Sarah-Jane Krieger

Doctorante en sociologie en cotutelle Université de Bordeaux 2 et Université du Québec à Rimouski

Domaine de compétence

Sociologie de l’environnement

Sciences du développement territorial

Projets réalisés et en cours

Thèse de doctorat (en cours, titre provisoire) : L’appropriation des enjeux environnementaux par les usagers des espaces de nature. L’exemple des usages récréatifs des estuaires de la Gironde (France) et du Saint-Laurent (Québec) sous la co-direction de C-H. Cuin (UB2) et N. Lewis (UQAR) et avec l'encadrement scientifique de V. Deldrève (UR ADER, Irstea).

La notion d’acceptabilité est couramment employée au sujet des enjeux et mesures de  préservation des sites naturels. Elle motive des missions d’information et d’éducation auprès des résidents et autres usagers de ces sites, et conditionnerait un certain consensus sur les politiques à mettre en œuvre et le respect des règles édictées. Pourtant cette notion tend à occulter le travail de redéfinition et d’adaptation qu’opèrent les usagers à partir de leurs propres connaissances, expériences et collectifs d’appartenance. Ainsi, en aval de la production des connaissances, normes et valeurs naturalistes qui président à l’identification des enjeux environnementaux, comment les résidents et plus largement les usagers s’approprient, à travers leurs pratiques récréatives, les enjeux environnementaux associés à ces espaces de nature ? Trois grandes hypothèses peuvent être formulées pour orienter ce questionnement : celles d’une appropriation différenciée selon la sensibilité écologique des usagers (une sensibilité variable mais dont le développement témoigne du processus d’écologisation de nos sociétés selon Kalaora) ; selon les types d’usages observés et les normes collectives dont ils font l’objet, et enfin selon les politiques de préservation mises en œuvre dans des contextes nationaux différents. Afin de vérifier la pertinence de nos hypothèses,  des enquêtes principalement qualitatives (par observations et entretiens) sont menées en France et au Québec, héritiers d’une histoire différente en matière de préservation d’espaces naturels, et ce sur les estuaires de la Gironde et du Saint-Laurent. Sur ces espaces naturels, les enjeux environnementaux sont clairement identifiés et suscitent des politiques ou projets de préservation ; les usages récréatifs, terrestres et marins sont par ailleurs nombreux et diversifiés. 

Publications

Krieger S-J. ; Deuffic P. (2011) « Le bois mort, une question de développement durable ? » Colloque Institut Hydro-Québec en environnement développement et société de l’Université Laval Adaptation aux changements environnementaux : Perspectives interdisciplinaires, Québec, Canada, mars 2011.

Rocle N. ; Krieger S-J. (2010) « Des mots aux actes pour une gestion locale et durable de l'eau : L'exemple du territoire de la baie du Robert en Martinique », 4èmes journées de recherches en sciences sociales, SFER-INRA-CIRAD, Rennes, France, décembre 2010.

 

 

 

Irstea - Centre de Bordeaux - Unité ADER

50, avenue de Verdun - Gazinet

33612 Cestas cedex

Sarah-Jane.Krieger@irstea.fr
0557855005