Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

La chaîne du froid, un enjeu mondial de développement durable

Conserver les aliments-Fotolia© Ilan Amith

25/03/2013

Après Cambridge en 2010, c’est Paris qui accueillera la 2eme conférence internationale sur la chaîne du froid et le développement durable, du 2 au 4 avril prochain, à Paris. Sous l’égide de l’IIF (Institut international du Froid), Irstea co-organise avec l’AFF et le Cemafroid cet événement qui rassemblera plus de 250 scientifiques et professionnels du froid de plus de 30 pays, réunis pour faire progresser les connaissances et les techniques pour un froid durable.

Le froid est partout : dans la qualité et la sûreté alimentaire (fabrication,  stockage, transport des aliments réfrigérés ou congelés), – près de 90 % de ce secteur repose sur le Froid et plus d’un milliard de réfrigérateurs domestiques sont utilisés dans le monde - dans la santé (fabrication et préservation de médicaments, vaccins, cryochirurgie…), la climatisation et le conditionnement d’air, l’énergie et différents usages industriels (spatial…)… jusqu’aux loisirs ! Face à l’essor  des pays émergents, le froid, deuxième secteur économique après l’automobile, est amené à se développer… durablement. Il doit ainsi faire face à des enjeux mondiaux importants : garantir  l’alimentation et la  santé humaine, tout en réduisant la consommation énergétique des procédés frigorifiques qui s’élève aujourd’hui à 15 % de l’électricité mondiale, et leur impact sur l’environnement. 

La recherche, acteur incontournable

Dans ce domaine, la recherche joue un rôle essentiel. En misant sur l’innovation et l’amélioration des procédés, elle permet d’optimiser la chaîne du froid et d’apporter des éléments de réponse à ces enjeux. À Irstea, l’unité de recherche sur les procédés frigorifiques est le seul laboratoire de recherche en France à travailler à la fois sur  la chaîne du froid, et l’optimisation énergétique des procédés. Son expertise, reconnue internationalement, couvre ainsi l’ensemble de la chaîne du froid alimentaire, du camion frigorifique au réfrigérateur domestique en passant par les meubles de vente des supermarchés, et les solutions pour réduire l’impact environnemental de l'utilisation des systèmes de réfrigération, en termes d’énergie et de fluides frigorigènes, contributeurs à l’effet de serre. Cette reconnaissance vaut à Irstea de piloter aujourd’hui et depuis 2010 le projet européen Frisbee sur l’optimisation de la chaîne du froid, qui rassemble 26 partenaires (recherche, industrie, ONG).

Une conférence internationale pour une chaîne du froid durable

Irstea participe ainsi naturellement, aux côtés de l’AFF (Association française du Froid) et du Cemafroid, à l’organisation de la deuxième Conférence internationale sur la Chaîne du Froid et le développement durable, qui se tiendra  du 2 au 4 avril 2013, à Paris, sous l’égide de l’IIF (Institut international du Froid). Cet événement, qui rassemblera tous les acteurs de la chaîne du froid au niveau international, permettra la diffusion des savoirs et de l’expertise française du secteur, de partager les avancées technologiques, à la croisée de la recherche et de l’industrie, sur 2 grandes thématiques : l’environnement et les fluides d'une part et les défis de la chaîne du froid dans le secteur alimentaire et pharmaceutique d'autre part. Les innovations technologiques comme le stockage d’énergie, les nouveaux fluides frigorigènes, le froid solaire seront également abordés.  Par ailleurs, à cette occasion seront présentés les défis de la chaîne du froid en Inde, pays invité d’honneur, et l'importance de la chaine du froid dans le secteur pharmaceutique. Les laboratoires d'Irstea seront aussi ouverts aux participants pour découvrir les dernières recherches qui y sont menées.

Toutes les informations sur la conférence: www.iccc2013.com

Pour en savoir plus :