Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Ressources en eau et changements climatiques en Provence: un guide pour s’adapter

Durance © B. Dumont / Irstea

16/10/2017

Comment raisonner le partage de l’eau face aux multiples besoins (eau potable, irrigation, énergie…) et enjeux écologiques, dans un contexte de changements climatiques ? Un nouveau guide en ligne du Groupe régional d’experts sur le climat en PACA[1], auquel a contribué Irstea, dresse un panorama des conséquences attendues sur les ressources en eau de la région et leurs usages, et identifie des pistes d’adaptation en appui aux élus et gestionnaires.

Diminution de la couverture neigeuse et de l’eau stockée dans les glaciers, modification des précipitations, altération de la qualité́ des eaux… les changements du climat et leurs impacts sur les ressources en eau seront potentiellement source de conflits d’usage. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, les aménagements réalisés dès les années 1960, tel que le barrage de Serre-Ponçon sur la Durance, ont permis de sécuriser l’accès aux ressources en eau inégalement disponibles sur le territoire (importantes au nord et limitées en basse Provence). Cependant, des tensions persistent notamment en période estivale où les pressions sont accrues en raison d’une forte demande et d’épisodes de sécheresse, caractéristiques du climat méditerranéen.  

Pour mieux anticiper ces évolutions et accompagner les acteurs du territoire dans l’élaboration de mesures d’adaptation, 38 chercheurs et ingénieurs interdisciplinaires du GREC PACA proposent, dans un 5ème cahier thématique en ligne, un bilan des connaissances concernant les effets des changements climatiques sur les ressources en eau. Destiné aux élus, ingénieurs, gestionnaires de collectivités locales, d’espaces protégés, et à toute personne intéressée par le sujet, il permet d’appréhender facilement :

  • Le devenir des eaux de surface (température des cours d’eau, évolutions de l’humidité du sol et des sécheresses…) et des eaux souterraines sous l’influence des changements climatiques
  • La variabilité historique des ressources en eau
  • La vulnérabilité des écosystèmes aquatiques
  • Les conséquences possibles sur les usages (agriculture, production électrique…)

Des solutions institutionnelles envisagées sur le territoire de la Durance soumis à une forte pression, et des pistes d’adaptation issues de nouveaux concepts et projets de recherche, comme l’utilisation de ressources non conventionnelles (eaux pluviales ou réutilisation des eaux usées traitées – reuse), sont aussi présentées pour aider à la prise de décision.      

Reconstitution des débits et prospective : une expertise Irstea

L’évolution des ressources en eau et des règles de gestion en réponse aux changements climatiques est au cœur des recherches à Irstea, qui a apporté plusieurs contributions à ce rapport. Grâce à cinquante années d’observations et des méthodes de reconstitution des débits, l’institut a mis en évidence une baisse significative des débits printaniers et une intensification des étiages depuis 50 ans sur le bassin versant du Réal Collobrier, situé dans le département du Var. La reconstitution des principales périodes de sécheresses historiques depuis 150 ans sur le bassin versant de la Durance[2] a également souligné une diminution des débits printaniers de la Durance depuis le début des années 1970.

Le projet R²D² 2050[3] mené sur la pérennité de la gestion de ce bassin, s’est quant à lui projeté à l’horizon 2050. Au regard des changements climatiques et socio-économiques prévus sur les secteurs alimentés par les eaux de la Durance, les hydrologues d’Irstea soulignent l’intérêt de mesures « sans regret » (modernisation des réseaux d’eau potable, évolution des pratiques d’irrigation…) pour prolonger et soutenir les actions d’économies d’eau déjà engagées, et la nécessité de repenser l’équilibre entre les usages. D’autres études ont évalué l’impact des changements attendus sur l’augmentation des températures des plans d’eaux et les marges de manœuvre possibles pour la limiter[4]. Ces exercices prospectifs sont indispensables pour se préparer aux enjeux de demain.  

Télécharger le cahier thématique « Les ressources en eau et le changement climatique en Provence-Alpes-Côte d’Azur »

En savoir plus

[1] Le GREC-PACA a vocation à centraliser, transcrire et partager la connaissance scientifique sur le climat et le changement climatique en région PACA. Il est animé et coordonné par l’association AIR Climat, et financé par la Région PACA et l’ADEME

[2] 1893, 1921, 1949, 1973, 1989-1990 et 2005- 2007

[3] Projet R²D² 2050 : Risque, ressource en eau et gestion durable de la Durance en 2050

[4] Consulter le chapitre 1.3 « L’influence du changement climatique sur les températures des cours et des plans d’eau » du rapport