Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Incendies de forêt : la recherche sous le feu de l’action !

Incendie de forêt (pin d'Alep) dans la commune de Rognes (Bouches-du-Rhône), 2007 © Laurent J. / Irstea

Le changement climatique et la modification des implantations humaines font peser de nouvelles menaces sur la végétation et les habitants des forêts méditerranéennes. Pour améliorer la connaissance des incendies de forêt et mieux anticiper le risque, les scientifiques d’Irstea travaillent et développent des outils permettant d’identifier les zones sensibles et de modéliser l’évolution de la végétation. 

Mis en ligne le 15/07/2013

La végétation méditerranéenne connaît le passage du feu depuis des millénaires et nombre d’espèces ont développé des stratégies d'adaptations au régime d’incendie même sévère. Haut lieu de la diversité floristique, elle est aujourd’hui menacée par le changement climatique et le changement d’usage des terres. Quand le premier fera monter les températures et baisser les précipitations, le deuxième modifiera inéluctablement l’occupation du sol par extension urbaine, développant ainsi de nouvelles zones de contact entre le tissu urbain et la forêt.
 
  • Quels seront les impacts futurs du changement global sur le régime d’incendies et in fine sur la végétation ?
  • Comment anticiper ces changements pour mieux gérer le risque incendie et préserver les écosystèmes méditerranéens ? 
Pour répondre à ces questions, les scientifiques d’Irstea à Aix-en-Provence s’attachent à améliorer la connaissance sur le risque d’incendie aux interfaces urbain/forêt en prenant en compte la dynamique écologique des milieux forestiers et la dynamique spatiale des territoires et du changement climatique. En régions méditerranéennes, ces interfaces sont très fortement vulnérables aux incendies de forêt et concentrent également la plupart des départs de feu, tendance qui ne fait que se renforcer avec le changement global. 

Ce dossier abordera également la gestion des capacités de résilience des forêts méditerranéennes aux feux et aux stress climatiques et l’analyse spatio-temporelle de l’organisation du paysage et de la biodiversité. Autant de points forts des recherches menées à Irstea qui ont pour objectif de développer des outils d’aide à la décision pour un aménagement durable, à destination des décideurs publics et des aménageurs de l’espace naturel méditerranéen.
 
Prochainement, les avancées de ces recherches seront présentées à la conférence Forest Fire 2013 organisée par Irstea du 30 septembre au 2 octobre à Aix-en-Provence. L’occasion de favoriser les échanges entre les chercheurs et les gestionnaires du risque et du territoire, les services de lutte et les décideurs pour mieux comprendre la vulnérabilité dans ces zones. 
 

Notre dossier en images