Deux jeunes chercheurs récompensés lors du Congrès International de la Réfrigération

Pascal Clain et Steven Duret, de l’unité Génie des Procédés FRIgorifiques pour la Sécurité alimentaire et l’Environnement(FRISE) du centre Irstea d’Antony ont reçu chacun un prix récompensant les jeunes chercheurs à l’occasion du Congrès International de la Réfrigération le 28 août dernier à Montréal. Des récompenses qui soulignent l’excellence de leurs travaux.

À l’occasion de son congrès international, l’Institut International du Froid (IIR/IIF) récompense tous les quatre ans des jeunes chercheurs pour leur apport scientifique à la communauté du froid. L’édition 2019 a été fructueuse pour l’unité FRISE du centre Irstea d’Antony : parmi huit lauréats au niveau international primés dans huit catégories, deux de ses jeunes chercheurs ont été récompensés. Ces prix récompensent des travaux de recherche exceptionnels menés par ces jeunes chercheurs, et mettent en avant la qualité scientifique des travaux de l’unité FRISE dans son ensemble. Pascal Clain a reçu le prix James Joule qui récompense les travaux dans le domaine des systèmes et équipements frigorifiques. Steven Duret a reçu le prix Clarence Birdseye qui récompense les travaux sur la science des aliments.

Les deux jeunes chercheurs ont soutenu leurs thèses à Irstea en 2014.
Depuis 2014, Pascal Clain est enseignant à l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci (ESILV) et effectue ses recherches à Irstea. Ses travaux portent sur les coulis d’hydrates, fluides à forte densité énergétique utilisés en réfrigération secondaire. Leur utilisation permet d’améliorer l’efficacité des installations frigorifiques et de réduire leur impact environnemental.

À la suite d’un post-doctorat de deux ans à la Food and Drug Administration à Washington où il s’est familiarisé avec les méthodologies d’évaluation des risques microbiologiques dans les aliments, Steven Duret est revenu à FRISE en 2017 pour continuer ses recherches sur la chaîne du froid, afin de coupler les approches de modélisation thermique des équipements de la chaîne du froid avec les approches d’évaluation des risques. Son objectif est de développer des méthodologies permettant de quantifier l’impact de la chaîne du froid pour réduire le gaspillage et le risque sanitaire.

Irstea œuvre pour une chaîne du froid durable

Conserver les aliments, les médicaments ou climatiser des locaux, des hôpitaux…, produire du froid est essentiel. Mais cette filière doit aujourd’hui se réinventer : d’une part le changement climatique pourrait augmenter les besoins en froid, et d’autre part le secteur doit se développer de manière durable en encourageant la sobriété énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Spécialiste de la modélisation des processus thermiques et énergétiques le long de la chaîne du froid, Irstea travaille dans cette optique et soutient les acteurs du froid dans leur transformation.

 


En savoir plus