Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Centre de Lyon-Villeurbanne

Les activités de recherche et d’appui aux politiques publiques à Lyon et à Strasbourg portent sur le domaine de l’eau.
 

Mieux gérer la ressource en eau, réduire les impacts des rejets de polluants et de toxiques sur les écosystèmes aquatiques, diminuer la vulnérabilité aux risques associés au cycle de l’eau, inondations et aussi sécheresses, sont autant d’objectifs majeurs de la production des connaissances nouvelles ; l’unité de Strasbourg s’implique sur la performance des services publics d’environnement.

La densité des partenariats avec les universités et écoles membres de la COMUE - Communauté d'Universités et d'Etablissements - Université de Lyon, l’Université de Strasbourg, les organismes de recherche et leurs groupements régionaux (Envirhonalp, ZABR, OTHU), le nouvel Institut des Sciences Analytiques - ISA, les collectivités locales et les entreprises, plusieurs laboratoires étrangers, permet de construire des programmes de recherche très diversifiés.

Le centre de Lyon-Villeurbanne conduit des études expérimentales sur le terrain (bassins versants instrumentés de l’Yzeron, de la Morcille, de l’Arc), dans les deux halls technologiques dédiés à l’hydraulique et à l’épuration des eaux usées, et en laboratoires. Les équipes construisent des modèles, produisent des outils de diagnostic des pollutions, développent des concepts et méthodes.

Irstea à Lyon-Villeurbanne accueille en permanence des doctorants, des stagiaires ingénieurs et mastériens, ainsi que des chercheurs étrangers.
Le centre participe activement au dialogue entre science et société, notamment lors d’évènements tels que la Fête de la Science ou la Nuit des chercheurs.

Actualité

Des microorganismes pour protéger l’environnement et la santé
1ère Conférence Internationale d’Ecotoxicologie Microbienne

  Réglementation du glyphosate et d’autres produits phytosanitaires, lutte contre la résistance aux antibiotiques, dépollution de l’environnement… autant de sujets pour lesquels l'écotoxicologie microbienne est indispensable pour produire les connaissances scientifiques nécessaires à la surveillance de la qualité de l’environnement et la restauration des sites pollués. Cette discipline émergente permet de mieux comprendre les effets de pollutions chimiques sur les communautés microbiennes et vice versa,  et le rôle des microorganismes dans la dynamique des polluants (transfert, dégradation, transformation...).

La 1ère  conférence internationale en écotoxicologie microbienne organisée par la Fondation Rovaltain, le réseau national EcotoxicoMic initié et piloté par Irstea et l’Inra a lieu les 21, 22 et 23 novembre au Centre des Congrès de Lyon. Elle rassemble plus de 150 scientifiques internationaux issus d’une quinzaine de pays, et permettra le partage des connaissances et l’élaboration de stratégies de recherches permettant de répondre efficacement aux défis sanitaires et environnementaux auxquels notre société fait face.
 
 
 

Organisation