Vous êtes

Sélectionner

Réduire la taille texte Rétablir la taille du texte par défaut Agrandir la taille du texte Partager cette page Favoris Courriel Imprimer

Risque inondation : prévenir, prévoir, protéger

De la recherche à l’opérationnel. Les données acquises et les méthodes d’estimation alimentent les dispositifs de prévention et d’alerte en temps réel : réalisation de cartes de zones inondables, optimisation des systèmes d’alerte, diagnostic des ouvrages hydrauliques… L’expertise Irstea couvre les 3 "P" : prévention, prévision, protection.

Prévenir

Avant l’alerte intervient la prévention. Quelles sont les zones inondables à surveiller ? Quelles mesures peut-on prendre pour éviter des dégâts importants ? Les données de la recherche viennent en appui aux politiques de prévention.

Politiques publiques. Quels moyens pour prévenir le risque inondation ?

Identifier les zones à risque, puis les zones prioritaires et mettre en place des plans de gestion : Irstea vient en appui à la mise en place de politiques publiques de prévention.

Qu’entend-on vraiment par prévention ?

SHYREG, précieuse base de données

La base de données SHYREG s’appuie sur une méthode originale, développée par Irstea, pour la connaissance régionale des débits de crues. Il s’agit d’une méthode d’estimation de l’aléa hydrologique basée sur l’association de 2 modèles : un générateur de pluie et un modèle pluie-débit, dont les paramètres sont régionalisés pour permettre leur mise en œuvre en tout point du territoire. Cette régionalisation s’appuie sur des caractéristiques locales telles que, pour les paramètres du modèle hydrologique, l’occupation du sol, la topographie ou encore la nature du sous-sol. La méthode fournit ainsi des statistiques de pluies en tout point du territoire, à la résolution du km2, ainsi que des statistiques de débits en tout point du réseau hydrographique. Cette capacité de la méthode à fournir des informations pour les cours d’eau non-jaugés (c'est-à-dire sans stations de mesure) la rend particulièrement intéressante.

L'aboutissement de ce travail est une base de données nationale mise à disposition du Ministère de l’Ecologie et des services déconcentrés de l’Etat dans le cadre de la prévention du risque inondation. Les données ont notamment aidé à la réalisation de cartes de risque hydrologique, exigées par la Directive européenne Inondation.

Contacts : Patrick ArnaudPhilippe CantetJean OdryCatherine Fouchier (Aix-en-Provence)

Prévoir

Des outils de prévision permettent de calculer les débits des cours d’eau à partir des informations de pluies observées (ou prévues) et de produire des alertes, ponctuellement ou spatialement. De la recherche opérationnelle !

Risque inondation : prévoir les crues pour mieux alerter

Méthodes et outils sont développés et viennent en appui aux services d’alerte. De la recherche opérationnelle, on vous dit !

 

Risques naturels en montagne : un système d’avertissement en temps réel en région PACA

Des cartes d’avertissement produites grâce à des radars hydrométéorologiques nouvelle génération, adaptés à l’observation en montagne.

 

Risque inondation en zone urbaine: l'expertise française s'exporte au Brésil

Un nouveau radar météorologique a été inauguré à São Paulo, au Brésil. Coordonné par l’entreprise française NOVIMET en partenariat avec Irstea, le projet vise une meilleure gestion du risque inondation. Les chercheurs ont adapté leurs modèles de prévision au contexte urbain et climatique.

 

Face au risque, des scénarios d’inondations probables. C’est possible !

La probabilité face aux risques hydrométéorologiques comme les crues et les inondations : une nouvelle approche de prévision qui commence à se répandre en hydrologie opérationnelle. Irstea se penche dessus.

Les modèles de prévision de débits sont souvent alimentés par les prévisions de précipitations. L’information de pluie est alors transformée en débit. Le modèle intègre également des informations relatives aux conditions initiales des bassins versants. Le but est de fournir l’évolution des débits et niveaux d’eau d’une rivière sur un horizon futur, qui peut varier de quelques heures à quelques jours. Si des situations potentiellement dangereuses sont prévues, des cartes peuvent être tracées pour faire apparaître les zones à risque et ainsi aider les autorités et la population à prendre des mesures de protection.

Mais de fortes incertitudes demeurent tout au long de la chaîne de prévision. Au-delà de quelques jours, voire quelques heures selon la situation prévue, un système de prévision doit considérer les incertitudes afin de garantir la qualité des prévisions émises. Les prévisions probabilistes ou d’ensemble permettent de tenir compte de ces incertitudes et de mieux caractériser les risques. Elles offrent aux prévisionnistes une vision plus claire avec des scénarios futurs possibles et les probabilités associées. Des scénarios d’inondations probables peuvent ainsi être construits pour mieux informer les décideurs et affiner encore plus les systèmes d’alerte.

En partenariat avec le Schapi (Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations), Météo-France, EDF et plusieurs collaborateurs à l’international, les chercheurs d’Irstea travaillent depuis plusieurs années sur les nombreux défis de la prévision d’ensemble en hydrologie.

Contact : Maria-Helena Ramos (Irstea Antony – HBAN), chargée de recherche et co-coordinatrice du réseau international HEPEX dédié aux prévisions hydrologiques d'ensemble.

 

Protéger

Un ouvrage de protection contre les inondations délaissé ou mal entretenu peut ne plus assurer son rôle de protection. Cette défaillance peut également avoir des conséquences pires que l'inondation, qui aurait eu lieu naturellement en son absence. C’est pourquoi le dimensionnement, la surveillance et l’entretien des digues et barrages sont au cœur de questions de sécurité et d’enjeux socio-économiques importants.

Irstea a développé une expertise liée à la sûreté des aménagements et des ouvrages hydrauliques, en développant des méthodologies, modèles et outils pour le diagnostic, l’évaluation de la performance et l’analyse de risques liés aux barrages et digues. L’institut intervient en appui technique aux services, centraux et décentralisés (DREAL), du Ministère de l'Ecologie dans les dispositifs d'appui scientifique et technique au contrôle des barrages et des digues, ainsi que dans de nombreux groupes de travail pour éditer des recommandations techniques et autres expertises.

Digues, barrages : dossier spécial sur l'expertise Irstea