Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Centre de Nogent-sur-Vernisson

Installé sur le site forestier du Domaine des Barres à proximité immédiate de l'Arboretum national des Barres, de l'IGN et du lycée des Barres (antenne du Legta du Chesnoy), le centre de Nogent-sur-Vernisson étudie le focntionnement des écosystèmes forestiers.

Les thèmes de recherche

Les travaux menés dans le centre concourent à la définition et la mise en œuvre d’une gestion durable et multifonctionnelle des forêts, associant recherches finalisées, expertise et appui aux politiques publiques, et s’inscrivant dans le cadre du Plan National de la Forêt et du Bois 2016-2020, le Plan Recherche-développement et Innovation 2025 de la filière forêt-bois mais également la Stratégie Nationale Biodiversité et le Plan National d’Adaptation au Changement Climatique.

Au travers de ses recherches, l’Unité EFNO entend contribuer significativement à une meilleure connaissance du fonctionnement des écosystèmes forestiers de plaine, de leurs facultés d’adaptation face aux pratiques de gestion, à l’augmentation des populations d’ongulés et aux changements climatiques, afin de proposer les modes de gestion les mieux adaptés aux situations locales.

Unité de recherche

Chiffres clés du centre

  • 1 unité de recherche composée de 4 équipes
  • 1 service d’appui à la recherche
  • 50-60 personnes, dont 23 chercheurs et ingénieurs et 14 techniciens, 4 à 6 doctorants, 4 à 6 CDD, 8 à 20 L3/M1/M2
  • Publications (moyenne annuelle) : 25 articles de revues à comité de lecture, ouvrages et chapitres d’ouvrages scientifiques, 8 articles de revues techniques, 10 rapports techniques et scientifiques
  • 100h d’enseignement par an
  • 1 dispositif d’observation à long terme OPTMix labellisé SOERE F-ORE-T et AnAEE France

Focus recherche

Comprendre et modéliser le renouvellement et la croissance des forêts

Dans le contexte des changements globaux, l'évolution des pratiques sylvicoles nécessite une meilleure compréhension du fonctionnement des forêts. Nous étudions et modélisons la croissance et la dynamique de systèmes forestiers, dont les peuplements mélangés ou irréguliers, afin d'apporter aux gestionnaires des conseils et des éléments d’aide à la décision pour la gestion des forêts de plaine.

Concilier ongulés sauvages et écosystèmes forestiers

En milieu forestier, les populations d’ongulés sauvages (cervidés, sangliers) peuvent avoir des effets à court et moyen termes sur la diversité de la flore et le renouvellement des peuplements. Par l’identification et l'analyse des perturbations causées et de leurs conséquences, nous cherchons à proposer des recommandations de gestion des habitats et des populations animales pour le maintien de l’intégrité fonctionnelle des écosystèmes.

Préserver les espèces forestières dans nos territoires

La finalité de nos recherches est de proposer des recommandations de gestion forestière et d'aménagement du territoire en faveur de la biodiversité, de l'échelle de la parcelle à celle du paysage. Dans cette optique, nous cherchons à identifier les pressions qui pèsent sur la biodiversité en ciblant nos travaux sur la flore, les insectes, les mousses et les oiseaux.

Conserver et valoriser la diversité génétique des arbres

Conserver et bien utiliser la diversité génétique présente au sein des espèces d'arbres forestiers est indispensable pour maintenir la capacité d'adaptation et la productivité des forêts confrontées au changement climatique. Nous apportons notre appui aux politiques publiques dans ce domaine : conservation des ressources génétiques indigènes, sélection des peuplements porte-graines, conseils d'utilisation des sources de graines à utiliser en plantation (choix des provenances ou variétés améliorées), évaluation des performances des variétés améliorées..

Organisation

Contacts

Directeur régional  Nathalie Touze-Foltz

Directeur régional adjoint Frédéric Archaux

Informations pratiques