Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Agriculture de précision : irriguer sans surconsommer

Pour nourrir les Hommes en 2050, l’irrigation sera essentielle afin de garantir la production agricole et pallier le manque d’eau dû aux aléas climatiques. Cette augmentation des besoins en eau d’irrigation risque d’entrainer des conflits avec les autres usages (besoins humains, environnementaux, industriels). Les scientifiques développent méthodes et techniques innovantes pour irriguer, tout en respectant les milieux aquatiques.

Quelle irrigation face aux défis futurs ?

Pour nourrir les Hommes en 2050, les demandes en eau d’irrigation vont augmenter. 2'30 ludiques pour envisager le panorama des travaux de recherche d’Irstea sur l’irrigation (gouvernance de l’eau et irrigation de précision).

Innovations : l’irrigation de précision

Pour apporter la juste quantité d’eau aux cultures, des technologies innovantes sont étudiées par les scientifiques d’Irstea. De l’utilisation de drones et de capteurs à la réutilisation des eaux usées, l’irrigation de précision est un champ de recherche large et prometteur.

Irriguer en réutilisant les eaux usées traitées

© SAUR

Un projet de recherche a permis de tester sur un site pilote une filière complète de réutilisation d'eaux usées traitées.

 

La technique du goutte-à-goutte enterré

Irrigation © Irstea - JMB

Irriguer oui, mais pas plus qu'il n'en faut ! Ainsi pourrait-on résumer le principe du "goutte-à-goutte enterré".


Une plateforme d'innovation pour une irrigation de précision

Zoom sur la plateforme PReSTi, dédiée à l'innovation en matière de matériels et de pratiques d'irrigation. 

Gestion de l'eau et production d'énergie durable : l'agri-voltaisme

Logiciel de gestion des ressources en eau

Canon d’irrigation © Irstea / JM Le Bars

Logiciel de simulation, Optirig permet de planifier l'irrigation selon des objectifs de rendement et l'évolution des conditions climatiques. Contactez-nous pour obtenir sa licence. 


À l’heure où l’on constate en France un net recul de la surface des terres agricoles (51 % de la surface du territoire en 2012 – - source MEDDE 2014, contre 70 % encore en 1950), Irstea s’intéresse à l’optimisation de l’irrigation et de la production végétale sous panneaux solaires.

Le système agrivoltaïque mis en place à Irstea Montpellier avec l’Inra et Sun’R associe sur une même surface des cultures au sol (laitues, haricots, concombres, blés dur et vignes) et des panneaux solaires maintenus en hauteur à 4,5 m du sol par une structure porteuse en bois ouverte, permettant la culture mécanisée. Au-delà de la réponse au défi énergétique que ce système représente, Irstea s’est intéressé plus particulièrement durant plus de 2 ans à l’ombrage des parcelles.


Celle-ci peut modifier le besoin en eau des plantes et augmenter la productivité des cultures sous panneaux, même en condition de stress hydrique. On note une économie de 20 à 30 % d’eau pour l’arrosage des plantes car les panneaux solaires maintiennent les plantes une partie de la journée à l’ombre.

Repenser la gestion actuelle de l’eau 

Bien commun, l’eau est au cœur d’usages concurrentiels. Quel équilibre trouver entre la part d’eau utilisée pour nos usages quotidiens, industriels ou agricoles et la part d’eau qui doit revenir à l’environnement ?  Irstea mène des travaux sur la gouvernance de l’eau, en concertation avec les acteurs.

[Vidéo] Consommation et partage : l’économie de l’eau

 

Interview de Marielle Montginoul, économiste à Irstea, a participé à une enquête sur la consommation en eau potable des ménages. Les résultats sont en ligne.

Conflits d'usage : des jeux de rôles en appui aux pouvoirs publics

Plateau de jeu Wat-a-Game © Irstea

Le kit Wat-a-Game permet d’apprendre à gérer l’eau et les bassins versants en intégrant différents scénarios impactant la ressource disponible.