Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Centre de Nogent-sur-Vernisson

Installé sur le site forestier du Domaine des Barres, le centre de Nogent-sur-Vernisson se trouve à proximité immédiate de l'Inventaire forestier national, du lycée agricole du Chesnoy et de l'Arboretum national des Barres.

Cette identité forte dans le domaine forestier est accentuée par sa participation en région au groupe «Resonat», en train de se structurer en Groupement d’intérêt scientifique dédié aux sols, à la forêt et à la biodiversité. Le centre entend renforcer son positionnement européen et ses missions au service des politiques publiques et des négociations internationales sur l’environnement.. Le centre anime aussi un module d’enseignement sur la biodiversité à l’Université d’Orléans et développe de nombreuses activités avec l’ONF, notamment par ses travaux sur les forêts mélangées.

Le centre est entièrement dédié à la forêt, et ne comporte qu'une seule unité de recherche, l'unité EFNO Écosystèmes forestiers.

Le centre de Nogent compte une cinquantaine de permanents dont 24 ingénieurs - chercheurs. Il accueille aussi des thésards, des post-doctorants et contractuels, ainsi que des stagiaires.

86 publications et communications en 2010 pour les 20 ingénieurs-chercheurs que compte le centre.

Focus recherche

Pour une gestion de la forêt préservant sa biodiversité

La forêt est un important réservoir de diversité biologique dont dépend pour partie la productivité forestière de demain. Mené avec l’ONF, les Réserves naturelles de France et l’Inra, le projet Gestion forestière, Naturalité, Biodiversité compare la biodiversité de forêts exploitées et non exploitées afin d’améliorer les indicateurs de gestion forestière. Pour pallier le manque de données en forêts non exploitées tout en testant les indicateurs de façon rigoureuse, une approche statistique novatrice est appliquée à sept groupes d’espèces différents (animaux, végétaux, champignons) dans plusieurs massifs forestiers en France.

Premiers résultats

Les premiers résultats de la bibliographie montrent que les forêts exploitées abritent un éventail d’espèces vivantes réduit. Mais les forêts qui ont reposé le plus longtemps à l’état naturel hébergent une plus grande variété d’espèces. C’est le signe que cette partie de la biodiversité forestière se reconstitue lentement avec le temps. Autant de constats qui mettent en évidence l’intérêt de conserver quelques forêts non exploitées et de créer ainsi un réseau de réserves intégrales ; constats qui nous incitent par ailleurs à favoriser une gestion respectueuse de l’environnement dans les forêts exploitées, pour laquelle les indicateurs testés dans le projet peuvent s’avérer utiles.

Thèmes de recherche

Unité de recherche

Organisation

Contacts

Directeur régional  Christian Ginisty  

Information scientifique et technique à Nogent-sur-Vernisson

 

Informations pratiques