Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Risques naturels et environnementaux : la recherche Carnot mobilisée

28/07/2017

Irstea, BRGM et Cerema Effi-sciences, tous trois labellisés Carnot, ont lancé un appel à projets exploratoires de recherche, destinés à définir des solutions pour lutter contre différents types de risques. Retour sur 5 des projets lauréats, auxquels Irstea contribue.  

Les établissements labellisés Carnot Irstea, BRGM et Cerema Effi-sciences se sont associés pour lancer au printemps 2017 un appel à projets multidisciplinaires sur la thématique des risques, promouvant le travail collaboratif entre les établissements et le croisement de compétences des équipes. Au total, 14 projets ont été soumis et 6 seront financés. Irstea contribue à cinq des projets lauréats portant sur le risque incendie, le risque environnemental lié au stockage de déchets non dangereux, les risques gravitaires, la résilience des écosystèmes naturels et la vulnérabilité des populations d'invertébrés aquatiques induite par la contamination des milieux :

  • WUI-Net : un réseau d’acteurs pour lutter contre le risque incendie

Associant des équipes des 3 structures, le projet WUI-Net vise à mettre en place un réseau multi-acteur, national et international, regroupant chercheurs et opérationnels pour mieux comprendre et gérer le risque incendie, en vue de réduire la vulnérabilité des territoires. Intitulé « Modèle intégré, interfaces et vulnérabilités à l’incendie de forêt », ce réseau développera à terme, des outils d’aide à la décision de gestion du risque et de planification territoriale. Ceux-ci seront fondés sur un modèle statistique global de risque articulant l’aléa et la vulnérabilité, ainsi que sur les fonctionnalités de tests de scénarios d’aménagement et de mesures d’atténuation du risque.

  • METHYDIS : MÉThode d’évaluation de l’état HYDrique des Installations de Stockage des chets non dangereux

Elaborer un outil d’aide à la décision pour réduire les risques environnementaux liés à la gestion des déchets non dangereux, et favoriser leur valorisation énergétique, tels sont les objectifs du projet METHYDIS porté par Irstea avec le Cerema. L’outil sera mis à disposition de l’ensemble des gestionnaires de stocks de déchets non dangereux, pour leur permettre de calculer l’évolution de la présence d’eau de pluie dans ces déchets. En effet, lorsque l’eau de pluie s’infiltre dans les déchets, elle génère une matière liquide, le lixiviat, qui doit être collecté et traité. Un outil précieux donc, pour atteindre la stabilité fonctionnelle des déchets stockés, et ainsi  réduire les risques liés à l’endommagement et au vieillissement des barrières de confinement des déchets.

  • MUDSLIDE : Méthodes de traitement des données imparfaites pour l'aide à la décision dans la gestion des risques naturels gravitaires

Ce projet porté par le BRGM, qui associe une équipe Irstea de Grenoble (ETNA),  s’attachera à comparer les méthodes d’aide à la décision dans des domaines d’application relatifs aux risques naturels gravitaires rapides et géologiques en valorisant l’existant. Il s’agira d’explorer l’application étendue de méthode multicritères avancées (avec une prise en compte de l’imperfection) dans le contexte de risque géologique, et des techniques de réseaux bayésiens dans le cadre des risques torrentiels. Des analyses d’incertitude et de sensibilité seront aussi proposées.

  • META-Risc : Résilience dans les écosystèmes naturels : vers des approches transversales pour les systèmes spatialement distribués aquatiques et terrestres

En matière de conservation et gestion des écosystèmes, de nouveaux outils méthodologiques sont nécessaires pour mieux étudier la résilience de la composition et du fonctionnement des écosystèmes naturels. 3 équipes d’Irstea et des écologues terrestres et aquatiques, s’y consacreront dans le cadre du projet META-Risc. Ils élaboreront plus spécifiquement des concepts et outils sur les systèmes spatialement distribués que sont les métacommunautés naturelles. En effet, si la prise en compte de la dynamique spatiale de la biodiversité est aujourd’hui sous-jacente à la politique des Trames Vertes et Bleues, il manque encore des outils opérationnels pour quantifier le rôle d’un élément d’une trame sur ses propriétés globales, dans un contexte temporel non stationnaire.

  • Vulneromix : Vers une intégration d'approches écotoxicogénomiques dans l'évaluation de la vulnérabilité des populations d'invertébrés aquatiques induite par la contamination des milieux

Porté par 2 équipes d’Irstea de Lyon, le projet VULNEROMIX se penchera sur l’évaluation de la vulnérabilité des populations d’invertébrés aux perturbations environnementales, induite par leur exposition en milieu contaminé dans des contextes de multi-pressions. A travers l’étude de l’espèce sentinelle Gammarus fossarum et des contaminations métalliques observées à une échelle nationale, les chercheurs tenteront d’évaluer les mécanismes génétiques induits par l’exposition chronique aux métaux lourds, via une approche toxicogénomique.

Ces projets inter-Carnot consolident ainsi les collaborations entre instituts et favorisent un croisement de approches de recherche interdisciplinaires. Ils contribuent aussi au défi 3 « Risque naturels et environnementaux : Elargir l’approche des risques par l’étude de la vulnérabilité et de la viabilité des systèmes » du Plan Stratégique 2009-2020 d’Irstea.   

En savoir plus