Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Habilitations à diriger des recherches, thèses, post-doctorats

De nombreuses habilitations à diriger les recherches sont passées au Centre Irstea de Grenoble. Une vingtaine de thèses sont soutenues chaque année. Le Centre accueille également des posts-doctorants.

Habilitations à Diriger des Recherches (HDR)

Frédéric Liébault (2017). Geomorphology and sediment transport of alpine fluvial systems: from steep-slop torrents to piedmont gravel-bed rivers. Terre Univers Environnement

André Evette (2017). Ingénierie écologique pour la restauration des berges de rivières : adaptation de techniques ancestrales aux nouveaux défis d'un monde en transition. Terre Univers Environnement

Nicolas Eckert (2017). Une approche par modélisation statistique de l'évaluation et de la mitigation des risques en montagne en contexte de changements environnementaux. Terre Univers Environnement

Georges Kunstler (2015). Dynamique des forêts le long de gradients abiotiques : importance des interactions biotiques. Ecologie terrestre

Thomas Spiegelberger (2014). Plants, soil and the stability of mountain socio-ecological system. Biologie

Guillaume Chambon (2014). Quelques contributions à la modélisation des écoulements à surface libre de fluides complexes. Applications aux mouvements gravitaires rapides. Géomécanique

Alain Recking (2013). Bedload transport in rivers: from the flume to the field.

Thierry Faug (2012). Ecoulements granulaires autour d’obstacles et forces induites. Application aux digues de protection contre les avalanches de neige. Mécanique, Université de Grenoble.

Céline Granjou (2012). Les espaces frontières de la gestion de la nature. Savoirs, métiers et institutions de la biodiversité.

Nathalie Bertrand (2011). Une analyse économique du périurbain : la structuration d’un cadre spatial d’anticipation pour les agents. Sciences Economiques, Université Montpellier 1.

Freddy Rey (2011). Rôle de la végétation et du génie biologique dans le contrôle de l’érosion et de la sédimentation : le cas des bassins versants torrentiels marneux sous climat montagnard subméditerranéen. Université de Grenoble.

Bjöern Reineking (2010). Biogeographical Modelling.

Benoît Courbaud (2008). Dynamique et sylviculture des forêts de montagne. De la modélisation à l'écologie des Communautés. Université Joseph Fourier, Grenoble.

Philippe Frey (2008). Transport solide par charriage à différentes échelles. Application aux cours d'eau de montagne. Mécanique, Institut Polytechnique de Grenoble.

Dominique Laigle (2008). La modélisation des écoulements gravitaires rapides : application à la gestion du risque laves torrentielles. Mécanique, Institut Polytechnique de Grenoble.

Emmanuelle George-Marcelpoil (2008). Les trajectoires d'évolution des destinations touristiques de montagne. Aménagement et Urbanisme, Université de Pau et des Pays de l'Adour.

Isabelle Mauz (2008). Les collectifs et leurs natures : un parcours sociologique, des animaux emblématiques à la biodiversité. Sociologie, Université Jean Monnet, Saint-Etienne.

Florence Naaim (2003). Approche macro-structurelle des écoulements biphasiques turbulents de neige et de leur interaction avec des obstacles. Université Joseph Fourier, Grenoble.

François Nicot (2003). Modélisation multi-échelles des solides, géomatériaux, contribution au traitement des risques naturels. Institut National Polytechnique de Grenoble.

Mohamed Naaim (1998). Vents forts en montagne : connaissances de base et modélisation - Transport de neige par le vent : modélisations numériques de l'érosion, du transport et du dépôt - Avalanche mixte de neige sèche sans cohésion considérée comme un écoulement granulaire. Université Joseph Fourier, Grenoble.

Jean-Jacques Brun (1993). De l'écologie du sol à l'écologie du paysage : recherches fondamentales et appliquées aux écosystèmes dégradés et aux territoires montagnards. Université Aix - Marseille III.

 

Thèses et post-doctorats en cours

Laboratoire écosystèmes et sociétés en montagne

Doctorants

Gaëlle Ronsin (2017). Financée par le Labex ITEM, Ecole doctorale 454 SHPT, "Les conseils scientifiques des espaces protégés de montagne, outils de gestion et moteurs d’innovation entre nature, science et société ?", co-encadrée par Isabelle Arpin et Fabien Hobléa (EDYTEM).

Antoine Dolez (2017). Sociologie des pratiques de modélisation et de scénarisation du changement global. Le cas de la biodiversité et des services écosystémiques (encadrante Céline Granjou).

Sylvain Dupire (2017). Établir des compromis entre fonction de protection contre les chutes de blocs et fonction de résistance aux incendies en forêt de montagne : quelle vulnérabilité pour les territoires de montagne ? (encadrant Frédéric Berger)

Clément Viguier (2017). Modèles de la dynamique de la végétation pour l'évaluation des services écosystémiques clés en prairie de montagne (encadrant Bjoern Reineking).

Julie Chenot (2018). Réhabilitation écologique d’écosystèmes dégradés par l’exploitation des carrières : refaire, faire avec, laisser faire la nature ? Thèse en écologie de l’université d’Avignon effectuée sous la direction de Thierry Dutoit et d’Elise Buisson et co-encadrée par Renaud Jaunatre.

François-Marie Martin (2018). Dynamique et gestion des renouées asiatiques, de l’échelle paysagère à l’échelle de la tache (encadrant André Evette).

Anouk Glad (2018). Elaboration d'un cadre méthodologique pour une meilleure gestion conservatoire des espèces menacées : approche démographique spatialisée (encadrants Jean-Matthieu Monnet, Bjoern Reineking).

Anthony Letort (2018). Dynamique des dendromicrohabitats, itinéraires de gestion et opportunités pour un compromis production-biodiversité durable en forêt de montagne (encadrant Benoît Courbaud).

Étienne Boncourt (2018). Quantifier la perméabilité des domaines skiables. Une approche intégrée à l'aide de la simulation et de la génétique du paysage (encadrants Stéphanie Gaucherand et Bjoern Reineking).

Loïc Dugelas (2019). Modélisation numérique de filets de protection contre les aléas gravitaires (encadrants Franck Bourrier – François Nicot)

Robin Mainieri (2019). La forêt : un intégrateur robuste de l’évolution de la dynamique des risques générés par les aléas rocheux dans un contexte de changements environnementaux ? (encadrants Frédéric Berger, Franck Bourrier)

Simon Meynier (2019). Quelle évaluation de la santé des écosystèmes de montagne ? Une approche par les interactions sols-plante dans les milieux à éboulis froids (encadrants Grégory Loucougaray, Jean-Jacques Brun)

Antoine Mérot (2019). Financé par le Labex ITEM, Ecole doctorale 454 SHPT, « Cultures du compost. Pratiques de (re)fabrication du sol entre ville et montagne », co-encadré par Céline Granjou et Coralie Mounet (UMR PACTE, UGA).

Laurent Martinez (2019), doctorant UGA, Ecole doctorale 454 SHPT, « Accessibilité à la nature et la connectivité écologique dans la Métropole grenobloise : quel aménagement de l’espace pour promouvoir le bien-être et la biodiversité ? », Co encadré par Jean-Christophe Dissart (UMR PACTE, IUG), Thomas Spiegelberger et Yves Schaeffer.

Alexandre Peresse (2019), doctorant Irstea, Ecole doctorale 300 Sciences Economiques, « Contractualisation environnementale dans les politiques locales foncières, vers un renouveau de la maîtrise foncière, le cas des BRE (baux ruraux environnementaux) », encadré par Nathalie Bertrand.

Andréa Gabriel (2019), doctorant Irstea, co-financé par l'INRA SAD, École doctorale 435 ABIES, « Systèmes de gestion de la production agricole à l'échelle des territoires : quelles formalisations pour l'action ? », co-encadré par Philippe Lescoat (AgroParisTech) et Sophie Madelrieux.

Manon Farvacque (2019). Évaluation quantitative du risque rocheux : de la formalisation à l’application sur les linéaires et les zones urbanisées. Thèse en sciences de la Terre de l'Univers et de l'Environnement de l’université Grenoble-Alpes, effectuée sous la direction de Nicolas Eckert et la co-direction de Franck Bourrier et Christophe Corona.

Anastasia Panenko (2020). Conditions pour la co-construction de territoires montagnards résilients face au changement climatique. Vers le développement de services climatiques ? (encadrante Emmanuelle George)

Marine Gabillet (2020).  Éduquer l’attention, organiser les affects. Les technologies de l’implication dans les sciences participatives (encadrante Isabelle Arpin)

Charles Hatier (2020). Stations de montagne : modèles de développement et clefs de succès pour la construction d’un projet durable et attractif (encadrante Emmanuelle George)

Eduardo Tusa (2020). Apport de la fusion Lidar / SfM – hyperspectral pour la caractérisation géométrique et radiométrique des arbres  (encadrant Jean-Matthieu Monnet)

François Lavallée (2020). Invasions biologiques végétales : modéliser les stratégies d'intervention précoce et de contrôle sur le long-terme et évaluer leur efficacité en fonction du niveau de prolifération (co-encadrante Fanny Dommanget)

Maxime Tisserant (2020). Rôle des ouvrages de stabilisation de berges utilisant les phytotechnologies sur la biodiversité des milieux riverains (co-encadrant André Evette)

Lucas Bérard (2020). La vulnérabilité des stations de ski au changement climatique : évaluation des coûts de gestion de l'enneigement (encadrante Emmanuelle George)

Post-doctorante

Claire Deléglise (2018). Construction d’une grille d’analyse de la place des alpages dans les systèmes d’élevage agropastoraux et pour les ajustements face aux aléas climatiques

Accueillie

Céline Lutoff (2018). A-SES-MO : contribuer à l’Adaptation des Socio-EcoSystèmes de MOntagne

Erosion Torrentielle, Neige et Avalanches

Doctorants

Laetitia Ferrer (2017). Formalisation, représentation et analyse de la qualité des informations nécessaires pour l’évaluation des risques naturels – Application aux crues torrentielles (encadrants Corinne Curt, Jean-Marc Tacnet).

Alexandra Carrière (2018). Effet de la végétation sur l’érosion, la topographie et les transferts hydrosédimentaires dans les bassins versants (encadrante Caroline Le Bouteillier).

Antoine Wautier (2018). Analyse micromécanique du phénomène de suffusion, application à la stabilité des digues fluviales et maritimes (encadrants Stéphane Bonelli, François Nicot).

Tijan Mede (2018). Comportement mécanique des couches de neige fragiles : modélisations multi-échelles du déclenchement des avalanches (encadrants, Guillaume Chambon, Mohamed Naaim).

Ségolène Méjean (2018). Transitions dans les ressauts granulaires en canal incliné. Application au dimensionnement des digues paravalanches (encadrants Thierry Faug, Mohamed Naaim).

Laure Vidaud (2018). Conception de systèmes d’information pour la traçabilité des données : application aux données utilisées et produites lors du processus d’expertise des risques naturels en montagne (encadrants François Pinet, Jean-Marc Tacnet).

Velotiana Jean-Luc Ralaiarisoa (2019). Transport de particules non sphériques et cohésives dans un écoulement d'air turbulent cisaillé (encadrante Florence Naaim)

Manon Farvacque (2019). Évaluation quantitative du risque rocheux : de la formalisation à l’application sur les linéaires et les zones urbanisées (encadrant Nicolas Eckert)

Clément Misset (2019). Modélisation du transport solide par suspension en rivières alpines (encadrant Alain Recking)

Rémi Chassagne (2020). Tri granulométrique en transport sédimentaire : modélisation par éléments discrets (encadrant Philippe Frey)

Taline Zgheib (2020). Retro-trajectoires du risque avalancheux résultant de changements climatiques et sociaux-environnementaux sur des sites choisis des Alpes françaises (encadrant  Nicolas Eckert)

Maria Belen Heredia (2020). Un cadre de travail générique pour la calibration de modèles d’avalanches avancés avec application à l’évaluation en temps réel du risque conditionnement aux conditions d’enneigement (encadrant  Nicolas Eckert)

Sylvain Fiolleau (2020). Étude des mécanismes de déformation et d’évolution d’un glissement-coulée – approche couplée géophysique - mécanique (encadrant Guillaume Chambon)

Agathe Furet (2020). Modélisation des merlons de protection contre les impacts par blocs rocheux (encadrant Stéphane Lambert)

Hippolyte Kern (2020). Le dépôt d'avalanche : une nouvelle variable dans la connaissance du risque avalancheux (encadrant Nicolas Eckert)

Soutenances récentes de thèses

Laboratoire écosystèmes et sociétés en montagne

Lucas Brunet (2017). Le rôle des émotions dans la fabrique et la communication de la science: construire la pertinence politique de la recherche sur les services écosystémiques (encadrantes Isabelle Arpin, Taru Petolta).

Pierre Spandre (2016). Analyse et simulation de la Gestion de lA NEige dans les Stations de sports d'Hiver (GANESH) (encadrant Hugues François, directrice de thèse Emmanuelle George-Marcelpoil).

Baptiste Nettier (2016). Modéliser le système alpage-exploitation(s) pour mieux gérer l’adaptation au changement climatique sur les alpages (encadrant Laurent Dobremez).

Dominik Cremer-Schulte (2016). Les incidences de la planification spatiale sur la localisation résidentielle : le cas des territoires montagnards européens (encadrante Nathalie Bertrand).

Lucie Bezombes (2017). Développement d’un cadre méthodologique pour le calcul de l’équivalence écologique dans le contexte de l’application de la séquence ERC en France : prise en compte des dimensions écologique, temporelle et spatiale (encadrants Stéphanie Gaucherand, Thomas Spiegelberger).

Jean-Baptiste Barré (2016). Caractérisation de la biodégradation mécanique d'une tige de bois dans le contexte d'ouvrages d'ingénierie écologique à rôle de protection contre les risques naturels (directeur Freddy Rey).

Philippe Janssen (2016). Réponse de la biodiversité à la maturité des peuplements et à l'ancienneté des forêts (encadrant Marc Fuhr).

Guillaume Lagarrigues (2016). Effets des gradients environnementaux sur les processus démographiques et la durabilité de la gestion en forêt hétérogène : mise en œuvre du Calcul Bayésien Approché pour améliorer les modèles de simulation (encadrant Benoît Courbaud).

Erosion Torrentielle, Neige et Avalanches

Hao Xiong (2017). Multiscale modeling of debris flow triggering (encadrant François Nicot).

Coraline Bel (2017). Debris flow propagation in steep erodible channels (encadrants Frédéric Liebault, Dominique Laigle).

François Kneib (2017). Ecoulements granulaires au voisinage d’obstacles : identification du rôle de la transition fluide-solide dans les fluctuations de contrainte : application au comportement des structures soumises aux avalanches (encadrants Thierry Faug - Frédéric Dufour).

Gilles Nicolet (2017). Spatio-temporal patterns of extreme snowfall and snow depth in the French Alps using max-stable processes (encadrant Nicolas Eckert).

Perrine Freydier (2017). Dynamique interne des écoulements à surface libre de fluides complexes. Applications aux cas des coulées de boue et des laves torrentielles (encadrant Guillaume Chambon).

Hugo Lafaye de Micheaux (2017). Ségrégation en transport solide par charriage en montagne : traitement d'images et étude expérimentale (encadrant Philippe Frey).

Simon Carladous (2017). Approche intégrée d'aide à la décision basée sur la propagation de l'imperfection de l'information dans le processus d'expertise : application à l'amélioration de l'efficience des stratégies et mesures de protection contre les risques naturels en montagne (Jean-Marc Tacnet).

Hoan Truong (2016). Analysis of Avalanche Dynamics Field Data using Advanced Data Processing Techniques (encadrants Nicolas Eckert, Mohamed Naaim).

Guillaume Piton (2016). Etude de l’impact des ouvrages sur le transfert sédimentaire en contexte torrentiel (encadrants Alain Recking, Mohamed Naaim).