Réseaux trophiques

 

L'idée principale de ce thème est basée sur l'hypothèse selon laquelle une modification de la taille des organismes avec la température pourrait impacter principalement les hauts niveaux trophiques. Ces changements devraient s'appliquer en parallèle à la modification du métabolisme des organismes. 

 

Le projet en cours de construction couplera des approches expérimentales en mésocosmes (en collaboration avec IEES Paris et le CEREP) et des approches de modélisation (en collaboration avec IEES Paris et l'Université de Québec).