Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Jean-Marc Bournigal missionné sur le plan «Agriculture et innovation 2025 »

Rencontre entre F. Hollande et les représentants de la mission au salon de l'agriculture © J.C Malaterre / Inra

09/03/2015

Proposer les bases d’un plan « Agriculture – Innovation 2025 » pour septembre 2015, c’est la mission qu’ont confié, Stéphane Le Foll, Najat Vallaud-Belkacem et Geneviève Fioraso, à Jean-Marc Bournigal et quatre autres personnalités du monde de la recherche, de l’innovation et de la formation en agriculture. 

Pour réussir le projet d’une agriculture française triplement performante dans le domaine environnemental, économique et social, les moyens de recherche, d’innovation et de développements associés doivent être mobilisés. 
 
Le 23 février, Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Najat Vallaud Belkacem, Ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, et Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement supérieur et de la recherche, ont confié à cinq personnalités du monde de la recherche, de l’innovation et de la formation en agriculture, dont Jean-Marc Bournigal président exécutif d’Irstea, l’élaboration du plan « Agriculture – Innovation 2025 ». 
 
Cette mission répond à deux volontés fortes : 
  • Permettre aux agriculteurs de disposer des outils pour répondre à la nécessaire prise en compte des impératifs environnementaux tout en améliorant leur compétitivité
  • Favoriser le développement d’un secteur industriel de pointe dans le domaine des agroéquipements, et de l’e-agriculture
Ainsi, Jean-Marc Bournigal (président exécutif d’Irstea), Pierre Pringuet (président du Conseil d’administration d’Agroparistech), François Houllier (PDG de l’INRA), Marie-Noëlle Semeria (Directrice du laboratoire CEA-Leti) et Philippe Lecouvey (Directeur de l’ACTA) travaillerons à l’élaboration d’un plan qui devra identifier en priorité : 
  • Les modalités de mobilisation des établissements, dispositifs de recherche et développement
  • Les actions à mettre en œuvre dans les domaines agroécologie, biocontrole, agroéquipements, agriculture numérique, bioéconomie
Un rapport sera remis aux ministres le 19 octobre 2015.
En savoir plus