Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Gestion des eaux et forêts : comment et pourquoi s’inspirer de la nature ?

© Irstea / S. De Danieli

26/07/2016

Quelles qualités écologiques faut-il conserver pour maintenir une richesse naturelle et accroître la capacité des forêts et des rivières à fournir les multiples produits et services attendus par la société ? L’ouvrage "Naturalité des eaux et des forêts" dresse un état des connaissances sur l’intégration de la naturalité à la gestion de ces écosystèmes. Coordonné par WWF, Irstea et le Réseau écologique forestier Rhône-Alpes, l’ouvrage réunit près de 60 auteurs (dont 11 d’Irstea) et s’adresse aux collectivités locales, décideurs, ingénieurs, chercheurs, étudiants et gestionnaires.

Dans la nature, « rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme », disait Lavoisier. Illustration avec le recyclage des déchets d’une activité qui deviennent les ressources d’une autre (la méthanisation, par exemple) : c’est ce que l’on appelle l’économie circulaire ou verte.

Comment reproduire cette boucle vertueuse dans la gestion des forêts et rivières ? Des questions se posent : peut-on produire plus de bois tout en préservant mieux la biodiversité ? Une forêt a-t-elle eu le temps de vieillir entre deux coupes ? En somme : quelles qualités écologiques faut-il conserver pour maintenir une richesse naturelle et accroître la capacité des forêts et des rivières à fournir les multiples produits et services attendus par la société ?

Vocabulaire

  • Naturalité : l’absence de signes de perturbation due à l’Homme.

Etat des connaissances & retours d’expériences

En septembre 2013, un colloque international posait la question de la prise en compte de la naturalité dans la gestion des écosystèmes. L’événement mêlait travaux scientifiques, retours d’expériences et applications pratiques à destination des gestionnaires, mais aussi des plus curieux. 3 ans plus tard, l’ouvrage "Naturalité des eaux et des forêts" [1], coordonné par WWF, Irstea et le Réseau écologique forestier Rhône-Alpes aux éditions Lavoisier, dresse l’état des connaissances, dévoilant la richesse des synthèses thématiques, des résultats de recherche et des expériences de terrain.

Un projet d’envergure nationale a, par exemple, été lancé en 2008 [2] afin d’étudier l’impact de l’arrêt d’exploitation forestière sur la structure des peuplements et sur la biodiversité : 213 placettes sur 15 massifs forestiers ont été mises en place. Un exemple de partenariat gestion-recherche, parmi d’autres. Autre enjeu étudié : allier la dynamique naturelle de vieillissement des peuplements forestiers (et donc le développement de dendro-habitats – fentes, cavités… - essentiels à de nombreuses espèces) et le rôle de protection des forêts contre les chutes de blocs ou avalanches. Après des expérimentations sur le terrain, ils préconisent un rajeunissement régulier de manière à pérenniser une densité des peuplements compatible avec la fonction de protection.

Près de 60 auteurs, chercheurs et gestionnaires des forêts et des rivières, ont participé à la rédaction de l’ouvrage, concis et doté d’une iconographie abondante. Parmi eux, 11 chercheurs d’Irstea [3] apportent leur expertise sur différentes thématiques :

  • naturalité des sols
  • gestion forestière et biodiversité
  • dendro-microhabitats
  • continuités forestières
  • conservation de la biodiversité ou protection contre les chutes de blocs

Commander l’ouvrage.

En savoir plus


[1] Coordonnateurs de l'ouvrage : Daniel Vallauri (WWF), Christophe Chauvin (Irstea), Jean-Jacques Brun (Irstea), Marc Fuhr (Irstea), Nicole Sardat (Irstea), Jean André (Refora), Richard Eynard-Machet (Refora), Magali Rossi (WWf), Jean-Pierre de Palma (MedPan)

[2] Projet « Gestion forestière, naturalité et biodiversité » (GNB) : Irstea, ONF, RNF. Soutien financier de l’ONF et MEEM.

[3] Auteurs Irstea : Christophe Bouget, Frédéric Archaux, Emmanuelle Dauffy-Richard, Frédéric Gosselin, Marion Gosselin, Yoan Paillet (Nogent-sur-Vernisson), Franck Bourrier, Jean-Jacques Brun, Marc Fuhr, Sandra Luque (Grenoble), Laurent Bergès (Aix-en-Provence).