Le compostage gagne du terrain

Le compostage est un procédé de traitement des déchets en plein développement. Doté d’une longue expertise sur le sujet, Irstea vise à rendre la filière plus durable et à en faire une composante à part entière d’une gestion des biodéchets basée sur l’économie circulaire. C’est dans ce contexte qu’a été présentée lors du Salon Pollutec, fin novembre 2018 à Lyon, la borne de pré-fermentation de l’association Emeraude I.D., développée en partenariat avec Irstea.

Processus de dégradation de la matière organique par les microorganismes, le compostage aboutit à la production du compost, cette matière riche en composés fertiles valorisable par un retour au sol, sans danger pour l’environnement. D’abord appliqué aux déchets agricoles, le procédé est aussi utilisé pour traiter les déchets ménagers et assimilés (fraction organique des ordures ménagères, boues d’épuration, déchets verts) et les déchets agroalimentaires. Parmi ses atouts : sa facilité de mise en œuvre, son coût moins élevé que les autres procédés et la qualité des produits obtenus (stabilité, absence de pathogènes, homogénéité…).

Depuis quelques années, le contexte réglementaire favorise le traitement séparé des déchets organiques, notamment via le compostage. C’est le cas de la loi Grenelle 2 (juillet 2012) qui oblige les gros producteurs (supérieur à 10 tonnes/an) à trier leurs biodéchets et de la loi de transition énergétique pour la croissance verte (août 2015) qui prévoit la généralisation aux ménages et entreprises du tri à la source des biodéchets d’ici 2025.

Désormais bien connus, les processus biologiques et les transferts de chaleur en jeu dans le compostage ont été optimisés pour améliorer la qualité des composts. Pérenniser le compostage nécessite aujourd’hui de relever de nouveaux défis, parmi lesquels le déploiement de la filière de proximité. Un enjeu dont se sont emparés les chercheurs d’Irstea.

Promouvoir le compostage de proximité

Pour accompagner les pouvoirs publics et en particulier les collectivités dans la gestion des biodéchets, Irstea s’est intéressé à la pratique du compostage de proximité à travers différents projets. En ont résulté, entre autres, un guide proposant aux collectivités des méthodes pour promouvoir le compostage (Eccoval) et un outil (Miniwaste) pour leur permettre de mieux planifier la gestion des biodéchets, de privilégier les solutions adaptées à leurs territoires et d’en évaluer l’efficacité.

Aujourd’hui, en vue de la généralisation du tri à la source des biodéchets d’ici 2025, les solutions de valorisation de proximité s’avèrent plus que jamais nécessaires. En parallèle du déploiement du compostage domestique et de la mise en place d’une collecte séparée, une nouvelle option est actuellement explorée dans le cadre du projet européen Decisive (2016-2020) : la micro-méthanisation.

Porté par Irstea, ce projet qui s’appuie sur les études réalisées sur le compostage, vise à mettre au point des solutions technologiques de micro-méthanisation pour proposer une gestion de proximité des déchets, adaptée au milieu urbain et intégrée dans une logique d’économie circulaire. A la clé : un traitement localisé des déchets limitant les impacts environnementaux et promouvant la création de nouvelles ressources (compost, biogaz, digestat de méthanisation) immédiatement valorisables.

Des installations de proximité made in Irstea

A l’origine du premier prototype de composteur pour habitats collectifs, Irstea a conçu, en collaboration avec l’association Emeraude création, un composteur collectif modulable qui s’adapte aux besoins des usagers, en milieu rural et urbain. Ce composteur multi-compartiments qui a reçu en 2012 le prix innovation au concours Durabili-Ty, est aujourd’hui utilisé dans des petites structures de restauration.

pre-fermentateur
Pré-fermentateur Eco-Station au Salon Pollutec 2018
 © Emeraude Création

A l’occasion du Salon Pollutec 2018, du 27 au 30 novembre 2018 à Lyon, l’association Emeraude création a présenté le dernier né de cette collaboration avec Irstea : le pré-fermentateur Eco-Station. Utilisé pour la première étape de la dégradation de la matière, l’appareil a été pensé spécifiquement pour valoriser les déchets de restauration (cuisines centrales, établissements scolaires, hôpitaux, Ehpad). Son design novateur permet une réduction du volume de matière de l’ordre de 60 % après 2 semaines, une montée en température naturelle grâce à son isolation optimale et un brassage facilité des déchets. La borne est dotée d’un système de contrôle du niveau de dégradation de la matière inédit, en amont et en aval, qui permet de vérifier le bon déroulé du processus. L’objectif est de réduire le volume de la matière sans odeur et de générer un compost stable. Fort de son succès sur le Salon Pollutec, Emeraude création va lancer la production du dispositif au printemps 2019 et a pour objectif d’en installer une vingtaine durant l’année, sous forme de partenariats avec des collectivités locales, afin de tester différents dispositifs et d’améliorer l’installation grâce aux retours d’expérience.

Irstea moteur d’innovation

Irstea protège ses résultats de recherche et s’emploie à les transférer vers les acteurs socio-économiques. Ce processus de transfert des résultats permet de créer de la valeur nouvelle basée sur l’innovation en répondant aux besoins des entreprises pour dynamiser leur activité, soutenir leur compétitivité et les aider à conquérir de nouveaux marchés grâce à l’évolution des technologies.

En savoir plus