Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

À la poursuite des micropolluants dans les rivières

Mesure de la pollution métallique de l’eau à l’aide d’un échantillonneur passif DGT © M. Carrouée/ Irstea

24/06/2013

Comment améliorer la détection des micropolluants et des substances émergentes dans les milieux aquatiques. Le 6e colloque international sur les échantillonneurs passifs se tiendra à Bordeaux, du 26 au 29 juin 2013, Irstea est l’un des organisateurs. 

Nos rivières, lacs et autres milieux aquatiques héritent de nombreux contaminants toxiques charriés par les pluies, les retombées atmosphériques, les lessivages des sols, routes et des zones d’activités industrielles, rejet des stations d’épuration... Pour détecter la présence des micropolluants prioritaires de la Directive cadre européenne sur l’eau (DCE) et des substances émergentes les chimistes, à Irstea, ont recours à une nouvelle technique : l’échantillonnage passif.

Avec un surcoût dérisoire par rapport aux méthodes de prélèvements et d’analyse classiques des eaux, pour une fréquence d’échantillonnage équivalente, ces techniques permettent de mesurer les faibles niveaux de contaminations tout en améliorant la représentativité temporelle, voire l’exposition chronique des organismes aquatiques. Ils sont particulièrement utilisés pour identifier les traces de métaux lourds, HAP, PCB ou encore des pesticides et des substances émergentes (résidus de médicaments, hormones…).

À terme, les chercheurs espèrent pouvoir transmettre ces outils aux acteurs de l’eau afin d’être utilisés dans le cadre des programmes de surveillance pour la DCE.

À l’Agora de Bordeaux, du 26 au 29 juin, chercheurs, experts, acteurs publics et utilisateurs se rencontreront pour discuter ensemble du développement et l'utilisation des techniques d'échantillonnage passif pour le suivi environnemental des micropolluants dans différentes matrices environnementales, à l’occasion du 6e International Passive Sampling Workshop and Symposium (IPSW 2013). Irstea co-organise cette conférence, et des chercheurs de l’Institut animeront des sessions ou présenteront des conférences sur leurs travaux.

Pour plus d’information sur le colloque : http://ipsw.eu/2013/

Pour en savoir plus :

                  - Contaminants anthropiques et réponses des milieux aquatiques

                  - Laboratoire de chimie des milieux aquatiques