Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

BIOMAE, jeune start-up made in Irstea, en plein envol

G. Jubeaux, Biomae ©Essec_Tremplin-Entreprises

12/03/2015

Jeune start-up développée à Irstea, Biomae, vient d’ouvrir son capital à 3 partenaires financiers. Une opération qui lui permet de sécuriser son développement commercial et de poursuivre ses projets de R&D. Pour mémoire : Biomae propose un outil d’évaluation de la qualité des cours d’eau. 

Spécialisée en écotoxicologie des milieux aquatiques, Biomae est une start-up fondée en avril 2014 par 3 scientifiques d’Irstea, qui n’en finit pas de faire parler d’elle (Prix Oséo émergence en 2013, lauréate du prix coup de cœur Biocleantech au concours Tremplin Entreprises 2015…)

Son petit plus ? Proposer un outil fiable (issu de 10 ans de recherche), permettant de mesurer la contamination et d’évaluer la toxicité des polluants présents dans les milieux aquatiques.

Un outil bienvenu pour les gestionnaires et les agences de l’eau dans contexte de la DCE (Directive cadre européenne sur l’eau), directive européenne imposant aux gestionnaires des milieux aquatiques européens l’établissement d’un diagnostic de leur état et de s’assurer du maintien de leur bon état écologique. .

Pour répondre à la demande et poursuivre ses projets de R&D, BIOMAE a ouvert, le 25 février 2015, son capital à 3 partenaires financiers (Rhône-Alpes Création, Alpes Capital Innovation, Pertinence Invest). Elle structure ainsi un financement de 850 K€ et change de dimension.

La preuve in vivo que l’environnement est un vrai secteur de développement économique.

La démarche de BIOMAE :

S’appuyant sur 10 années de recherches et d’expérimentations d’Irstea, BIOMAE propose à ses clients une démarche bien rodée :

  • Exposition sur le terrain d’organismes sentinelles (gammares), seule garante d’une approche environnementalement réaliste
  • Analyse de leurs réponses (bio-accumulation et marqueurs de toxicité)
  • Définition des valeurs de référence (standard) de 37 contaminants classés prioritaires par la DCE (cadmium, plomb, mercure, lindane, DDTs et hydrocarbures aromatiques polycycliques), et plusieurs marqueurs de toxicité (reproduction et taux d’alimentation), au-delà desquels une contamination biodisponible et/ou une toxicité des milieux étudiés sont respectivement mis en évidence.
En savoir plus: