RHYTMME

RHYTMME : a Radar Network dedicated to Hydrometeorological Risk Management in Mediterranean Mountains

CPER-PACA 2007-2013  (01/2008-12/2015)

Partenariat

Météo-France, CETE Méditerranée

Coordination

F. Atger (Météo-France), C. Fouchier (Irstea UR RECOVER/RHAX)

Ce projet est un projet structurant pour Irstea puisqu’il fait participer plusieurs URs et équipes (GR RHAX, GR OHAX, GR EMAX, UR ETGR, PIS, DG) et relève principalement de deux TRs : ARCEAU et RIVAGE.

Financement

Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Union Européenne (FEDER) au titre du CPER 2007-2013, Ministère en charge de l’écologie (DGPR), Irstea et Météo-France.

L'équipe projet

Pierre Javelle, Angélica Caséri

Objectifs

Le but de ce projet est de mettre en place un réseau de radars en bande X associé à une plate-forme de services hydro-météorologiques permettant d’améliorer la gestion des risques naturels plus ou moins directement liés aux précipitations (inondations, crues torrentielles, mouvements de terrain, feux de forêts et avalanches) en région PACA, qui constitue à ce titre une région pilote.

Méthodes

Le projet vise dans un premier temps à compléter la couverture du réseau ARAMIS dans la zone sud-alpine française par un réseau plus dense de petits radars bande X (3 sont prévus dans le projet en complément d’un radar expérimental déjà présent dans les Alpes-Maritimes) dont l’implantation est définie en tenant compte à la fois des enjeux identifiés avec les services RTM et les collectivités territoriales, et de l’optimisation de la capacité d’observation des précipitations, évaluée par simulation de la visibilité radar. Les territoires vulnérables qui bénéficieront d’une surveillance par un premier réseau de ces petits radars sont situés dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes, des Alpes-Maritimes et en partie du Vaucluse.

L’information issue de ce système d’observation sera exploitée et élaborée à des degrés divers (de la lame d’eau validée aux produits d’avertissement) selon les besoins locaux pour ainsi constituer une gamme de services hydro-météorologiques. Ils viseront à émettre des avertissements les plus précoces possible à destination des gestionnaires des territoires (collectivités locales et services de l’État), face aux événements précipitants dangereux, compte tenu de leurs conséquences prévisibles en termes d’inondations, de crues torrentielles, de mouvements de terrain, de feux de forêts ou d’avalanches.

Le projet est décomposé en trois phases d’activités :

  • phase 1 de définition (mi 2008-mi 2011) : analyse du besoin et analyse fonctionnelle de la plate-forme, étude de définition du système d’observation et des services aval, démarrage des expérimentations événementielles, développement des connaissances et des modèles relatifs au déclenchement et à la dynamique des aléas naturels en fonction de la susceptibilité des sols de montagne, développement d’un démonstrateur de la plate-forme avec premiers services, définition des expérimentations de services d’avertissement à tester sur des sites pilotes, mise en service d’un premier radar ;
  • phase 2 d’expérimentation (mi 2011-mi 2013) : détermination des seuils d’avertissement et développements informatiques des services, poursuite et évaluation des expérimentations événementielles, déploiement et tests-utilisateurs sur sites pilotes d’une première gamme de services de la plate-forme (version 1), mise en service du deuxième radar ;
  • phase 3 de pérennisation et d’extension (mi 2013-2015) : mise en service du troisième radar, évaluation des expérimentations, développement et déploiement de la version 2 de la plate-forme de services, étude de la pérennisation du réseau d’observation et des services.

Principaux résultats obtenus par le TR

  • Collecte de nouvelles données hydrométriques sur une partie non observée des Alpes du Sud, issues de la mesure de radars météorologiques en bande X, bipolarisés.
  • Développement d’un générateur de pluies à pas de temps infra-horaires, et cartographie de ces paramètres, pour appréhender l’aléa hydrométéorologique.
  • Mise en place d’une méthodologie pour la validation du modèle hydrologique sur des bassins non jaugés, en valorisant l’information historique collectée par les services RTM.
  • Perspectives d’ici la fin du projet :
    • Amélioration et validation d’un modèle de prévision des crues en zones montagneuses.
    • Possibilité d’intégrer dans la modélisation hydrologique une nouvelle information sur la mesure de la neige, issue de cette nouvelle technologie radar.
    • Amélioration des connaissances sur le couplage entre débits liquides et transports solides dans les cours d’eau de montagne (thématique commune avec le TR RIVAGE).

Valorisation

  • 3 thèses en cours dans le cadre du projet (TR ARCEAU : D. Defrance, Y. Aubert, TR RIVAGE : M. Bertrand)
  • Communications et posters dans des colloques

Defrance D., Javelle P., Arnaud P., Andreassian V., Moreau E., Meriaux P. (2011), Flash flood warning methods: how to evaluate them? An application in the French Southern Alps using the AIGA warning method and different rainfall input data., EGU 2011, Session HS4.1/NH1.11, Flash floods: observations, modeling, forecasting and risk management, Vienne, 4-8 avril 2011.

Mériaux P., Westrelin S., Chèze JL, Tabary P., Javelle P., Defrance D. (2011), Projet RHYTMME : déploiement d’un réseau de radars dédié à la gestion des risques hydrométéorologiques en territoires montagneux méditerranéens, Colloque SHF « L’eau en montagne, mieux observer pour mieux prévoir », Lyon, mars 2011.

Colloque à venir :

Javelle P., Defrance D., Mériaux P., Liébault F., Navratil O., Segel V., Westrelin S. (2012). FLASH FLOOD WARNING SYSTEM IN MOUNTAINOUS AREAS USING X-BAND WEATHER RADARS: SOME PRELIMINARY RESULTS OBTAINED IN THE FRAMEWORK OF THE “RHYTMME” PROJECT, 12th Congress INTERPRAEVENT 2012, Grenoble