Les forêts alpines sont des ROC stars (projet ROCK the ALPS)

Cartographie harmonisée des risques rocheux et des forêts à fonction de protection pare-pierres de l’espace alpin

La préservation et la valorisation du rôle de protection des forêts contre les risques naturels sont essentielles dans les stratégies de protection des habitants, usagers et activités économiques des territoires alpins. Les 6 conférences ministérielles de l'UE sur la protection des forêts en Europe tenues depuis 1990, ont toutes souligné la nécessité d'une approche commune pour valoriser les services écosystémiques des forêts (SEF) en tant que base pour le développement d'une gestion durable des forêts (GDF). La priorisation des SEF doit être faite sur la base des besoins de la société. La réduction et la prévention des risques naturels sont l'un de ceux-ci.

Afin d’éviter les conséquences catastrophiques générées par l’altération, voire la disparition du couvert forestier, il faut avant tout pouvoir localiser les secteurs forestiers qui ont un rôle de protection, ce qui nécessite un zonage cartographique de ce service rendu par les écosystèmes forestiers. Pourtant, malgré la reconnaissance de cette fonction dans les politiques forestières tant nationales qu’européenne, il n’existe pas à ce jour une méthode harmonisée pour réaliser une telle cartographie et hiérarchiser les services rendus par les écosystèmes forestiers.

Dans ce contexte, la finalité du projet ROCK the ALPS est la valorisation de la protection et de la prévention offertes par les écosystèmes forestiers vis-à-vis du risque généré par les aléas rocheux. Cette finalité est portée par la demande sociétale d’amélioration de la prévention des risques naturels par une meilleure prise en compte des fonctions offertes et des services rendus par les écosystèmes terrestres dans les stratégies d'aménagement durable des territoires.

L’objectif général du projet ROCK the ALPS est de réaliser la première cartographie harmonisée, à l’échelle de l’arc alpin, des forêts à fonction de protection pare-pierres Cette carte est l’une des pièces manquantes nécessaires pour améliorer la politique des forêts de montagne de l'Union Européenne. Pour atteindre cet objectif, ce projet capitalise les connaissances acquises (modélisations, cartographies, sylviculture) dans plusieurs projets européens (Rockfor, Knowforalp, Provialp, Proalp, GSM et IFP) et a été co-construit par un consortium de :

  • 15 partenaires des 6 pays de l’espace alpin : 1 allemand, 2 autrichiens (dont le ministère de l’agriculture, de l’environnement et des forêts), 3 français, 5 italiens, 3 slovènes et 1 suisse.
  • 24 observateurs : 3 allemands (dont 1 ministère), 1 autrichien, 5 français (dont 2 ministères), 8 italiens (dont la convention alpine), 5 slovènes (dont 4 ministères), 1 suisse (dont 1 ministère) et 1 norvégien.


Au total, 5 tâches de travail thématiques distinctes ont été définies, avec des objectifs et résultats spécifiques :

  • Développer une méthodologie harmonisée à l’échelle de l’arc alpin pour évaluer les zones menacées par les aléas rocheux. Cette méthodologie nécessitera de construire une base de données alpines sur les événements passés. Cette base de données, associée à une campagne d’expérimentation à échelle réduite en laboratoire et in situ, sera utilisée pour déterminer les paramètres suffisants et nécessaires pour identifier les zones de départ et évaluer les enveloppes maximales probables de propagation à partir de ces zones de départ. Elle sera mise à jour en temps réel tout au long des 3 ans du projet en fonction des nouveaux événements qui se produiront. L’apport de la technologie drones associée à celle de l’imagerie haute résolution sera testé à cette occasion. L’harmonisation à l’échelle de l’espace alpin portera sur la résolution, la nature et les seuillages des données.


  • Développer une méthodologie harmonisée de cartographie des forêts à fonction de protection pare-pierres et de quantification de la réduction du risque rocheux par les écosystèmes forestiers. Là encore, cette méthodologie sera harmonisée à l’échelle de l’espace alpin (paramètres, résolution, seuils, format numérique…). Un indice sera construit pour quantifier la réduction des risques rocheux en termes de risque résiduel probable.

  • Déployer opérationnellement ces deux méthodologies et modèles associés pour produire la première cartographie harmonisée et exhaustive à l’échelle alpine des forêts à fonction de protection pare-pierres. Cette cartographie sera réalisée au niveau NUTS3 (départementale en France).

  • Développer une méthodologie pour l’évaluation économique du service de protection pare-pierres rendu par les écosystèmes forestiers. Cette évaluation sera réalisée en utilisant les concepts économiques de : valeur d’évitement, valeur de remplacement et d’équivalent génie civil. Elle sera déployée et testée sur des cas d’études représentatifs de la typologie des situations qui sera construite à partir de l’analyse de la cartographie des forêts à fonction de protection pare-pierres à l’échelle NUTS3.
  • Valoriser ce service de protection pare-pierres des écosystèmes forestiers dans les politiques de prévention des risques. Pour ce faire, la première étape est la sensibilisation des décideurs et du public à l’importance de cette fonction pour la viabilité des territoires alpins. Des données factuelles seront produites et diffusées (surface et pourcentage des forêts de protection, surface et pourcentage des zones protégées par département, régions, zones nationales alpines ; principaux résultats des évaluations économiques dans les sites pilotes).

À ces objectifs spécifiques sont associés 4 principaux résultats :

  • ROCK-EU : le premier modèle statistique (utilisant le principe de la ligne d’énergie), harmonisé à l’échelle de l’espace alpin, de cartographie des enveloppes maximales probables de propagation des aléas rocheux. Ce modèle (graticiel) et sa notice seront téléchargeables à partir du site internet du projet.
  • TORRID : le premier modèle, harmonisé à l’échelle de l’espace alpin, de cartographie et d’évaluation de l’efficacité du service de protection pare-pierres des écosystèmes forestiers. 
  • ASFORESEE : la première méthodologie alpine d’évaluation économique de ce service de protection.
  • La première cartographie harmonisée à l’échelle de l’arc alpin des forêts à fonction de protection pare-pierres consultable via un webgis (développé dans le cadre du projet).

Au niveau national, deux utilisations concrètes des cartes qui seront produites sont d’ores et déjà programmées : utilisation en région Rhône-Alpes pour l’attribution des aides du FEADER dans le cadre de la mesure 08.52- soutien aux actions de protection contre les risques naturels par la forêt, intégration de la totalité des cartes dans l’outil ministériel www.georisques.gouv.fr du MEDDE.

Budget total du projet : 2246416,50 €

Financement FEDER : 1856844,40 €

Pour plus d’informations sur le projet ROCK the ALPS, nous vous invitons à consulter le site :

http://www.alpine-space.eu/projects/rockthealps/en/home