publique sollicite les chercheurs du centre pour leurs capacités d'expertise et d'appui ; les recherches développées par le centre sont également vectrices d'innovation et de création d'emploi ou d'entreprise.

 

Focus recherche
 

Excellence scientifique : label I-Site

En février 2017, le projet d’I-Site CAP 20-25 de l’Université Clermont Auvergne et Associés a été retenu par le jury international.

Ce projet porte l’ambition de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche du site de Clermont-Ferrand. Il est fortement soutenu par les acteurs institutionnels et socio-économiques du territoire.

CAP 20-25 possède une identité fédératrice, qui repose sur le concept d’Innovation multimodale. L’innovation multimodale regroupe les éléments suivants, qui seront déclinés au travers des dispositifs du projet :

• multi-acteurs (recherche – formation – développements – entreprises – collectivité)
• multidisciplinaire
• multi-performances (économique, environnementale, sociétale)
 

Les 3 unités du Centre de Clermont-Ferrand sont très engagées dans ce projet, et en particulier dans les 2 domaines suivants :

• Les agro-écosystèmes durables dans un contexte de changement global
• Les systèmes et services innovants pour les transports et la production 

Les deux autres domaines du projet les concernant moins :

• La mobilité personnalisée comme facteur clé de la santé
• Les risques naturels catastrophiques et la vulnérabilité socio-économique

 

L’Université Clermont Auvergne & associés (UCAA)

L’Université Clermont Auvergne & associés est une association d’établissements dont le centre Irstea fait partie, elle a pour vocation d’assurer la visibilité et l’attractivité du site universitaire clermontois à l’échelle internationale.

 

Développement Régional (PSDR)

Irstea est partenaire du Programme Pour et Sur le Développement Régional

logo PSDR

SATT GRAND CENTRE

Irstea est partenaire du Programme Investissement d’Avenir, la Société d'Accélération du Transfert de Technologie Grand Centre (SATT Grand Centre)

Écoconception et analyse du cycle de vie

≈ Les chercheurs de Clermont-Ferrand ont appliqué l’écoconception et l’analyse du cycle de vie (ACV) à l’épandage agricole des déchets organiques. Réalisés dans le cadre du projet ANR Precodd ÉCODÉFI1 (2007-2011) avec le soutien du pôle montpelliérain Elsa2, ces travaux ont formalisé des méthodologies innovantes pour évaluer les performances technologiques des machines et les impacts des technologies d’épandage.

≈ Irstea a co-organisé avec l'Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, dans le cadre du projet européen Ecotech-Sudoe et de la Journée internationale de la francophonie, le colloque "Écologie politique vs écologie industrielle - quelles stratégies pour le développement durable ?", les 20, 21 et 22 mars 2013 à Chamalières (63). La journée du 22 mars a été plus particulièrement dédiée aux outils de l'écologie industrielle et de l'écoconception : théorie, pratiques et cas d'application en région Auvergne. Les présentations seront prochainement mises en ligne sur le site http://www.oeconomia.net/.

Comprendre et accompagner les mutations en cours dans les territoires ruraux

Le projet européen PRIMA² a pour objectif d'élaborer une méthode de changement d'échelle permettant une analyse intégrée d'option de politiques structurelles sur la multifonctionnalité des espaces ruraux sur les activités économiques.

Les outils mobilisés (basés sur la micro-simulation et la modélisation multi-agents) seront conçus et testés à l'échelle de communes, en se basant sur une interaction concrète avec les acteurs de terrain de six régions de l'Union Européenne.

² PRIMA : Impacts prototypiques des politiques sur les activités multifonctionnelles dans les collectivités locales rurales

  • Site web du projet PRIMA

 

Valoriser les spécificités locales avec des dynamiques de développement régional

  • Les doctorales de l’ASRDLF représentent des moments privilégiés dans la vie de l’Association de Science Régionale de Langue Française (ASRDLF). Cette manifestation est spécifiquement destinée aux doctorants, qui constitueront les communautés scientifiques de demain. Les doctorales de l’ASRDLF visent plusieurs objectifs :

    - aider les doctorants en Science Régionale dans leurs travaux de recherche ;
    - présenter les travaux de doctorants, en présence de chercheurs et enseignants-chercheurs de science régionale ;
    - discuter les présentations, les références théoriques et les démarches empiriques des doctorants ;
    - mettre à disposition des ouvrages du domaine et une veille bibliographique (Librairie des Territoires) ;
    - fournir les éléments d’informations sur les perspectives de carrière : qualification, concours de recrutement, mobilité des chercheurs.
    Elles ont lieu tous les ans et sont organisées par l’un des laboratoires actifs dans l’association (deux années de suite). 
    En 2016 et 2017, l’UMR Territoires (AgroParis Tech, Inra, Irstea, Université Clermont-Auvergne, VetAgro Sup), issue du rapprochement de l’UMR Métafort (Mutations dEs acTivités, des espAces et des Formes d’Organisation dans les Territoires ruraux et CERAMAC (Centre d’Etudes et de Recherches Appliquées au MAssif Central, à la moyenne montagne et aux espaces fragiles) a organisé la manifestation. 

 

L'agroéquipement, la santé et la sécurité des utililsateurs dans la gestion des exploitations agricoles

  • Innovations pour une agriculture performante et durable

  • SIA 2016, le Salon International de l'Agriculture, une occasion de faire des démonstrations, pour le grand public, des robots autonomes du projet de recherche AdAP2E, une idée concrète de l’agriculture de demain.

  • SIA 2017, Détection des mauvaises herbes, mesure du taux d’humidité, du besoin d’engrais, ferme connectée…  grâce aux nouvelles technologies l’agriculture acquiert des données  pour améliorer ses rendements en veillant à un meilleur respect de l’environnement et un plus grand confort de l’agriculteur !

  • AgroTechnoPôle Auvergne Rhône-Alpes : création d’une structure d’innovation inédite en Europe

  • MCG2016 5th International conference on Machine Control & Guidance – Vichy, France, October 5-6th, 2016

  • SIMA 2017, du 26 février au 2 mars 2017, Paris. "Une édition orientée solutions et tournée vers l'avenir".

Véhicule intelligent

Laboratoires d’excellence PROJET IMoBS3, Mobilité Innovante : Solutions intelligentes et durables

Ce projet interdisciplinaire vise à relever trois défis majeurs :

  • Véhicules Intelligents & Machines Spéciales
  • Systèmes de supervision innovants
  • Processus de production de bioénergie

 http://www.imobs3.univ-bpclermont.fr/index.php/fr/

 

Thèmes de recherche

Unités de recherche

Unité mixte recherche   

Organisation

 

 

Pour contacter le centre de Clermont-Ferrand : site d'Aubière - site de Montoldre
Pour contacter un agent de l'établissement : prenom.nom@irstea.fr

 

Informations pratiques (plans d'accès, coordonnées...)