L’agenda stratégique de recherche et d’innovation, colonne vertébrale du JPI Water

L’initiative européenne JPI Water poursuit sur sa lancée. Après un appel pilote sur les contaminants émergents dans l’eau, la construction de l’agenda stratégique de recherche et d’innovation se précise. Les 3 et 4 avril à Lyon, les acteurs de la recherche sur l’eau se sont réunis le temps d’un séminaire de travail à Irstea. Objectif : construire les axes prioritaires et besoins de recherche de la recherche européenne sur l’eau, et alimenter notamment la programmation d’Horizon 2020. Beau chantier.

Comment faire pour que les pays européens mettent davantage en synergie leurs programmations scientifiques sur des besoins de recherche porteurs d’enjeux sociétaux ? Le concept des Initiatives de programmation conjointe (JPI [1]), lancé en 2008, est une réponse. On en compte aujourd’hui 10, dont le JPI Oceans, JPI Climate,… et le JPI Water, auquel participe Irstea par le biais d’AllEnvi.

Lancé fin 2011 par la Commission européenne, l’initiative JPI Water [2] réunit 19 États partenaires et 5 pays observateurs, sous la présidence de l’Espagne jusqu’en 2015. Principal chantier en œuvre et épine dorsale du projet : l’agenda stratégique de recherche et d’innovation (SRIA). « Parmi les 6 Work Packages, Irstea est leader du WP3 consacré à l’agenda stratégique, souligne Esther Diez, responsable du projet WatEur à Irstea. Une fois finalisé, la Commission européenne utilisera cet agenda pour préparer les appels à projets du programme de financement Horizon 2020, et débloquer des financements pour la recherche. » Un positionnement clé pour Irstea.

WatEur, le bras armé du JPI Water

Développer des systèmes durables de gestion de l’eau pour une économie durable. Tel est le défi autour duquel s’articule le JPI Water. Et pour encadrer sa mise en place, le projet WatEur a été lancé en janvier 2013. « Il s’agit d'un projet opérationnel qui permet la mise en œuvre concrète du JPI Water, et dont l’objectif principal est le développement de l’agenda stratégique. » Et pour cela, il est nécessaire de décrire et prioriser les besoins de recherche dans le domaine de l’eau.

Scientifiques et experts ont ainsi défini 5 thématiques de recherche prioritaires :

  • Une gestion équilibrée et durable des écosystèmes aquatiques
  • Une eau saine, enjeu vital pour la population
  • Une industrie de l’eau compétitive
  • Une bioéconomie respectueuse de la ressource en eau
  • Une gestion durable de la ressource en eau

5 thématiques, 11 sous-thématiques et des besoins de recherche associés : de la méthodologie à la modélisation des impacts de l’évolution  climatique sur les ressources en eau et les risques associés, en passant par de récents besoins technologiques comme les systèmes innovants de membranes pour le traitement des eaux usées. Autre exemple : les contaminants émergents dans l’eau et les écosystèmes aquatiques ont fait l’objet d’un appel pilote en novembre 2013.

« Toutes thématiques confondus, nous avons recensé environ 300 besoins de recherche… C’est trop ! Une question se posait alors : quels sont les besoins de recherche à court, moyen et long terme ? » En somme, quelles sont les priorités ? Sur quelles recherches doit-on investir ? Cette dimension temporelle n’apparaissait pas dans la version préliminaire de l’agenda stratégique (SRIA 0.5), rendue en mai 2013 lors de la préparation d’Horizon 2020, mais est essentielle aujourd’hui.

Pour y répondre, Irstea a organisé avec les autres partenaires du WP3 un séminaire de travail, les 3 et 4 avril à Lyon, réunissant une soixantaine de participants venus de toute l’Europe. Cet atelier de travail a notamment permis de définir les priorités et d’affiner les besoins de recherche. Associée à ces discussions entre experts et scientifiques, une consultation publique des besoins de recherche a également été mise en place à l’échelle européenne, pour une participation citoyenne. Les résultats seront intégrés dans la version améliorée de l’agenda.

Européenne, participative,… La programmation de la recherche sur l’eau se structure et s’ouvre ! Prochaines étapes, la version 1.0 de l’agenda stratégique en juin 2014, avant une nouvelle mise à jour : le SRIA 2.0, fin 2015.

Participez à la consultation en ligne des besoins de recherche et priorités jusqu’au 30 avril 2014.

En savoir plus

[1] Initiative intergouvernementale appuyée par la Commission européenne. Instrument de financement de la recherche.

[2] Programme de recherche européen initié en décembre 2011, afin de mieux coordonner les programmes de recherche des États partenaires. Pour en savoir plus, consulter le site du JPI Water.