Journées de l’ingénierie écologique : coup de projecteur sur les exploits de la nature

Plantes et bactéries agents épurateurs, arbres boucliers protecteurs, barrières végétales anti-érosion… Irstea et le CNRS vous invitent à  découvrir des techniques innovantes utilisant la nature afin de mieux gérer notre environnement. Les 28 et 29 juin, à l’occasion des Journées de l’ingénierie écologique, 23 sites-ateliers de restauration écologique seront ouverts partout en France. Au programme : visites guidées sous forme de balades et de randonnées, accessibles gratuitement, alors venez nombreux et en familles !

Des milliers de chantiers d’ingénierie écologique sont initiés dans le monde entier, mais cette discipline n’en reste pas moins méconnue du grand public… Et pourtant, des applications concrètes sont déjà visibles et nous entourent, des toits végétalisés aux bassins d’épuration des eaux par les plantes… Agir par et pour le vivant, en utilisant des concepts et techniques innovants, tel est le credo de cette discipline de recherche environnementale, aujourd’hui en plein essor en France.

Les évolutions sociétales et environnementales (changement climatique) vont dans le sens d’un développement de l’ingénierie écologique. Il est en effet nécessaire d’imaginer des stratégies d’adaptation et de nouveaux modes de gestion des écosystèmes et territoires pour assurer une durabilité de l’environnement. A Irstea, tout comme au CNRS, les chercheurs s’y attellent depuis les années 90.

Preuve de l’engouement autour de l’ingénierie écologique : "la restauration des écosystèmes et de leur fonctionnement" ainsi que "le développement d’innovations pour et par la biodiversité" figurent parmi les 20 objectifs de la Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020 (SNB). L’engagement d’Irstea a d’ailleurs été reconnu par le Ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie début 2014.

Ainsi, après la première édition en 2012 et ses 11 sites ouverts au public, les Journées nationales de l’ingénierie écologique prennent une toute autre ampleur…

Un weekend dédié à l’ingénierie écologique

Co-organisées par Irstea et le CNRS, ces 2e Journées nationales de l’ingénierie écologique proposent au grand public de visiter pas moins de 23 sites expérimentaux, répartis sur 12 régions, le weekend du 28 et 29 juin. Ecologues, biologistes et hydrologues accueilleront les visiteurs sur le terrain de leurs recherches. Ils découvriront comment cette nouvelle ingénierie se construit et observeront même quelques premiers résultats !

Cette année, les thématiques ont été élargies et incluront la chimie durable, le biomimétisme et la bio-inspiration.

4 sites © Irstea

Sur les 23 sites répertoriés, Irstea propose 4 sites naturels, véritables terrains de recherche, en régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes et Ile-de-France.

2 sites expérimentaux :

  • Forêt de protection contre les chutes de blocs. Dimanche 29 juin 2014, à 11h00, Vaujany (38).
  • Diversification et restauration forestière par plantations de feuillus. Dimanche 29 juin 2014, à 9h00, Saint-Mitre-les-Remparts (13).

2 sentiers de démonstration :

  • Visite de la zone tampon humide artificielle de la mare de Rampillon. Objectif : réduire les flux de nitrates et pesticides en milieu agricole. Dimanche 29 juin 2014, à 14h00. Commune de Rampillon, lieu-dit La Charité (77).
  • Un siècle de restauration écologique pour la lutte contre l’érosion des marnes. Samedi 28 juin, à 14h00. La Motte du Caire (04).

Inscriptions et programme complet sur le site du CNRS.

En savoir plus