Vous êtes

Sélectionner
Array
(
    [currentNodeId] => 4715
    [currentNodeIdFr] => 4715
    [currentClassIdentifier] => actualite
    [currentBook] => 28
    [left_menu_selected_node_id] => 4715
    [root_node_id] => 36
    [defaultHeaderBandeau] => /images/bando_1.jpg
    [currentBookFr] => 28
    [has_left_column] => 1
)

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Innovation « connectée »: réduction des produits phytosanitaires en viticulture

Système PICORE © Irstea / V. De Rudnicki

27/11/2015

Face à la forte consommation des produits phytosanitaires en viticulture, Irstea a développé un outil permettant de réduire leur utilisation de 15 %. En phase avec les objectifs du plan Ecophyto II, l'outil Picore repose sur l’utilisation des nouvelles technologies au service de l’environnement s’inscrivant ainsi dans le plan Agriculture-Innovation 2025 porté par le gouvernement.

Avec un peu plus de 28 millions d'ha de Surface utile agricole (SUA), la France représenteant 18,3 % de la production européenne. Or, elle est parallèlement l’un des pays les plus consommateurs de produits phytosanitaires (pesticides, herbicides…). Une consommation excessive que le gouvernement tente de réduire tout en maintenant une agriculture économiquement performante (plan Ecophyto). A irstea, les chercheurs travaillent depuis plusieurs années sur l’optimisation des matériels agricoles pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaires et ainsi limiter les impacts sur l’environnement et la santé.

15 à 20 % de produits phytosanitaires économisés

Dernier outil développé par Irstea : PICORE. Dédié aux viticulteurs, il leur permet d’optimiser les réglages de leur pulvérisateur tout en vérifiant la qualité des traitements, en réalisant une économie de 15 à 20 % de produit.
L’outil est composé d’un système embarqué de monitoring et d’enregistrement de données. Il cumule la production de données et la connexion avec les outils d’exploitation de ces données : capteurs, suivi et correction manuelle du débit pendant l’application, édition de cartographie… le tout visualisable sur un écran ou directement sur un smartphone et dont la connectivité permet l’accès à l’ensemble des services existants (météo, données du constructeur, outil d’aide à la décision…). Picore a été conçu pour que celui–ci soit accessible à tous les agriculteurs et viticulteurs/arboriculteurs sans compétences particulières ou formations. 

 

© Irstea / V. De Rudnicki

Données d'acquisition sur smartphone © Irstea / V. De Rudnicki

Le système PICORE en résumé

  • Une centrale d’acquisition-enregistrement des données embarquée dans la machine agricole pour l’acquisition et l’enregistrement des données en provenance des différents capteurs.
  • La centrale est connectée directement avec un smartphone ou une tablette PC en wifi qui permet un affichage des données en temps réel, l’affichage des consignes du traitement, le travail effectuée sur la parcelle.

Une innovation qui fait son chemin

PICORE a été présenté à la SATT AxLR en 2014 qui a co-financé sa maturation. 1 an après, PICORE vient d’être transféré à SIKA Gmbh, agroéquipementier international, expert pour la mesure physique industrielle présent dans la filière viticulture, via la SATT Axlr. Déjà partenaire d’Irstea dans le passé, SIKA Gmbh a porté son attention très tôt sur PICORE. 
 
SIKA a jugé important de mettre en avant un débitmètre adapté et donc d’associer sa gamme de débitmètres au système PICORE pour optimiser le fonctionnement de cette solution. L’industriel s’est donc naturellement associé à ce projet de maturation.
 
SIKA commercialisera le système PICORE dès 2016 via son réseau de concessionnaires et de distributeurs (Allemagne, France, Grande Bretagne, Chine, Corée du Sud, Inde et Etats-Unis).
 
En savoir plus