NAIAD : Nature Insurance Value: Assessment and Demonstration

NAIAD : Démontrer et évaluer la valeur d’assurance des solutions basées sur la nature pour les risques liés à l’eau (inondation & sécheresse)

NAIAD (Nature Insurance Value: Assessment and Demonstration – 2016-2019) est un projet de recherche financé par le programme H2020 de la Commission Européenne. Il rassemble 23 partenaires européens dont, en France, Irstea, l’Université de Nice, le BRGM et la CCR (Caisse Centrale de Réassurance). Irstea est entre autres responsable du développement méthodologique pour évaluer les incertitudes et de l’analyse physique des processus d’inondation torrentielle sur le site de démonstration de la Brague ainsi que d’une enquête européenne portant sur les différences entre les systèmes européens d’assurance des catastrophes naturelles.

NAIAD a pour objectif d’évaluer la valeur d’assurance et l’intérêt des solutions basées sur la nature (ou nature-based solutions), pour accroître la résilience des territoires vulnérables aux risques liés à l’eau, notamment les inondations et sécheresses. Ces solutions sont supposées être plus résilientes et présenter des co-bénéfices plus nombreux, c’est-à-dire qu’elles engendrent des bénéfices au-delà de la réduction des dommages : elles peuvent aussi assurer des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques. L’hypothèse est qu’il est possible de réaliser une évaluation monétaire probabilisée (valeur d’assurance) des services écosystémiques de protections de ces solutions basées sur la nature. Les liens entre assurances et solutions basées sur la nature sont étudiés en parallèle, jusqu’à potentiellement leur intégration au sein des systèmes d’assurances (recherches portant sur des modèles commerciaux alternatifs). NAIAD va contribuer à fournir un cadre robuste pour évaluer la valeur assurantielle des services écosystémiques.

Le programme de recherche du projet repose sur des développements méthodologiques transdisciplinaires et transférables à toute l’Europe, sur des échanges avec assureurs et municipalités, ainsi que sur les 9 sites de démonstration (DEMOs) basés dans 8 pays européens. Ces sites sont des territoires sur lesquels sera mis en évidence l’intérêt de solutions basées sur la nature par opposition à des stratégies totalement basées sur le génie civil.

Un des deux sites de démonstration français est le bassin versant de la Brague. Irstea a pour objectif de définir l’influence de la forêt sur l’hydrologie, de modéliser le risque inondation en mettant en lumière les différents services écosystémiques de protection (régulation du régime des eaux, lutte contre l’érosion, ralentissement des écoulements), de cartographier les effets de ces derniers, mais aussi ceux des effets négatifs tels que les embâcles de bois sur les ponts. Ces analyses permettront ensuite d’évaluer les dommages pour différents scénarios et de réaliser les analyses économiques avec nos partenaires (analyse coût bénéfices, analyse multi-critères). Irstea est associé à l’IMREDD, en charge d’évaluer la valeur économique et d’assurance des écosystèmes et à la CCR en charge de la modélisation des dommages.

Plaquette du projet

Contacts à Irstea : jean-marc.tacnet@irstea.fr ; guillaume.piton@irstea.fr

Visiter le site du projet NAIAD = www.naiad2020.eu

Suivez nous sur les réseaux sociaux :

 

Actualités 2018

Atelier participatif n°2 : Quelles méthodes pour évaluer les stratégies de protection contre le risque d’inondation?

Le 20 décembre 2018 après-midi, s’est tenu à l’IMREDD (Institut Méditerranéen du Risque, de l'Environnement et du Développement Durable) à Nice le second atelier participatif du projet NAIAD pour le site de démonstration de la Brague. Le thème était « Quelles méthodes pour évaluer les stratégies de protection contre le risque d’inondation? ». L’atelier a rassemblé 12 participants issus d’associations d’habitants, de l’administration, d’acteurs de gestion de l’environnement et des chercheurs membres du consortium de NAIAD (Flyer d’invitation à télécharger ci-dessous). Après une courte introduction (diaporama à télécharger ci-dessous), les discussions ont été lancées. Le compte rendu de celles-ci est aussi téléchargeable ci-dessous.

Objectifs de la réunion
  • Valider les méthodes d’évaluation des critères de choix des mesures de réduction du risque d’inondation qui vont alimenter l’Analyse Coût-Bénéfice (ACB) et l’Analyse Multicritères (AMC),
  • Connaitre les avis des partenaires sur la nature et la pertinence des méthodes ;
  • Recueillir les suggestions des partenaires sur les améliorations nécessaires ;
  • Recueillir des idées sur les questions à poser pour l’enquête socio-culturelle.
Principales conclusions
  • L’ensemble des participants semble convenir que les critères présentés couvrent l’ensemble de la problématique liée aux inondations et à l’aménagement du territoire.
  • Il y a consensus sur la pertinence des méthodes et des indicateurs proposés pour évaluer les critères.
  • Il a été souligné que les évaluations doivent être faites à l’échelle du bassin versant et prendre en compte le changement climatique et les évolutions de l’urbanisme.
  • Il a été souligné qu’il est important de considérer les risques en cascade mais qu’il faut considérer en priorité le ruissellement.
  • Il a été souligné la nécessité des indicateurs non monétaires ou qualitatifs en complément des indicateurs monétaires.
  • Il y a eu consensus sur la nécessité d’une enquête socioculturelle auprès de la population. Cependant cette enquête doit être menée avec précautions afin de ne pas interférer avec les démarches déjà lancées par les acteurs locaux : DUP lancée par le CASA et l’enquête publique sur la révision du PPRI lancée par la DDTM.
  • Il a été souligné la nécessité de proposer et d’évaluer différents scénarii de gestion du risque d’inondation.

 

 

Atelier expert au siège de la CCR : évaluation des dommages liés aux catastrophes naturelles

Les 1er et 2 octobre 2018, la Caisse Centrale de Réassurance, partenaire du projet NAIAD a organisé un séminaire de deux jours portant sur les méthodes d’estimations des dommages associés aux catastrophes naturelles. Les échanges entre experts des compagnies d’assurances et acteurs du monde universitaire ont porté sur l’état de l’art des techniques, l’effet des stratégies de protection et les défis auxquels la société devra faire face dans le futur. Jean Marc TACNET d’IRSTEA a introduit puis animé une session sur la modélisation des endommagements et les spécificités des aléas torrentiels.

Présentation d’IRSTEA au CCR Damage modeling workshop, octobre 2018

 

Développement d’une méthode simple d’analyse coût-efficacité des stratégies de protection contre les risques inondation

Sur la base d’une idée originale du Prof. Onno Bokhove (http://www1.maths.leeds.ac.uk/~obokhove/index.html), nous travaillons à développer des approches permettant de caractériser, très en amont et de façon didactique, les panels de solutions de protection qui seraient à mettre en œuvre pour se protéger contre les inondations d’un événement donné. Cette approche basée sur le volume de débordement d’un hydrogramme connu (flood excess volume) permet d’explorer de façon directe l’efficacité de solutions diverses et de communiquer à propos de ces dernières. La seconde étape est une analyse coût-efficacité sommaire permettant d’écarter les stratégies insuffisantes ou très coûteuses et d’identifier les stratégies prometteuses qu’il est ensuite commun d’explorer par modélisation hydraulique. Nous espérons que cette approche facilitera les échanges entre acteurs spécialistes des aménagements et moins initiés.

Cette approche a été présentée à la conférence « Evidence Based Decisions for UK Landscapes - Rural and Urban Land use, Coastal and Inland Waters », qui a eu lieu les 17-18 septembre 2018 à l'Isaac Newton Institute, Cambridge, United Kingdom.

Le poster ci-joint en résume les éléments clés. Une description plus détaillée est en cours de rédaction et son application à la Brague permettra de mettre en évidence l’intérêt ou les défauts de plusieurs scénarios d’aménagement.

Poster

 

Ateliers participatifs spécialisés : déterminer les critères à prendre en compte dans les projets d’aménagements

L’IMREDD et ses partenaires (IRSTEA et CCR) ont organisé les 27 et 28 juin 2018 des ateliers participatifs dans le cadre du projet NAIAD. L’ambition de NAIAD est notamment de dépasser le cadre « classique » d’évaluation, basé sur les coûts et bénéfices économiques des solutions de protection, afin de produire un cadre pertinent de comparaison entre les solutions de génie civil et les solutions fondées sur la nature. L’intérêt de la démarche est de scénariser les stratégies via différentes approches : analyses coûts-bénéfices (ACB) et analyses multicritères (AMC). Ces ateliers faisaient suite au workshop du 21 mars 2018 et avaient pour objectif de réfléchir à l’évaluation des futures solutions de protection contre des inondations dans la Brague.

 

Atelier participatif n°1 : Risque inondation sur la Brague: Qu’est ce qui peut être amélioré ? Quelles alternatives et quel rôle des Solutions Fondées sur la Nature dans celles-ci ?

Le 21 mars 2018 après-midi, s’est tenu à l’IMREDD (Institut Méditerranéen du Risque, de l'Environnement et du Développement Durable) à Nice le premier atelier participatif du projet NAIAD pour le site de démonstration de la Brague. Le thème était « Risque inondation sur la Brague : Qu’est-ce qui peut être amélioré ? Quelles alternatives et quel rôle des solutions fondées sur la nature dans celles-ci ? ». L’atelier a rassemblé 24 participants issus d’associations d’habitants, de l’administration, d’acteurs de gestion de l’environnement et des chercheurs membres du consortium de NAIAD (Flyer d’invitation à télécharger ci-dessous). Après une courte introduction (diaporama à télécharger ci-dessous), les discussions ont été lancées. Le compte rendu de celles-ci est aussi téléchargeable ci-dessous.

A noter que deux autres ateliers seront organisés dans la suite de ce premier événement :

Atelier n°2, Novembre – décembre 2018 : "Comment estimer l’efficacité et les bénéfices des mesures de protections ?"

Atelier n°3, juin-juillet 2019 : "Les résultats de NAIAD sur la Brague : que savons-nous de plus sur le fonctionnement du bassin versant ?"

 

Année 2017

MEETING CCR CAT - 8 juin 2017

CCR, le seul assureur partenaire du projet NAIAD, a organisé le 8 juin 2017, l’une des journées les plus importantes du marché français des assurances : sa journée annuelle CCR CAT.

Cette journée était basée sur le thème « Pour une vision globale des catastrophes naturelles » et cette analyse a été faite au prisme de retour d’expériences portant sur la volonté de limiter l’impact des aléas naturels sur les interruptions d’activités. C’était une véritable journée d’échanges sur les catastrophes naturelles et leurs conséquences sur le monde de l’assurance.

David Moncoulon (CCR) et Cécile Hérivaux (BRGM) ont présenté devant les assureurs le projet NAIAD, tel qu’un « exemple de problématique future ». Ils ont souligné l’importance du caractère interdisciplinaire de ce projet : qui rassemble 11 pays européens, 23 partenaires, 9 sites de démonstrations et qui couvre les aléas liés à la gestion de l’eau. Ils ont aussi présenté les deux sites français (localisés dans le Sud de la France, le bassin de la Brague, proche de Nice et Mandelieu, et le bassin du Lez, proche de Montpellier), tels que des exemples d’application pour évaluer et démontrer la valeur assurantielle des écosystèmes.

Jean-Marc Tacnet et Roxane Marchal (Irstea), David Moncoulon (CCR) et Cécile Hérivaux (BRGM) ont été les représentants des partenaires de NAIAD afin de diffuser des informations et de parvenir à dynamiser l’engagement des assurances dans ce projet et plus particulièrement dans une enquête européenne des systèmes d’assurances. Les partenaires préparent des interviews des assureurs sur leurs connaissances actuelles sur les solutions vertes, ceci dans l’objectif de développer de nouvelles méthodes et un nouveau cadre légal européen parfaitement réfléchi pour répondre aux besoins du secteur de l’assurance et pour mettre en place de façon concrète la valeur assurantielle des écosystèmes.

Présentation de NAIAD par Irstea

Vidéos de la journée : https://www.ccr.fr/journee-ccr-cat/videos