Raoul Mille, directeur des relations internationales d’Irstea

Raoul Mille est le nouveau directeur des relations internationales d’Irstea depuis le 5 janvier 2016. Il succède à Denis Despréaux et a pour mission, le renforcement des contributions de l’institut aux grands projets de recherche européens et le développement de l’activité d’expertise internationale des chercheurs de l’institut.

Ingénieur forestier, diplômé de l’Engref, Raoul Mille connaît bien l’institut. Entre 2003 à 2007, il y a exercé les fonctions de chargé de mission de la coopération européenne et de secrétaire du réseau PEER. Ainsi, 7 ans plus tard, après diverses expériences et un poste de chargé de mission "Innovation" au sein de la DGPE du Ministère de l’agriculture, l’agroalimentaire et de la forêt, il revient à Irstea en tant que directeur des relations internationales.

De nouvelles fonctions qui s’inscrivent dans la continuité d’une carrière menée en grande partie sur la scène internationale. En effet, débutant en tant que responsable géographique de l’Europe et du Moyen-Orient pour le département des relations internationales de l’ONF, il effectue à la fin des années 1990 des missions de consulting et d’expertise internationale. Il y suivra en particulier 2 projets importants d’assistance technique au Liban (reboisement du cèdre et incendies de forêts). 

Puis en 1999, direction le nord de l’Europe : il devient le premier attaché scientifique et universitaire à l’Ambassade de France à Helsinki, où il assure également pendant 4 ans la tutelle de l’association franco-finlandaise pour les sciences et techniques. Par la suite, il a mis en place et organisé de nombreuses collaborations scientifiques entre la France et l’Allemagne, occupant différents postes d’attaché scientifique et universitaire en Allemagne pour le ministère français des relations extérieures.

Succédant à Denis Despréaux à la direction des relations internationales d’Irstea, sa mission est double :

  • Renforcer les contributions de l’institut aux projets de recherche européens
  • Développer l’activité d’expertise internationale des chercheurs de l’institut.